Accueil » Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII

Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII

Dans le monde très fermé des pilotes de warbirds, Anna Walker est l’une des rares pilotes au monde à voler sur un exceptionnel Supermarine Seafire Mk XVII, la version embarquée du célèbre Spitfire…

15.08.2011

Au 49ème salon du Bourget, en juin dernier, Anna Walker présentait un impressionnant Supermarine Seafire Mk XVII qui renferme sous son interminable capot un moteur Rolls Royce Griffon Mk VI. Cette pilote et cet avion ont tous deux des trajectoires étonnantes qui ne pouvaient que converger un jour… Anna Walker aux commandes du Supermarine Seafire Mk XVII Anna Walker a débuté sa carrière aéronautique, il y a un peu de plus de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

9 commentaires

  • arnaud de larebeyrette (chauffeur golf car bourget juin 2011)

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    bonjour et amitié ,à Anna et Olivier,super souvenir de ces passionnants moment passés ensemble au bourget de juin 2011
    Arnaud

    • Serge

      Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
      Bonjour,

      Amitiés de la part de Serge et Olivier, espérons te voir au meeting du
      Bourget en 2013 !!! Bienvenue dans la région dès que tu le souhaites !

  • Nicolas.lbg

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    Merveilleuse femme que Anna, une gentillesse à toute épreuve !

    Oui en effet, son Spit’ à fini sur le ventre en juillet… mais plus de peur que de mal et finalement la restauration devrait aller vite.

    Suite au message précédent de Noël, je suis consterné… Pensez vous sérieusement que ces machines exceptionnelles doivent rester au fond du hangar ? Qu’elles doivent être mise au clou ?

    Je ne pense pas que vous sachiez le coût et l’énergie nécessaire à faire voler une machine de collection, l’aviation ancienne est en péril et nous (les restaurateurs) nous battons au quotidien pour les rendre toujours plus beaux, et toujours plus fiable !
    Savez vous combien coûtent les 20 /30 heures de maintenance nécessaire pour faire 1 heure de vol ? le prix du carburant et de l’assurance ?
    Savez vous combien il y a de spectateurs sur un « petit » meeting aérien ? et sur un gros ?
    L’aviation de collection, de voltige et tout le reste, font rêver petits et grands depuis toujours ! Alors tachons de continuer à faire voler de belles machines.

    Mettre l’une de ses merveilles dans une vitrine c’est l’oublier…

    Si les gens préfèrent râler contre le bruit des avions, alors qu’ils déménagent de leur maison construite sur un terrain pas cher & à proximité immédiate d’un aérodrome…

    L’aviation électrique, c’est fantastique ! Vous y avez cru ? Ils l’ont fait !
    Mais le jour ou Solar Impulse volera à 550 km/h, alors vous verrez que même électrique, il fera beaucoup de bruit…

    Cordialement,

  • Noel Cavey

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    C’est vraiment dommage de casser un morceau de musée. Souhaitons que les réparateurs refassent des pièces à l’identique. Quant au moteur, qu’il reste dans l’état où il est. Ce n’est pas très heureux au début du troisième millénaire de cracher 16000 gr CO2 par km avec un tel engin pour un unique pilote passager. Ce n’est pas utile qu’il détériore maintenant notre planète alors qu’il a eu sa participation courageuse à notre liberté, qu’on l’honore au musée et je m’y inclinerai pieusement et émotionné devant ce monument. Mais s’il vous plait, qu’on arrête de tournoyer dans le ciel avec ces vieux et GRANDS avions qui ont eu leurs lettres de noblesse, c’est d’autant plus navrant pour leur image de noblesse lorsqu’ils vont aux vaches, comme une grosse émotion négative comme casser un monument de notre liberté. Qu’on laisse nos vaillants soldats reposer en paix.

    Et dans le ciel, qu’on laisse la priorité aux avions du troisième millénaire, celui de Piccard par exemple. Alors, oui, c’est celui-là et tous les petits nouveaux qu’il faut faire tournoyer SILENCIEUSEMENT pour le développement durable de notre futur. Probablement, ainsi, l’aéroport de Toussus-Le-Noble restera ouvert.

    Noël

  • JP QUINET

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    La machine est belle, la pilote aussi.

  • Fred M

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    Quelques jours après le Salon du Bourget, à Lille, l’avion a fait un beau « belly landing »… on a des infos sur les dégâts et sa remise en état ?

  • Macé

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    Bonjour,

    C’est une carrière et une progression impossible à imaginer en France. D’abord c’est une femme, ensuite elle a moins de 60 ans, aujourd’hui en France pour toucher les commandes d’un avion de collection il faut être sexagénaire pour inspirer confiance. De tout façon au rythme où vont les choses il ne restera pas grand chose à faire voler et les pouvoirs publiques méfiant interdiront le reste !

  • BOGAERT Thomas

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    Très bel article Yvan ! Thomas de Lille Marcq (LFQO)
    A bientôt (ci joint photo prise au salon du Bourget)

  • Anonyme

    Anna Walker et son Supermarine Seafire Mk XVII
    Quel dommage que l’avion et sa pilote est fait un atterrissage sur le ventre le 2 juillet dernier a Bondues en fin de journée. L’hélice en bois, qui s’est brisée au contact, devrait permettre de conserver le moteur.

    Cédric

    Les photos :
    http://www.flickr.com/photos/aaantoine/sets/72157627100683798/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.