Accueil » IATA apporte son soutien au pavillon français

IATA apporte son soutien au pavillon français

Dans un rapport sur la compétitivité de la réglementation du transport aérien en France, l’Association du transport aérien international (IATA) propose trois recommandations pour « améliorer la connectivité en France et accroître les possibilités économiques et sociales du pays ». Une intervention d’IATA bienvenue, au moment où la filière française peine à se remettre de sa déception générée par les Assises nationales du transport aérien.

13.05.2019

IATA dévoile ses "trois recommandations pour accroître les bienfaits de l’aviation en France", le jour même où Air France annonce la suppression de 465 emplois dans son activité sol court-courrier. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

« Les Assises du transport aérien n’ont pas abouti à des mesures significatives permettant au transport aérien français de redevenir compétitif face à ses concurrents. Le poids des taxes, des redevances spécifiques au secteur et celui des charges sociales en France est encore bien supérieur à la moyenne européenne et constitue toujours un lourd handicap pour les compagnies aériennes basées en France . », répète Alain Battisti, Président de la FNAM (Fédération nationale de l’aviation marchande) et de Chalair Aviation....

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.