Accueil » Crash de Shoreham : le pilote britannique du Hunter bientôt face à ses juges

Crash de Shoreham : le pilote britannique du Hunter bientôt face à ses juges

Andrew "Andy" Hill, le pilote dont le Hawker Hunter s'est écrasé le 22 août 2015, causant la mort de 11 personnes, vient de se voir notifier une accusation de "homicide par négligence grave" par le tribunal britannique devant lequel il va comparaître prochainement.

26.03.2018

Au final, le bilan du crash de Shoreham sera de 11 morts et 16 blessés. Au lendemain de l'accident, les autorités britanniques ont interdit de meeting les chasseurs à réaction. © DR

On se souvient que les 11 victimes décédées lors du crash roulaient pour la plupart dans leurs véhicules sur la rocade contournant la localité de Soreham, à toute proximité de l’aérodrome où se déroulait un meeting, ou encore étaient des spectateurs stationnés le long de cette même route. Douze autres personnes, dont Andrew Hill, avaient été blessées.

L’accident est survenu alors que le pilote tentait d’effectuer une boucle pendant sa présentation, mais la faible altitude à laquelle il avait débuté la figure n’avait pas permis de la terminer et l’avion avait percuté le sol. La commission d’enquête a révélé que Hill avait commis une grave erreur en arrivant au sommet de sa boucle 800 pieds plus bas et 50 nœuds plus lentement que ce qui aurait permis d’effectuer la figure de manière académique et de la « passer » dans les meilleures conditions.

C’est un Hawker Hunter comme celui-ci qui s’est crashé à Shoreham en 2015. © Maxime Garcia / Spot’Air

Une tentative d’explication, émise par les enquêteurs précise qu’Andrew Hill, qui venait, peu de temps avant l’accident, de renouveler sa « Display Authorization » (autorisation de présentation en vol en spectacle public) à bord d’un Jet Provost aux performances peu communes avec celles du Hunter, aurait effectué une « confusion des paramètres (vitesse et altitude) requis par chacun des deux appareils pour effectuer cette figure… Cette grave erreur pourrait être à l’origine de ce terrible accident …! »  Difficile à croire venant de cet ancien pilote de la Royal Air Force, connu comme quelqu’un de très expérimenté.

Au Royaume-Uni,  depuis l’accident, les chasseurs à réaction, après avoir été interdits  ont de nouveau été autorisés à voler en meetings… mais uniquement dans des shows au-dessus de l’eau.

Philippe Chetail

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

8 commentaires

  • Philippe

    Stupide l’interdiction des réacteurs en meeting .
    Vous crashez un skyraider qui est presque plus gros et sans aucun réacteur et ça fera exactement les mêmes dégâts. Peut être que de revoir les axes de passage et l’emplacement du public ou de la circulation routière aurait été plus judicieuse.

  • Pascal

    Comme disent nos amis anglais, « shit happens » !
    Il est vrai que les spectateurs qui se rendent aux meetings acceptent une part de risque (Quoique ils ne se mettent pas non plus dans l’axe des évolutions..), mais les automobilistes qui passaient ce jour là n’avaient sûrement rien demandé ! Donc la configuration du meeting est également à mettre en cause..

  • LOTSER68

    Je suis complétement de l’avis de TINTI, avec tout ce que j’ai vu comme causes dans ma carriére, plus rien ne m’étonne.. tout se rapporte au facteur humain d’une maniére ou d’une autre..
    Au fait, le Hunter n’était il pas plus lourd que d’habitude? et quand on est plus lourd ,qu’est ce qu’on a fait avant?…

  • Tinti

    Bonjour,
    Je cite l’article et par conséquent son auteur:

    « Cette grave erreur pourrait être à l’origine de ce terrible accident …! » Difficile à croire venant de cet ancien pilote de la Royal Air Force, connu comme quelqu’un de très expérimenté. »

    Vraiment ??!!
    On est en 2018 non ? Dommage que certains ne sachent toujours pas que les accidents et erreurs arrivent à tous: jeunes pilote ou expérimentés / militaire/ ancien militaire / civil…

    C’est du Facteur Humain…

  • cloette11

    très déplorable d’en arriver à ce stade…

  • Sauteret daniel

    le terme de meurtre est hors de propos , il a fait une erreur d’appréciation dans lla ressource qui s’est dramatiquement terminée!@
    des patrouilles nationales ou dans des solos lors de Air Shows s e sont crashes sur la foule

  • Stéphane Vander Veken

    Attention, en V.O., c’est « manslaughter », soit « homicide involontaire » ou « homicide par imprudence » (dans ce cas-ci, c’est la seconde traduction qui est applicable). Pas question de meurtre…

    Exemple: https://www.theguardian.com/uk-news/2018/mar/21/shoreham-air-crash-pilot-to-be-charged-with-manslaughter

  • Arès

    Je ne porterai aucun jugement sur cette catastrophe, mais je trouve que le terme de meurtre à l’encontre du pilote est plus que lourd. Il lui faudra un « cador » du barreau, pour atténuer la peine de prison qui se profile à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *