Accueil » René Fournier a fêté ses 100 ans

René Fournier a fêté ses 100 ans

René Fournier est né le 14 avril 1921. Contemporain de Jean Delemontez, Pierre Robin, Claude Piel ou encore Yves Gardan , il est aujourd’hui une véritable légende vivante de l’aviation de loisir d’après-guerre.

21.04.2021

René Fournier, le jour de ses 100 ans. © Hervé Fellmann / CFI

En ce mois d’avril 2021, le Club Fournier International avait prévu d’organiser une grande fête au Château de Nitray qui devait rassembler quelque 300 amis de René venant pour certains de très loin. Les restrictions sanitaires du moment auront eu hélas raison de ce projet. C’est donc entouré de quelques proches que le constructeur d’avions centenaire, toujours gaillard et malicieux, a soufflé ses 100 bougies dans sa Touraine natale. A cette occasion, ses amis du Club Fournier International, lui ont offert un portrait réalisé par le peintre officiel de l’air et de l’espace Yong-Man Kwon.

René Fournier par le peintre officiel de l’air et de l’espace Yong-Man Kwon. © Hervé Fellmann / CFI

Alors qu’il se destinait à une carrière artistique, poussé par sa passion pour la musique et les métiers d’art, René Fournier, jeune céramiste, avait un rêve, celui de construire un avion voilier aux longues ailes fines et pures. Un avion de poète, conçu pour planer et butiner la campagne.

60 ans d’innovations

C’est ainsi que naquit, en 1960, le RF 01, premier avion-planeur d’une longue lignée. Bien qu’il n’envisageât pas de devenir constructeur d’avions, René Fournier a ensuite fabriqué les RF3 à Gap Tallard dans les ateliers Alpavia ; suivis quelques années plus tard par les RF4 et RF5 produits au sein de l’usine Sportavia en Allemagne. Le RF7 monoplace de voltige et le RF8 unique biplace métallique ne connurent pas la série.

Le RF6B, avion destiné l’enseignement du « vrai » pilotage et de la voltige, reste aujourd’hui très recherché et fait le bonheur de ses propriétaires. Les RF9 en bois en toile et leurs cousins les RF10 en composites ont ouvert la voie du vol hybride caractéristique des moto-planeurs ou TMG (Touring Motor Glider). Enfin, le RF47 dernière réalisation de René Fournier a repris le meilleur du RF4 et du RF7. Près de 1000 RF et dérivés ont été construits, et une bonne partie d’entre eux continuent à voler à travers le monde.

Le CFI fête les 95 ans de René Fournier à Amboise-Dierre

Prenant résolument le contre-pied de la course à la puissance de l’aviation de loisir d’après-guerre, les avions-planeurs de René Fournier se caractérisent par une ligne pure indémodable, une grande finesse et des ailes à fort allongement. Le concept d’aviation verte développé par ce constructeur de génie est aujourd’hui plus que jamais d’actualité en répondant aux objectifs de sobriété, de silence et de faible consommation. Les RF sont le symbole d’une aviation abordable, économique et écologique.

Hervé Fellmann, Président du CFI Le Club Fournier International est une association qui a été créée en 1989. Elle a pour but d’établir et de développer des liens amicaux entre les personnes portant un intérêt aux Avions Fournier. Elle réunit les pilotes et les utilisateurs de ces avions quel que soit leur nationalité. Ses principales activités vont de l’organisation de voyages et de rassemblements dans les principaux pays et jusqu’à l’édition de sa revue « Fly For Fun ». Elle compte aujourd’hui des branches dans de nombreux pays et sur tous les continents.

 

L’avion-planeur de René Fournier fête ses 50 ans

L’incroyable voyage de Mira Slovak en RF-4

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

16 commentaires

  • PESCHE Vincent

    Bon anniversaire René !
    Heureux propriétaire d’un 3 depuis 20 ans, je trouve toujours autant de plaisir à voler en RF; commandes précises, finesse de la machine,…
    Les RF volerons encore longtemps! Merci René !

  • Philippe JAMET

    Bon anniversaire et heureux « siècliversaire », Monsieur Fournier ! Si j’ai eu l’occasion de profiter des qualités des productions Joly et Delemontez, je n’ai (hélas !) pas encore pu goûter à votre philosophie autrement que par le biais de modèles réduits… Mais, déjà, on en comprend très bien la finalité !
    Merci pour tout ce que vous avez donné à notre passion !

  • Gérard MERCIER

    MERCI MONSIEUR FOURNIER ! Bon anniversaire !!

  • Pascal TEIL

    Heureux anniversaire Monsieur Fournier et longue vie au constructeur amateur devenu industriel malgré-lui. Merci pour votre dédicace « mon rêve mes combats » (un vol en RF5 il y a quarante ans déjà comme le temps passe).

  • Meyer Jean Louis

    Oui , heureux anniversaire Monsieur Fournier.
    J’ai eu l’occasion de faire un ou deux vol sur RF3 je crois à Aix en Pce fin des années 60, un vrai bonheur .
    Et dire que certains voudraient supprimer le droit de rêver aux enfants…

  • Michel

    J’ai quelques heures de SF 28. Récemment, je me suis pris à rêver d’un RF3 avec un 1/2 VW hybride amateur. Tiens, je vais relire le bouquin de Chauvreau.

  • Adrien Airbus

    Bonjour,

    Des photos pour agrémenter vos articles (on est sage, quand l’on sait qu’on ne sait pas) serait instructif. (avec possibilité de cliquer sur la photo et l’agrandir, de manière nette)
    Merci d’avance pour les prochains articles.

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Nous en rêvons nous aussi et notre frustration est sans doute plus grande que la vôtre ! D’autant que dans nos archives nous avons de nombreuses photos faites sur divers événements au cours des dernières années, voire dernières décennies. MAIS… C’est juste une question de moyens financiers. Ils sont nécessairement limités et des choix s’imposent.

  • mpascalm

    Bon Anniversaire
    Vous avez tout compris 60 ans avant tout le monde .
    Merci pour vos superbes Avions .

  • Icaer4

    Un grand bonhomme.
    J’ai eu le privilège de voler sur le RF3… (et d’en casser une hélice en oubliant de sortir le train)… quel avion merveilleux… et quel plaisir de le piloter hélice calée…
    Dommage qu’on lui aie coupé les ailes pour favoriser l’ATL… qui n’était pas non plus dénué de charme… dont les caprices de son moteur faisaient partie.

    • rtl88

      J’ai moi aussi un souvenir d’un atterrissage train rentré et j’ai toujours l’helices en souvenir de 45 ans d’âge. Mais de grâce ne pas comparer un ATL avec un bon avion comme un RF

      • Icaer4

        Vous avez raison… il n’y a aucune comparaison possible, et je suis de ceux qui regrettent une décision politique et non technique.
        J’ai une profonde affection pour les RF monotraces (un peu moins pour les autres, nettement moins novateurs)…
        Mon 1er vol « auto laché » sur RF3 date de 1976.

        Mais, je pense que jeter l’ATL est peut être le méconnaitre. Il n’en était pas moins novateur… même si j’ai eu à subir quelques arrêts moteur en vol sans aucune explication logique… Ils se sont toujours bien terminés et m’ont au moins appris que voler haut peut parfois ne pas être totalement inutile… lol.

  • Nico

    Bonjour, eh oui, meme si Pierre Robin est mort  » jeune » si on peut dire 92 ou 93ans quand meme, Mr Delemontez a frolé le siecle, et Mr Fournier Lui l a atteind, l aviation peut aider a vivre longtemps, Bravo a nos pepère, si je peux dire, quelle belle generation !!!

  • Michael

    Le RF-6, un petit bonheur. Dans l’aeroclub que je frequentais au Castelet, peu de pilotes voulait le piloter au motif qu’il avait les commandes trop « sensibles ». Au contraire, un vrai regal que de piloter l’avion entre le pouce et l’index. Le seul petit bemol, le RF-6 etait sous motorise, pour faire une boucle il fallait accumuler beaucoup d’energie cinetique. Un bon tremplin pour un autre avion de legende comme le CAP-10 concu par un autre genie.

    • Woodplane

      De plus, ce RF-6B était le prototype !
      Monsieur René Fournier représente toute une époque ou l’aviation légère était très représentative dans sa diversité et son dynamisme.
      Nombre de ses acteurs aujourd’hui disparus nous ont laissé un merveilleux héritage.
      Merci à eux, merci Monsieur Fournier pour nous avoir apporté tant de plaisirs à voler sur vos fabuleuses et intemporelles machines volantes.

  • Jean-Mi

    Bon anniversaire Monsieur Fournier !
    J’ai eu l’occasion de vous rencontrer à l’EAP de Marcé, et c’est presque intimidant de constater votre modestie et votre effacement même quand une conférence porte sur vos avions-planeurs.
    Ayant eu l’occasion de voler en RF9, je comprends toute votre philosophie…
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.