Accueil » WheelTug, un système de roulage autonome pour avions de ligne

WheelTug, un système de roulage autonome pour avions de ligne

WheelTug est un système embarqué permettant aux avions de repousser de
manière autonome, c'est-à-dire sans avoir recours à un tracteur ou équivalent, et de rouler entre les parkings et la piste sans utiliser les moteurs.

21.11.2007

Le système embarqué WheelTug est composé de deux moteurs électriques, d’un convertisseur et d’un dispositif de commande. Il est destiné au rétrofit des avions actuels (le développement pour les B737NG est le seul actuellement lancé).

Le moteur utilisé est de type à induction, fabriqué par Chorus Motors. Sa
particularité réside dans sa gestion innovante permettant de faire varier le
nombre de phases en fonction de la vitesse de rotation. Le nombre maximal de
phases était de dix-huit lors d’essais menés sur un B767 d’Air Canada, mais ce
choix n’est pas encore définitivement arrêté. Un tel système permettra de
développer un couple de démarrage dix fois supérieur à celui d’un moteur
classique de même taille. Ce moteur sera ainsi capable de délivrer indifféremment
un fort couple à basse vitesse ou un faible couple à haute vitesse, le changement
de mode pouvant s’effectuer de façon transparente pour l’utilisateur grâce à un
logiciel intégré. Le tout est commandé depuis le poste de pilotage par un boîtier composé d’un
interrupteur ON/OFF et d’un joystick dont l’intégration au cockpit reste à définir.

Les moteurs sont situés entre la fusée et la jante des roues du train avant. Il sera nécessaire de remplacer ces dernières lors de l’installation du système afin de permettre l’intégration des
moteurs. Les nouvelles roues seront fournies par WheelTug en même temps que le système.
Les moteurs seront alimentés par l’alternateur de l’APU au travers d’un convertisseur situé en soute électronique. Le câblage permettant de les alimenter directement depuis l’alternateur APU existe et est de dimension suffisante sur B737NG d’après WheelTug.

Les moteurs ne se comportent jamais en générateurs même lorsque le système
est utilisé en roue libre. Selon le fabricant, ceci devrait faciliter la certification du système et limiter l’impact des pannes éventuelles sur l’exploitation. L’intégration du dispositif de commande dans le poste de pilotage n’a quant à elle pas été décrite de manière précise par WheelTug.

L’avion sera dirigé grâce au dispositif de steering hydraulique existant pendant
son déplacement moteurs éteints. De même le système de freinage actuel n’aura
pas à être modifié.

WheelTug a confié la certification de son système à Newport Aeronautical
Development Certification Services. Cette certification devrait prendre la forme du
STC (Supplemental Type Certificate).

D’après ADDAC

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Comments are closed here.