Accueil » Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?

Alors que les derniers Gi’s viennent de quitter le sol irakien par la petite porte, Washington informe le congrès américain d’une possible vente d’avions de combat à Bagdad. Un marché qui pose des questions…

13.01.2012

La commande irakienne, d’un montant de 2,3 Md$, porte sur un lot de 18 F16IQ ainsi que les armements associés. De prime abord, cette commande, qui s’ajoute à un premier lot de 18 F16, semble être un pas vers la reconstruction d’une armée moderne et efficace. Mais à y regarder de plus près, on peut avoir des sentiments plus partagés. Plusieurs indices rendent tout observateur averti dubitatif…

Le F16IQ proposé à l’Irak est en réalité un F16Block 52 dégradé. Il est doté d’un radar APG68V9 à antenne classique alors que des retrofits de ce capteur avec des antennes actives sont déjà proposés à la vente par Raytheon et Northrop Grumman. La panoplie d’armement livrée n’est pas, non plus, de première jeunesse. Alors que le F16 vendu à l’export est systématiquement doté (depuis la fin des années 90) de missiles moyenne portée de type « tire et oublie » AIM120C/D Amraam, Bagdad devra se contenter pour sa défense aérienne du bon vieux Sparrow à guidage semi actif conçu pendant la guerre du Vietnam. A la différence de l’AMRAAM, le pilote ayant tiré son Sparrow devra constamment illuminer sa cible jusqu’à l’impact sous peine de rater son interception. Pendant ce temps d’attente, un ennemi potentiel doté d’AMRAAM américain, de R77 russe ou encore de MICA français, prendra facilement le dessus.

Pour le combat courte-portée, là encore, l’Irak devra se contenter de matériel obsolète, avec des AIM9L/M alors que le standard est AIM9X. Pour les missions air/sol, les pilotes irakiens n’auront pas à leur disposition de munitions intelligentes guidées par GPS mais des bombes lisses et des missiles AGM65 datant là aussi des années 80… La seule inconnue réside dans le niveau de protection conféré par les systèmes d’autoprotection ALQ211 ou ALQ187 ; un niveau qui dépend de la programmation entrée par les services américains.

Ainsi équipée, l’armée irakienne pourra se familiariser avec l’emploi de l’arme aérienne sans pour autant représenter une menace pour ses voisins pro occidentaux ; Israël, l’Arabie Saoudite et le Koweït sont en effet équipés de matériel dernier cri servis par des pilotes surentrainés.
Reste donc la Syrie, et l’Iran. Les F16 irakiens risquent de se trouver en état d’infériorité numérique et parfois qualitative face aux MIG29 syriens rénovés et aux nombreux jets iraniens de type MiG29, Mirage F1 (ex irakiens) et autres F14 Tomcat.

Si d’aventure, l’Irak basculait dans la sphère d’influence iranienne, la force aérienne irakienne ainsi équipée ne représenterait pas une grosse perte. En revanche, dans le cas d’un développement « pro occidental » du pays, les F16, appareils agiles et puissants, pourraient être modernisés. Une option, à n’en pas douter, déjà dans les cartons de Lockheed Martin, Raytheon et Northrop Grumman.

La Rédaction

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

5 commentaires

  • avion

    Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?
    Ils sont content de s’en débarrasser car :
    -il se débarrasse de vieux avions
    -ils en récupère de l’argent qu’il pourront certainement utiliser pour les surcoût du F-35

  • aeroman

    Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?
    1 – ça permet aux américains de se débarrasser d’une flotte ancienne dont ils n’ont plus l’usage, car dépassée technologiquement ;
    2 – en équipant un pays de F16 ils sauront exactement de quoi sont équipés leurs ennemis potentiels ;
    3 – les F16 vont bien devoir être entretenus à un moment ou à un autre donc ils pourront leur vendre du SAV ce qui fera tourner leur business ;
    4 – ça fera encore des parts de marché en moins pour le Rafale…

  • camembert

    Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?
    Les américains sont des gens pragmatiques. Non seulement ils vendent leurs F-16 comme des petits pains, au détriment des autres productions occidentales, mais en plus ils les vendent à très bon prix !
    Peu importe la qualité de ces équipements, de toutes façons l’Irak autre chose à faire que s’attaquer à ses voisins. Si une guerre devait à nouveau éclater, les US trouveraient un moyen pour à nouveau intervenir.
    Si Dassault avait gardé la chaine d’assemblage des MIrage 2000 ouverte en en vendant davantage, le 2000-9 aurait pu sans problème affronter les F-16 dernier cri, et autres Gripen NG. Le 2000 était une plate forme exceptionnelle qui correspondait parfaitement à des puissances moyennes, avec très bonne capacité d’évolution. Et il était compétitif !
    Au lieu de ça l’industrie aéro militaire hexagonale galère pour vendre ses Rafale. Quels sont les pays qui peuvent se payer de tels avions ? Ils tiennent à peine sur les doigts d’une main !
    Notre pays a perdu sa place sur un segment sur lequel il était très bien placé et compétitif. C’est triste !

  • lavidurev

    Pourquoi les USA proposent-ils à l’Irak des F16 dépassés ?
    C’est encore beaucoup trop sophistiqué pour des pays à risques…

  • trozorible

    Echange boite de conserve contre pétrole…(trop forts ces Ricains !)
    La principale qualité d’un bon vendeur : le pragmatisme.
    C’est vrai !

    Mais c’est moins prestigieux que de vendre du Rafale.
    C’est vrai !

    Comme disait ma grand mère : « vous n’avez pas le cul sorti des ronces ! »
    C’est vrai aussi ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.