Accueil » En attendant les Airbus « Zero Emission », le 100% carburant durable est-il la solution ?

En attendant les Airbus « Zero Emission », le 100% carburant durable est-il la solution ?

Airbus, le centre de recherche Allemand DLR, Rolls-Royce et le producteur de carburant durable d’aviation Neste, se sont associés pour lancer une étude sur l’Impact des carburants de substitution sur les émissions et le climat" ("ECLIF3), l’objectif étant d'étudier les effets d’un carburant 100% durable sur les émissions et les performances des avions.

19.03.2021

Les résultats de l'étude à l'aide d'un Airbus A350-900 équipé de moteurs Rolls-Royce Trent XWB devraient permettre de s'assurer que le secteur de l'aviation est prêt pour l'utilisation de carburant aéronautique durable (SAF) à grande échelle. © Airbus

Des essais moteurs, incluant un premier vol pour vérifier la compatibilité opérationnelle de l'utilisation de carburant durable d’aviation (SAF ou sustainable aviation fuel) à 100% avec les systèmes de l'avion, ont eu lieu dans les installations d'Airbus à Toulouse, mi-mars 2021. Ces essais seront suivis par des tests sur les émissions en vol qui débuteront en avril 2021 et reprendront à l’automne 2021, utilisant un Falcon 20-E du DLR pour effectuer des mesures visant à étudier l'impact de l’usage de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

4 commentaires

  • Bon Vol 87

    Qu’est-ce qu’un carburant 100% durable?

    • totoro

      le 100% « durable » implique :
      – un bilan co2 fossile totalement nul ou neutre ou compensé
      – de ne pas avoir empiété sur de la culture vivrière ( éthanol de lignine et cellulose d’élagage, ou de réutilisation des surproductions sucrières, huile végétale de fritures recyclées – et dans tous les cas utilisation d’une source zéro co2 pour fournir la chaleur necessaire aux processus d’esthérification ou de distillation (bagasse et déchets végétaux de pressage, solaire … ou biocarburant)

    • Pilotaillon écolo

      C’est également un bilan de compensation, dans une analyse de cycle de vie du service, qui contribue autant à la capture du CO2 (petite partie du sujet) qui concoure à l’équilibre des cycles et milieux naturels.
      Le champ d’investigation et de créativité est immense. Nous n’avons pas fini de voir apparaitre de nouveaux procédés, avec des modes d’actions directs ou indirects.

      • Fbs

        Et ça permettra d’éviter des désastres écologiques à faire pulluler les mines de lithium pour au final faire des enclumes tout juste capable de faire des sauts de puce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.