Accueil » Le juste prix

Le juste prix

Cette semaine, c’est le défenseur des intérêts des compagnies aériennes qui nous sert, sur un plateau, notre sujet de réflexion dominical. L’IATA tire (une nouvelle fois) le signal d’alarme. Ce coup-ci, c’est au sujet du coût des tests anti-Covid. L’Association internationale du transport aérien a fait, et refait, ses comptes. Ça ne passe pas ! Leur montant élevé risque d’entraver la reprise du transport aérien.

Sachant qu’il faut un test PCR au départ et un à l’arrivée, sur un aller-retour, le surcout est compris entre 400$ et 760$. Juste avant la crise qui a cloué au sol les compagnies aériennes, le prix moyen d’un billet d’avion, toutes taxes comprises, se situait aux environs de 200$. Vu sous cet angle, le surcout risque, en effet, de décourager plus d’un touriste.

L’IATA a calculé que pour une famille de 4 personnes, le budget avion passe de 1.600$ à 3.040$. C’est un minium. Au Japon, le test PCR est facturé 278 dollars. Il ne faudra pas s’étonner, si en août prochain, les tribunes des stades olympiques sont vides. Les plages du sud de l’Europe aussi. Sur un vol de moins de 1.000 km, le coût des tests sera supérieur au prix moyen d’un billet d’avion (105$).

Difficile d’imaginer qu’en concevant son passeport sanitaire, le transport aérien avait zappé ce détail qui n’en est évidemment pas un ! La démarche relève du passage en force. Pour relancer le tourisme, les états n’ont pas le choix. Ils vont devoir faire (encore) un effort. Et l’IATA de citer la France en exemple.

Des seize pays qu’elle a fait entrer dans son étude, la France est en effet le seul à ne pas facturer les tests PCR. Ce n’est pas un choix opportuniste pour attirer les touristes du monde entier, mais la conséquence d’une politique de santé publique et de solidarité sociale qui remonte à l’époque du Conseil national de la Résistance. Cela est autre histoire…

L’Organisation mondiale de la santé, pour sa part, encourage les pays à prendre en charge les tests PCR. Elle invoque le principe de la libre circulation des individus et de manière plus pragmatique, elle espère éviter le trafic de faux documents.

Autant d'arguments en faveur de la « gratuité » des tests. Autrement dit, pour ces institutions internationales, ce n'est pas au passager de supporter le surcout, mais à la collectivité de l'assumer. Une position qui ne manquera pas de faire débat. Reste que le plus étonnant, au final, est que personne ne trouve anormal qu'un billet qu'avion coûte moins cher qu’une série de tests PCR réalisés sur un coin de table…

Gil Roy

9.05.2021

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

18 commentaires

  • Philippe

    Si on est vacciné on n a pas besoin de test. Sinon à quoi bon ? Cela veut dire qur le vaccin ne protege pas ?

  • Jl

    Et en temps de crise, les seuls non solidaires qui s’enrichissent exponentiellement sont les labo, les grandes surfaces et les plus gros groupes.
    La première ligne populaire de solidarité aurait dû être mondialement mais déjà française , bloquer les prix, les marges (après 30ans de commerce spécialisé ça me parle) et limiter les risques aux petits mais réels soutiens du pays, en partageant le gâteau restant. Voir les prix flamber sans raison sous prétexte sanitaire est une arnaque sans vergogne, et pourtant les seuls à ne pas faire d’effort sont bien les plus solides.

    Et tout ça sans entrer dans le débat de la stratégie covid chinoise. Seul pays à s’être enrichi par centaine de milliards en continuant en même temps d’envoyer des bases dans l’espace et sur la lune. L’une ou est le gouvernement d’ailleurs 🤔😁😱

    • Pilotaillon, recrue deuxième classe

      Pardonnez-moi, je trouve votre lecture si représentative d’une France, très exigeante et schizophrène…
      En Europe en particulier, nous ne pouvons pas atteindre les mêmes objectifs lorsqu’il faut promettre (garantir !!!) des résultats en répondant à la virgule aux conditions écologiques, sanitaires, prévention santé dans le travail, état d’âmes, individuelles, que sais-je ?… (Cf. la vaccination).
      Sans jugement de valeur de ma part, nous avons d’un côté, un système qui gère l’épidémie en fermant en quelques heures tout un quartier ou une ville et de l’autre une population qui palabre des jours avec tout un tas d’experts d’hiver et (a)variés, dont certain rejettent les consignes officielles, sans penser que la portée d’une mesure n’est pas individuelle mais globale.
      Oui à la liberté, moins à l’écoute des bonimenteurs et profiteurs locaux de la situation.
      Combien en France ont récupéré le Covid pour se faire valoir, pour devenir populaires avec un discours creux, sans fondement, dès lors que l’on creuse un peu ?
      Nous écoutons et oublions de vérifier… https://www.youtube.com/watch?v=zSRDgZCyEu0
      Oui la Chine galope, dans son contexte local, sans une population dont les individus placent leur intérêt avant le collectif, sur des certitudes, ayant survolé les sujets, finissant par vouloir (imposer) tout et son contraire dans la même phrase.
      De mon point de vue, il s’agit davantage d’un choix de société, qui devrait être basé sur l’intégrité intellectuelle et la clairvoyance.
      En attendant, nous avons tous envie de babioles à quelques Euros (made in RPC) qui nous donnent l’impression d’être importants, illusion d’une richesse qui, en persistant dans notre arrogance, nous échappe inexorablement. #lecorbeauetlerenard #gafa #batx

  • Stephan

    Bonjour
    Je suis plutôt du genre : chacun chez soi et les vaches seront bien gardées
    Ceci dit j’ai pris souvent l’avion pour raisons professionnelles

  • lavidurev

    Merci Gil Roy pour cet article dont la conclusion est malheureusement tres vraie.

  • stanloc

    Pour moi, il y a une évidence ; que ce qui relève de la santé directement individuelle ou publique soit prit en charge par la communauté, soit, mais ce qui relève uniquement du bon plaisir des individus, je dis un non catégorique. Si on n’a pas les moyens de faire un voyage, on reste chez soi. Les taxes d’aéroport sont à la charge du voyageur.
    Le jour où des experts comptables INDÉPENDANTS et donc impartiaux mettront le nez dans les comptes de toutes les dépenses qui touchent à la santé, les poules auront des dents. C’est la sécu qui paye entend t’on !!!!! sous entendu allons y !

  • GUY

    Ahurissant le prix de ces tests!

  • Colibri

    Par ailleurs, personne ne trouve anormal de payer des sal…eries chinoise au 10 ème du prix d’un bon produit fabriqué en Europe, personne ne trouve anormal d’acheter une Renault fabriquée au Maroc par des employés payés au quart du SMIC !

    • stanloc

      Un économiste sérieux ne compare pas l’économie de deux pays en utilisant la même monnaie. Le SMIC au Maroc n’est pas établi an utilisant l’euro. Il est de bon ton de jeter aux orties la colonisation mais on fait la même chose avec la mondialisation que l’on a fait avec la colonisation ; on profite de la différence des niveaux de vie des différents pays

  • Weiss

    Ça c’est le genre d’article qu’il faut tweeter, Instagrammer, facebooker, relayer à l’AFP, etc…. ☺️😅😈

  • bdd13

    Si, bien entendu, je trouve bien anormal qu’arracher 100 tonnes de l’attraction terrestre, les propulser à 10 mille mètres d’altitude, là où on ne peut plus respirer, et à 800 km/h, ne coûte que 200$ en moyenne. La planète mérite mieux que ça.
    Qu’il n’y ait pas d’étrangers dans les tribunes de Tokyo ne me fait ni chaud ni froid. En revanche, que la communauté (moi), paye deux fois le prix d’un billet pour qu’il y en ait (dans les tribunes), aurait plutôt tendance à me faire bouillir.

  • Louis-Bernard LECHARTIER

    Précision: les tests PCR sont gratuits en France pour les personnes disposant d’une carte vitale. Les résidents à l’étranger, de toutes nationalités y compris français doivent payer 55 EUR minimum. Moins cher qu’au Japon, certes, mais quand même…

    Que le coût soit supporté par le voyageur ou le contribuable, les tests sont nécessaires. Le retour au monde d’avant va être long pour le transport aérien!

  • Roland CROS

    J’aime beaucoup la conclusion. Bravo et merci de dire tout haut ce que je pense.
    Bien cordialement
    Roland

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.