Accueil » La deuxième vie américaine du Mirage F1 se prépare à Châteaudun

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La deuxième vie américaine du Mirage F1 se prépare à Châteaudun
premium

La société américaine ATAC rachète d’un coup 63 anciens Mirage F1 de l’armée de l’Air pour en faire des plastrons, capables d’entrainer les chasseurs les plus modernes de l’US Air Force. A Châteaudun, base de stockage des avions, c’est le branle-bas de combat pour démonter les Mirage et les faire partir en camion vers la Belgique, où certains seront révisés avant leur départ vers les Etats-Unis. Reportage…

22.11.2017

Entrées d’air et emplantures de l’aile sont bachées pour le grand voyage routier vers la Belgique. A noter à l’arrière du fuselage le pivot de la profondeur, soigneusement emballé… Comme sur tous les autres avions, le siège est absent du cockpit. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Malgré les retards apportés par la valse des ministres de la défense cet été (passage de Jean-Yves Le Drian à Sylvie Goulard puis à Florence Parly), les négociations entre la société ATAC et la France (armée de l’Air, ministère des Armées et DGA), sont allées très vite. « Nous avons commencé les discussions en mars, l’accord a été signé le 7 août dernier et fin décembre tous les Mirage F1 auront quitté Châteaudun » résume Pierre Duval qui représente ATAC en France...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

14 commentaires

  • Lacaze

    Bonjour, je suis un des chauffeurs de l’entreprise qui a transporté les 63 mirages f1 en Belgique ,je vois que la SABCA a eu du mal dans le temps imparti ,à les remettre en ordre de marche …personnellement cela a été une belle expérience non sans soucis…!,

  • Philippe THIRRION

    Bonjour mr
    Suite de l’aventure des F1 en belgique
    Pendant un peu plus d’un an une équipe de mecanos français ont travaillé sur 5 appareils ATAC ayant réduit le délai un seul a pu être testé au sol essai moteur inclus ensuite les 5 F1 ont été démontés et emballés
    Cette semaine ils ont quitté la SABCA par cammion vers le port d’Anvers pour les USA
    Tous les autres appareils stockés non loin d’ici doivent suivrent le même chemin sans qu’aucun travail ne soit effectué dessus

  • Bernard LEGRAND

    Bonjour
    Beaucoup d’informations très interressantes et passionnantes ,pour un ancien représentant technique qui a œuvré sur les Mirage F1 pendant plus de 30 ans .
    Cela me replonge dans les années 1975 ,mise en service des premiers F1 a Reims ,Orange et Cambrai ,puis a l’exportation …..
    A bientôt de lire la suite de cette aventure

  • François

    J’ai participé à la rénovation des F1 marocains. Cela a duré quelques longues années et ils étaient tous en état de vol… Alors avec des avions stockés. Enfin ça fait plaisir que l’on s’intéresse encore à ces formidables avions.

  • dede

    Donc nos mirages F1 vont avoir une deuxième vie en dehors du pays. J’ai cru comprendre que la patrouille de France allait remplacer les alfa jets par des PC 21. Pourquoi pas par des mirages F1 remis à neuf par nos soins et que nous connaissons très bien. On a fait la même chose avec le porte avions FOCH remis à près que neuf et qui a fini au Brésil je crois. Suite pendant laquelle notre porte avions, CHARLES DE GAULES avait fait cadeau d une hélice au large de la Guadeloupe pour être immobiliser pendant un moment et nous puissance de dissuasion nucléaire n avions même pas un porte avions en état de marche.
    A bon entendeur.

  • eagleone

    possible d’en avoir un pour mettre dans son jardin?

  • François JOST

    Excellent reportage ! Très instructif !

  • Macé

    Mais comment ils ne seront pas ferraillé ? l’Etat s’améliore !

  • GHOST

    Pourquoi la France n´a jamais eu l´idée de vendre ces avions á ses ex colonies en Afrique qui en ont tant besoin dans la guerre contre le terrorisme? Si les Mirages F1 peuvent servir de « plastrons », ils peuvent aussi bien voler dans une guerre où les pays africains font face á des ennemis sans capacité aérienne.

    • Garcia

      @Ghost :
      Peut être parce que aucun pays africains n’a les moyens de :
      – se payer ces avions
      – de former et payer des pilotes
      – de payer le carburant pour les faire voler
      – de payer les pièces détachées pour les faire voler
      et que donc la France n’a pas envie de payer à la place des états…
      C’est aussi simple….
      Regardez de quoi sont constituées les forces aériennes des pays africains….vous comprendrez…

      • fildru

        Econocroc a l amerloc , le c337 au Vietnam , plutôt simplex et très efficace… Ou un Jojo avec carabines a bouchons aux brisure des ailes , toujours moins cher !
        Mais le roi du suermark largait des vrais sacs a pommes de terre pour nourrir les déplacés , c est mieux ?

    • ALDO

      L’Armée de l’Air ne possède pas d’équipe de vente et c’est surtout Dassault qui revend des pièces mais seulement lorsqu’il n’a pas pu placer des appareils neufs!!!!d’où le faible pourcentage de revente des avions stockés.

      • stanislas

        A ce que je sache, tous les services de l’Etat disposent depuis des lustres d’une entité qui s’appelle « Les Ventes des Domaines » qui est là pour assurer la vente des biens dont l’Etat veut se séparer.

    • Max

      Mis en œuvre, entretenus, et pilotés par qui ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.