Accueil > Transport Aérien > L’Iran ne se contentera pas de 114 Airbus

Transport AérienPublié le 24 janvier 2016

L’Iran ne se contentera pas de 114 Airbus

Il ne fait plus de doute que lors de sa venue en France, le 27 janvier 2016, le président iranien Hassan Rohani, signera un protocole d’accord portant sur 114 Airbus. C’est ce qu’a confirmé le ministre iranien des transports. Il a précisé à cette occasion que les besoins de l’Iran en matière d’avions de ligne étaient chiffrés à 400 avions long et moyen-courriers et de 100 avions court-courrier. Sur les 256 appareils que compte la flotte civile iranienne, seuls 150 sont opérationnels. Leur moyenne d’âge est d’environ 20 ans. Airbus AIRBUS Constructeur européen (filiale à 100% d’EADS) détenant 50% du marché mondial des avions de ligne. Airbus a vendu 11.500 avions depuis sa création en 1970. n’est pas seul sur les rangs. L’européen va devoir partager ce marché avec Boeing BOEING Premier groupe industriel aéronautique et spatial au monde. Constructeur d’avions de lignes et d’avions d’arme, est également présent sur les marché de l’espace et de la sécurité. 170.000 salariés. .

Par ailleurs, le ministre des transports iranien estime les besoins de son pays en matière d’avions de transport régional à une centaine d’appareils. C’est ce que confirmait, la semaine dernière, Patrick de Castelbajac, PDG d’ATR, de retour d’Iran.

Outre la reconstitution de sa flotte d’avions de ligne, l’Iran doit aussi remettre à niveau son réseau d’aéroports.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut