Accueil » Premier vol du monoréacteur Stratos 714

Premier vol du monoréacteur Stratos 714

Le premier vol du Stratos 714 a eu lieu à Redmond, dans l'Oregon. © Stratos Aircraft

Le projet de jet personnel quadriplace Stratos 714 lancé en 2008 est entré dans une nouvelle phase, le 21 novembre 2016, en effectuant son premier vol. Le constructeur américain Stratos Aircraft a pris son temps pour annoncer ce premier vol.

Le premier vol du Stratos 714 a été relativement court puisqu’il n’a pas excédé 10 minutes. L’objectif déclaré était de vérifier la stabilité du jet ultra léger (VLJ, Very Light Jet) et le bon fonctionnement des systèmes. Les constructeurs de l’aviation générale n’ont évidemment pas les moyens d’Airbus ou de Dassault pour simuler ce premier vol et pouvoir enchainer directement sur un premier vol effectif de plusieurs heures. Dave Morss, le pilote d’essais de StratosAircraft doit y aller sur la pointe...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Excellentes entrées d’air déjà, qui ne devraient pas se masquer si facilement… on a connu pire récemment.
    Tous mes vœux à cette belle machine (un Morane Paris quoi, qui avaient deux réacteurs car à l’époque les moteurs n’étaient pas fiables et ne poussaient pas…)

    Répondre
  • Sans le réseau, la puissance logistique et l’assise financière d’un groupe aéronautique mondial, un nouveau constructeur a t’il vraiment une quelconque de survivre sur un marché plutôt conservateur? Qui prendrait le pari de mette 2.5M de dollars pour une machine sans retour d’expérience, sans réseau ni visibilité commerciale?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.