Accueil » L’EVAA s’est offert un extra pour le 14 juillet

L’EVAA s’est offert un extra pour le 14 juillet

Retour sur une « première »… A l’occasion du défilé aérien du 14 juillet 2011, sur les Champs Elysées, un Extra 330 de L’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air a descendu la plus belle avenue du monde, en vol dos.

5.08.2011

Il est 9h30, ce 14 juillet 2011, quand les trois appareils de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air (un Extra 330 LC biplace et 2 Extra 330 SC monoplaces) décollent de l’aérodrome de Villacoublay pour rejoindre le « pattern » d’attente situé à l’Ouest de Versailles, non loin du petit terrain de Chavenay, où minute après minute tous les appareils des 3 armes qui composent le défilé aérien 2011 mettent le cap « sur la plus belle avenue du monde ».

A bord de l’Extra 330 LC biplace, le capitaine Fabrice CamIiti, commandant l’EVAA, leader de la formation, et le lieutenant Alexandre Orlowski, sont attentifs aux informations que les contrôleurs affectés à la coordination du timing distillent dans la VHF à tous les équipages… Dans leurs ailes les capitaines Pierre Varloteaux et François Rallet sont « en place ».

L’ordre de mission prévoit un passage sur la tribune officielle à l’heure H + 6 minutes après la Patrouille de France qui ouvre le défilé.

Dernière vérification des paramètres de vol, et la formation met le cap sur la Grande Arche et la plus haute tour de la Défense bien visibles au loin, repères gigantesques situés dans l’axe des Champs Elysées.

140 Kts à la « pendule », altitude 900 Ft QNH, cap 116°. Les 3 Extra filent maintenant vers l’Arc de Triomphe, parfaitement alignés, presque soudés… Le pont de Neuilly passe sous les ailes… un premier ordre bref du leader de la formation retentit : « pour la mise dos… Top !»… Mêlant le geste à la parole, le pilote positionne en une fraction de seconde sa machine en vol inversé… « La fumée… top ! ». Survolant l’avenue de la Grande armée, les 3 avions en PS (patrouille serrée) tirent leur panache blanc, marquant l’azur de la signature de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air. L’Arc de Triomphe surgit puis c’est la « descente des Champs » et le passage sur la tribune présidentielle…

Le Louvre est déjà là… « je dégauchis, main- te- nant ! Fumée coupée, top ! » … Le commandant de l’EVAA reprend sa position initiale et met le cap retour sur la base aérienne de Villacoublay. Dans les cockpits, la tension se relâche un peu… La mission est accomplie… Les pilotes ont pleinement conscience de l’honneur qui leur est fait d’être acteurs d’un tel évènement…

Le soir même, le capitaine Rallet et le lieutenant Orlowski, accompagnés par l’adjudant Jérôme Strubbe, le mécanicien et chef de piste, rejoindront le terrain de Valenciennes pour participer à un meeting aérien… The show must go on !

Cette formation atypique, dont l’initiative revient aux pilotes et mécaniciens de l’EVAA n’aura duré qu’une petite minute… mais aura demandé une minutieuse préparation.

Un an plutôt, l’idée germait déjà au sein de ce petit groupe de pilotes et de mécaniciens qui participent, depuis mars 1968, avec la Patrouille de France, au rayonnement de l’Armée de l’Air et de la France. Accumulant nombre de médailles dans les compétitions internationales, dans une indifférence quasi générale des médias, il fallait allier le savoir-faire et le faire savoir !

Alors que pour la première fois de son histoire, l’Equipe de Voltige allait participer au défilé aérien le 14 Juillet 2010, le commandant de l’EVAA, soucieux de faire sortir de l’ombre cette discipline méconnue du grand public qu’est la voltige aérienne, avait demandé à sa hiérarchie l’autorisation de se présenter avec un avion en vol inversé. Cette autorisation ne fut pas accordée, pour cette première participation de l’équipe au défilé.

En expliquant que cette configuration ne présentait aucun danger et qu’elle avait même un intérêt certain pour mieux visualiser l’axe du défilé, tout en indiquant que le vol inversé était « une seconde nature » pour ces pilotes particuliers, l’essai sera transformé l’année suivante et l’accord fut enfin donné pour 2011… « sous réserves de conditions météorologiques favorables »…

L’entraînement put alors commencer, le plus souvent lors des mises en place et convoyages retour à l’issue des meetings aériens auxquels participent l’EVAA chaque week-end, depuis début mai… Vinrent ensuite les répétions plus officielles sur la base aérienne de Châteaudun tout d’abord puis « en vraie grandeur », sur les Champs Elysées le 6 Juillet dernier, avant le Grand Jour…

Cette première mondiale, au-delà d’un spectacle inhabituel en ce lieu qui a fait l’admiration du public, est une vraie reconnaissance par l’Etat Major de l’Armée de l’Air dans le savoir faire des pilotes et des mécaniciens de cette formation, dont l’effectif ne dépasse pas 15 personnes mais qui rayonne bien au-delà de nos frontières.

Une excellence qui se construit chaque jour à l’EVAA, à force de travail acharné et d’entraînements rigoureux… Un travail d’équipe aussi, qui devrait se concrétiser, nous l’espérons vivement, par de nouveaux lauriers aux prochains championnats du monde de voltige qui se dérouleront à Foligno en Italie, début septembre prochain. Le capitaine François Le Vot, nouveau champion de France et troisième aux derniers championnats du monde ainsi que le capitaine Pierre Varloteaux, (5ème à Silverstone), affronteront les meilleurs pilotes mondiaux de la discipline.

Mais dans l’attente des résultats de ces joutes aériennes, ne nous privons pas du plaisir de voir évoluer l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air dans les shows dominicaux auxquels elle participe (calendrier sur le site de l’EVAA ) et peut-être un jour verrons-nous trois Extra tricolores survoler les Champs Elysées en vol inversé, ou gratifiant le public de quelques évolutions incroyables dont eux seuls ont le secret ?

Philippe Chetail

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

2 commentaires

  • ciron daniel

    L’EVAA s’est offert un extra pour le 14 juillet
    Merci Philippe,pour ce récit des évènements « acrobatiques » de nos amis de l’EVAA.C’est vrai que pour eux,le vol dos ,c’est comme pour nous,les terriens,faire du vélo sans toucher le guidon!C’est des pros!!Si Madame Eva Joly est d »accord,l’année prochaine,je sugèrre un petit tonneau à facettes juste audessus de la tribune Présidentielle,histoire de leur montrer le savoir faire de nos champions!!Avec mon amitié à vous tous,bonnes vacances,bons championnats du monde en Italie!!On croise les doigts et M…….de.Daniel

  • Thomas

    L’EVAA s’est offert un extra pour le 14 juillet
    Bonjour,

    Merci pour cet article !

    Petite précision, le capitaine Rallet et le lieutenant Orlowski ont rejoint, juste après le défilé, le terrain de Valenciennes et non le soir même. Le meeting de Valenciennes/Prouvy ayant lieu le jour du 14 juillet.

    Merci pour toutes les informations de votre site.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.