Accueil » La lutte anti drone s’intensifie

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La lutte anti drone s’intensifie
premium

La prolifération des drones, l'étendue de leurs capacités et le développement de leurs performances augmentent la probabilité de la menace. La mise en oeuvre de parades relève du défi technologique et génère un marché en fort développement. Industriels et start up ingénieuses sont à la manoeuvre. Les français ont la cote.

8.08.2019

La menace de drones malveillants plane et pourrait s'intensifier. © Canard Drones

En juin dernier, en France, s'il y avait bien un lieu ultrasécurisé, c'était celui de l’aéroport du Bourget où se tenait  le 53èmesalon international de l’aéronautique et de l’espace. A quelques encablures de Roissy CDG ou du centre de la capitale, avec des dizaines de milliers de visiteurs chaque jour, pas question de laisser un drone s’aventurer dans la zone. Les puissants systèmes de brouillage et de neutralisation déployés par l’escadron de défense sol-air d’Avord ne lui auraient peut être...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et reporte d'images, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen en 2011. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM multiaxe. Il a rejoint l'équipe rédactionnelle de Aerobuzz.fr en 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique.

3 commentaires

  • Bernard Espada

    c’est comme les parkings zones bleues ou la circulation des trotinettes….il existe dèjà des textes sur les drones, il faut les appliquer, verbaliser, mise en fourrière…et ne pas attendre des accidents voire exiger pour tous des retours automatiques vers le point de décollage avant de sortir du domaine de vol, un système de parachute si arrêt de propulsion,…. De même une mèmoire de données de zones de survol interdites par rapport à la position GPS de départ pourrait être initialisée…. Il faut revoir les exigences de sauvegarde, de formation des pilotes, et les exigences de vol des drones industriels, des drones grands public et celles des drones gendarmerie….ceux des militaires étant bien encadrés.

  • julien parvery

    la lutte anti drone ?? mais a quoi va-t-elle servir après l’entrée en vigueur de la future loi européenne ? La catégorie Open, comme son nom l’indique, pourra voler quasiment partout et avec des restrictions très minimes Seule la « spécific » devra appliquer une Sora et il semble évident que les gens feront en sorte de ne pas exploiter cette catégorie. La DGAC n’a pas été capable de défendre ce qu’elle avait mis 7 ans à construire, et ça va être la fête du slip, et les systèmes anti drones seront rangés au placard car devenus inutiles dans la plupart des cas.

    • BOUR

      Bonjour
      C’est un peu comme avec les carrefours dangereux. A une certaine époque, il fallait un certain nombre de morts pour qu’un carrefour soit classé dangereux et modifié.
      Après les lampes à rayons lasers, avec les drones même problèmes il va falloir attendre un accident important avec des morts pour que des mesures soient prises. Mais il est déjà trop tard pour réglementer sévèrement les vols de ces mouettes. Trop de ces jouets dans des mains inexpertes voir malicieuses, circulent.
      Cordialement
      Michel BOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.