Accueil » Aviation d'Affaires » Premier vol du Falcon 5X

Le vol inaugural du dernier né de la famille Falcon de Dassault a été effectué, le 5 juillet 2017, avec une version préliminaire du moteur Silvercrest de Safran, dont les problèmes de développement ont engendré un retard de quatre années sur son calendrier initial. La campagne d’essais complète débutera en 2018.

Le Falcon 5X a décollé le 5 juillet 2017 du site d’assemblage final de Dassault Aviation à Bordeaux Mérignac, avec les pilotes d’essais Philippe Deleume et Philippe Rebourg aux commandes. © © Dassault Aviation - V. Almansa

Le programme 5X a été réactivé au printemps 2017. Dassault a en fait repris les essais au sol, là où il les avait suspendus à l’automne 2015, après avoir fait le constat, avec Safran, que le moteur Silvercrest ne requérait pas une simple mise au point, mais qu’une remise en question profonde s’imposait.

Campagne d’essais avancée

Le 5 juillet 2017, le programme a franchi une nouvelle étape avec ce premier vol. Toutefois, le 5X a volé avec des moteurs d’origine, alors que Safran poursuit la finalisation de la version définitive. Le biréacteur doit débuter ses vols d’essais avec ses moteurs définitifs avant l’été 2018.

Le premier vol du Falcon 5X comme les suivants feront l’objet de toutes les attentions. © Dassault Aviation
Les essais de roulage avant le premier vol du Falcon 5X. © Dassault Aviation

En procédant de cette manière, Dassault espère réduire le retard de quelques mois. Les premières livraisons sont désormais annoncées en 2020, contre fin 2016 prévues initialement, alors que le développement du moteur à quatre ans de retard. « Nous sommes déterminés à contenir au maximum les conséquences des quatre ans de retard du développement du moteur ; cette courte campagne d’essais en vol préliminaires est un élément de cet effort », a indiqué Eric Trappier, le P.-D.G. de Dassault Aviation.

Premières livraisons en 2020

Cette campagne d’essais avancée va, en effet, permettre de recueillir des paramètres concernant la cellule et les systèmes. Ces paramètres ne pouvaient être obtenus lors des essais au sol de ce printemps qui consistaient en tests au point fixe et au roulage à basse et haute vitesse.

Pour Dassault, il s’agit de compresser le retard pris par le programme Falcon 5X. © Dassault Aviation

Les vols actuels dureront quelques semaines. Ils permettront de prendre de l’avance dans le programme de développement. Les essais de validation et de certification seront réalisés l’année prochaine, quand Safran aura livré des moteurs certifiables et conformes aux spécifications de Dassault Aviation.

« Nous suivrons très attentivement les tests de validation du Silvercrest modifié, que Safran a prévu de réaliser dans les mois à venir, car leurs résultats sont cruciaux pour une entrée en service du 5X en 2020 », conclut Eric Trappier.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910

Sur Facebook