Accueil » Le spectre de Sallanches plane sur le terrain ULM de Cervens.

Le spectre de Sallanches plane sur le terrain ULM de Cervens.
premium

Dans un email daté du 27 octobre 2021, la Direction de la sécurité de l’aviation civile (DSAC) Centre-Est adresse une mise en garde, sans ambiguïté, aux utilisateurs de Cervens. L’avenir du dernier terrain ULM de Haute-Savoie apparaît menacé. D'ores et déjà, plus de vingt machines y sont clouées au sol.

2.11.2021

La piste en herbe de 280 x 30 m de la plate-forme de Cervens (Haute-Savoie) limite déjà les mouvements des ULM. © Gabriel Gavard / Aerobuzz.fr

Entre lac et montagne, proche de Thonon-les-bains, la base historique (créée en 1983) de Cervens abrite aujourd'hui une soixantaine de machines, pour moitié peu actives, réparties dans deux structures, Scorpio et Alp-ULM, avec deux tiers affiliés à la première et un tiers à la seconde. Les mouvements sont limités par l'exiguïté de la piste (280 x 30 m), des cheminements très élaborés et les contraintes drastiques d'utilisation respectées par les utilisateurs pour préserver un bon voisinage : vols interdits avant...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gabriel Gavard

chez Aerobuzz.fr
Pilote avion et ULM depuis 1984, c’est par la construction amateur et les revues techniques (Fox-Echos, qu’il a créée, puis Experimental dont il sera rédacteur en chef) que Gabriel Gavard a abordé la presse aéronautique en 1994. Rédacteur en chef d’Aviasport de 2005 à 2011 et d’ULM-Info de 2017 à 2020, collaborateur à Aerobuzz.fr depuis 2012.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

2 commentaires

  • PlasticPlane

    La pente est-elle savonnée ou seulement savonneuse ?

    Dans quelle mesure un service public, qui se doit d’être garant d’actions argumentées et proportionnées (mais rêve je ?), peut-il menacer de sanctions sur la base de ce qui est présenté par lui-même comme des « on dit » ?

    La moindre des chose n’est elle pas, en la circonstance, de documenter formellement les attendus, de sorte qu’ils soient à la fois identifiés et discutés ?

    Bizarre… ☹

  • Aerofly13

    Etonnante cette lettre de la DSAC qui ne communique pas la documentation objective et factuelle des « interpellations vigoureuses et fréquentes des Services de l’Etat et d’activités irresponsables de pilotes » sur laquelle elle se base, d’autant que très peu de pilotes d’aviation générale des plateformes proches tant françaises que suisses sont au courant des contraintes imposées à la base ULM de Cervens et peuvent la survoler sans respecter eux-mêmes ces contraintes (pas de vol avant 9h, pas de vol les dimanche et jours fériés, pas de vol le samedi entre 12h30 et 15h), notamment à cause de la proximité de la CTR et de la TMA de l’Aéroport international de Genève qui amène des trafics externes dans cette zone. Heureusement l’utilisation maintenant répandue des enregistrements de trajectoires GPS et des transpondeurs devrait facilement dédouaner les pilotes ULM de ces allégations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.