Accueil » Défense » L’autoroute A1 ouverte aux F/A-18 suisses

L’autoroute A1 ouverte aux F/A-18 suisses

Le dernier atterrissage effectué sur une autoroute avec des avions de combat de l’Armée suisse a eu lieu au Tessin en 1991. © VBS/DDPS, médiathèque

Le mercredi 5 juin 2024, l’armée suisse fera décoller et atterrir des avions de combat de type F/A-18 sur l’A1 dans le canton de Vaud. Un tronçon de l’autoroute entre Avenches et Payerne devra être fermé pendant 36 heures au maximum.

Lors de cet exercice militaire, il est prévu que huit avions de combat de type F/A-18 effectuent des décollages et des atterrissages sur une partie de l’autoroute A1. Le tronçon entre Avenches et Payerne (dans le canton de Vaud) sera fermé pendant 36 heures au maximum, en principe du mardi 4 juin 2024 à 21 h jusqu’au jeudi 6 juin 2024 à 9 h.

Les autorités suisses préviennent que cet exercice militaire n’est pas une manifestation publique. Le terrain d’exercice sera en grande partie bouclé et la circulation sera déviée vers le réseau routier cantonal. L’opération a été planifiée en étroite collaboration avec l’Office fédéral des routes (OFROU) et les polices cantonales vaudoise et fribourgeoise. Les premiers décollages/atterrissages seront retransmis en direct sur SRF1 à partir de 9 h.

Cet exercice doit permettre à l’armée de contrôler sa capacité à engager des avions de combat depuis des sites improvisés. 
© VBS/DDPS, médiathèque

Cet exercice est indispensable assure la Suisse, car tous les moyens des Forces aériennes sont actuellement concentrés sur les trois bases aériennes de Payerne, Meiringen et Emmen, ce qui les rend vulnérables aux systèmes d’armes à longue portée. Les Forces aériennes recourent donc à des mesures passives de défense, entre autres à la décentralisation, pour réduire ce risque.

Les autorités suisses précisent qu' »il n’y a malheureusement plus de places disponibles pour assister au test du dispositif de défense des Forces aériennes. » © VBS/DDPS, médiathèque

La décentralisation est la capacité à répartir rapidement des troupes et du matériel dans l’ensemble du pays. Si nécessaire, les Forces aériennes doivent aussi avoir la possibilité d’engager leurs moyens depuis d’autres sites, voire depuis des emplacements temporaires selon les circonstances. Le dernier atterrissage effectué sur une autoroute avec des avions de combat de l’Armée suisse a eu lieu au Tessin en 1991.

Aerobuzz

L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 300.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique. Sa base de données regroupe plus de 20.000 articles publiés depuis 2009.

Un commentaire

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Après toutes les guerres qu’ils ont brillamment menées les voilà réduits à utiliser les autoroutes…
    Cela doit rassurer les propriétaires de comptes en Suisse, l’argent « propre » y est bien gardé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.