Accueil » Sallanches sur la mauvaise pente

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Sallanches sur la mauvaise pente

Alors que la tension était retombée et que la menace de la fermeture du petit aérodrome haut-savoyard s'éloignait, la mairie de Sallanches vient de sommer les usagers de libérer les hangars avant le 6 novembre 2019, en vu de leur destruction.

19.10.2019

La vétusté des hangars est mise en avant par la mairie de Sallanches pour justifier leur démontage. © CSDAS

Ouvert en 1973 en relève du mythique terrain du Fayet, l’aérodrome de Sallanches a profité d’une belle prospérité avec des liaisons commerciales, des entreprises de travaux aériens, un aéro-club très actif et même un constructeur d’avions et d’ULM. Mais au début des années 2000, cet exceptionnel atout régional s’est vu dénigré par la mairie propriétaire du site, qui s’est appliquée à restreindre de plus en plus drastiquement son activité. Celle-ci a néanmoins perduré avec l’aéro-club fort d’une centaine de membres et la dynamique école de pilotage d’ULM. La hargne du maire avait finalement éclaté en début d’année avec la publication le 13 février 2019 d’un arrêté de fermeture définitive de l’aérodrome au 15 mai 2019.

Nouveau rebondissement à Sallanches

La présidente du comité de sauvegarde (CSDAS) est heureusement parvenue à se faire entendre par l’édile. Deux rassemblements successifs, le second au jour fatidique du 15 mai, ont affirmé un fort soutien avec pas moins de 200 participants, et la présence active de la FFPLUM très impliquée sur ce dossier. Parallèlement, la pétition lancée pour la sauvegarde du terrain dépassait les 15.000 signatures.

L’arrêté avait finalement été retiré.

Le cauchemar de la fermeture définitive se dissipait, croyait-on… jusqu’à ce 15 octobre 2019, quand les propriétaires des appareils stationnés ont été sommés de libérer le hangar avant le 6 novembre 2019, en préalable à sa destruction alors que son état ne le justifie en rien. Car le maire de Sallanches fait valoir une vétusté reposant sur des rapports d’expertise datant de 2013 et de septembre 2019…

Sallanches reste en grand danger

Sans hangar, toute activité basée deviendrait bien sûr impossible cet hiver.

Constatant que face à ce « péril imminent« , la mairie n’a pas cessé d’encaisser les loyers depuis 2013, les usagers et le comité de sauvegarde soutenu par la FFPLUM lancent une nouvelle action en justice sous forme de référé-suspension, afin d’obtenir une audience du tribunal administratif avant le 6 novembre 2019. Les défenseurs de Sallanches sont convaincus qu’un expert judiciaire lèvera tout soupçon de danger immédiat, mais cette action aura un coût. Une cagnotte « leetchi » a ainsi été ouverte pour financer cette nouvelle action en justice.

Gabriel Gavard

La pétition

La cagnotte

A propos de Gabriel Gavard

chez Aerobuzz.fr
Pilote avion et ULM depuis 1984, c’est par la construction amateur et les revues techniques (Fox-Echos, qu’il a créée, puis Experimental dont il sera rédacteur en chef) que Gabriel Gavard a abordé la presse aéronautique en 1994. Rédacteur en chef d’Aviasport de 2005 à 2011, collaborateur à Aerobuzz.fr depuis 2012, il est également depuis avril 2017 rédacteur en chef d’ULM-Info.

35 commentaires

  • Pilotaillon du 21eme siècle

    Pour se remettre en tête des temps pas si lointains.
    Elle ressemble à tant d’autres de son époque, mais cette aventure là a l’avantage d’être illustrée, permettra aux béotien de comprendre ce qui a pu se jouer à Passy-Sallanches :
    https://www.illustre.ch/photos/images-mythiques-sauvetage-dakota
    Comment peut-on imaginer qu’une plateforme isolée comme celle de Sallanches ne présente / n’aura / plus d’interrêt au point d’avoir la volonté de la supprimer ?
    #interretgénéral #déplacementaériens #drones #déssertelocale…

  • CR

    Bonjour,
    n’hésitez pas à mobiliser quelques journalistes d’investigation, voire des enquêteurs privés afin de vérifier tous les les aboutissants de l’opération immobilière en cours.
    Souvent un maire sortant et ayant peu de chances d’être réélu n’a plus que faire du bien-être de ses administrés, mais se trouve soudainement très très pressé de boucler une opération dont lui-même ou ses proches (famille, amis…) seraient bénéficiaires à terme.
    Le pouvoir rend stupide, l’argent rend idiot – pour rester poli.
    On l’a vu à Colmar, on l’a vu à Hyères, à Aspres-sur-Büech…
    Et si l’information est croustillante et vérifiée, faites connaître largement.

    Si l’on compare le bénéfice (important à titre individuel) obtenu à commercialiser un terrain plat, stable, viabilisé avec le coût de re-création (très hypothétique en France) d’une plate-forme aéroportuaire, le vertige vous prend. La capital constitué par l’existence même d’un terrain d’aviation dans une commune – capital pratiquement non renouvelable – est absolument extraordinaire. Le sacrifier à quelques intérêts privés est juste un crime contre la collectivité.

  • JoJo

    Je pense personnellement que si l’aéroport veut survivre, il devra faire un grand coup de communication!!!
    A commencer par un gros coup de peinture sur le hangar (en tout cas l’entrée), des journées portes ouvertes, un fly-in, des statistiques sur la consommation d’essence, statistique de la biodiversité actuelle. Vous devez vous reconnecté à votre voisinage, sinon vous êtes perdu.

    Il y a beaucoup de commentaires « ronchon » du style « on était là avant vous », « les voitures ça pue plus », etc… c’est vrai, certes, mais ce n’est pas la bonne réponse.

    Le maire est très affairiste, il a construit son centre commercial, il doit vouloir construire autre chose.

    Pour ce qui est des hangars, c’est toujours très simple de trouver un expert qui dit qu’il ne tient pas. Relisez le rapport, et engagez vous à déblayer si il y a plus que tant de neige. A mon humble avis, il est peut probable que cela arrive, car selon les normes cela devait avoisiner les 1,5m de neiges fraîches. Autre méthode, faites renforcer le hangar et retenez les coûts du dit renforcement sur votre loyer.
    Et bonne chance à tous, je suis de tout cœur avec vous!!! Chaque aérodrome en moins et un rêve qui s’envole.

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      L’aviation de loisirs ne démontre pas assez de valeur sociale à ses activités…
      Je partage la vision stratégique de JOJO, l’ayant déjà exprimé dans différents posts.
      L’aviation est aux yeux de Mme et M. Michu trop complexe, chère, et les acteurs – prinicipalement les pilotes – se complaisent dans une posture un peu arrogante, copiant (inconsciemment ?) le mythe des pionniers.
      A quel élu viendrait l’idée de supprimer un stade de foot ? On le déplacerait, on l’équipe, on en fait un outil de cohésion de fièrté locale.
      Il n’y a qu’à Toulouse pour construire un musée, tant l’industrie locale est teintée de l’aéropostale.
      A Sallanches tout le monde a oublié l’importance de Passy dans l’épopée des Giraud et consorts, du secours en montagne et des faits d’armes…
      Pourtant que serait Chamonix sans le secours aéroporté ?
      Avant l’Hélico – et les atterros suissauvages sur le MT Blanc – il y a eu des SuperCub pour opérer sur la neige et assurer un lien avec les activités humaines hivernales en montagne.
      Deux cas nous éclairent : Aix les Miles ou à Sallanches, soit on veut faire de la plateforme un centre de profit, soit on récupère le foncier pour d’autres usages dans la ligne de gestion d’un Maire lorsqu’il gère les ressources locales.
      Donc la posture discrète, hautaine et distante des clubs vis à vis des voisins est suicidaire, lentement et sûrement.
      Pardon de me répéter : cessons de rêver aux mythes passés, descendons de nos cockpits et commençons à montrer les valeurs de l’aviation, dans ce qu’elles apportent de bon à la société. (Bravo au BIA…)
      -« Nous ne nous occupons pas des voisins, alors ils s’occupent de nous », au travers de la valeur du foncier occupé…
      Car nous avons toujours le maire (le président) que l’on mérite, semble-t-il ?!?

  • Denis

    Bonjour,
    Quel est le projet de remplacement mené par le maire ?
    Je suppose que le sujet a été abordé en conseil municipal. Ou alors il y a de quoi être inquiet. Y a-t-il encore possibilité d’organiser un débat « projet contre projet » ?
    Autre solution : le terrain est-il constitué d’une ou plusieurs parcelles, avec un ou plusieurs propriétaires ? Vérifiez, il y a quelquefois des surprises !
    Si plusieurs propriétaires, acheter une parcelle qui bloquera tout autre projet, de par sa situation.
    En dernier ressort, racheter tout le terrain, qui actuellement ne doit pas valoir très cher, quitte à lancer la constitution d’une cagnotte via internet.
    Cela dit bon courage, car nous ne sommes pas dans une période où les gens sont près à descendre dans la rue pour sauver l’aviation, à voir tous les écolos de circonstance qui ne le sont là que pour éliminer leur voisin !
    Cordialement

  • Caroline Debroye

    @Muriel, vous pourriez aussi mettre votre énergie au non survol des Rafales au dessus de notre vallée à partir de septembre… quant à ce Club, à part votre nombril et celui du maire, auriez la capacite de penser aux personnes handicapées dont ce club s occupe avec toute l attention que nous méritons.
    Les nuisances pour le coup ne sont les bruits ni la polution mais les egocentristes. Caroline

  • Jean-Louis ALIROT

    Monsieur le Maire de Sallanches est en campagne pour sa réélection mais cela ne justifie pas la destruction d’un terrain d’aviation pour le remplacer par un centre commercial, une zone industrielle, un parking d’attente des poids lourds avant de passer le Tunnel du Mont-Blanc? Sait-il que la France est un pays qui a vu et vit de l’aéronautique.
    Quelqu’un a dit: ‘Celui qui ne connait pas son histoire n’a pas d’avenir’.

  • Pilotaillon, qui aime les lieux chargés de belles histoires

    Nous vivons un monde parfait, avec des problèmes qui nous passent au dessus de la tête,… largement !
    J’aimerais, si vous le permettez, face à tant de parti-pris, essayer de mettre quelques repères dans les échanges.
    1 – Le « tout ce qui vole » fait du bruit et « c’est l’enfer ». Soit.
    2 – Le tout ce qui roule n’est pas mieux,
    (à partir de l’instant où « ça ne m’empèche pas d’aller chercher les mômes à l’école à 500m, les courses le samedi ou bien encore l’escapade du WE »)
    Passons.
    On ne voit pas passer les fourgonnettes DHL, La Poste, etc.. qui livrent les E-truc.com, les skis au reblochon* et j’en passe…
    Fort de ce constat, c’est le + 3°C et plus de glace au dessous de 3500m garanti avant 10 ans.

    Prenons la calculette :
    Ma voiture c’est du 6litres/100 Km de pétrole. A Sallanches, on prévoit l’hiver et ce sera plutôt 7 ou 8 litres dans les pick-up ou crossover qui tortillonne dans les lacets de Cordon.
    Un Rotax lui, absorbe 15 litres à l’heure. Les engins abritées dans le hangar « en décomposition avancée » (Cf. M le Maire Morand) sont au moins une petite dizaine et l’ensemble des Coyottes ou équivalents du coin (100Km autour) sont à peu près une centaine… Le temps de vol annuel doit tourner autour de 150 H/an et ne se posent pas tous à Sallanches, n’est-ce pas ?
    Pour les CDN et CNRA : combien de pilotes disposent de la qualif ?
    Partons des ULM, les plus nombreux : 100 x 150 x 15 = 225 K litres d’essence annuels.
    Or le remplissage d’une seule station de supermarché se fait par mutliple de 27 K litres (soit un semi-remorque), entre 1 et 5 fois par semaine pour les plus importantes.
    Donc l’ensemble des vols représentent un consommation équivalente à 10 remplissages de station services.
    Il en existerait environ 140 en Haute-Savoie. Je vous laisse le soin de faire cette denière multiplication.
    Oui avant d’affirmer, il faut un peu creuser le sujet, mesdames et messieurs les « je veux pas », ou « je sauve le monde ».
    Et à propos de creuser, il serait utile de refaire l’histoire de ce terrain, le seul dans le coin, mais qui a contribué à tant de choses utiles, localement. Les détracteurs prétendez que les pilotes ne vous respectent pas. Les pilotes vous demandent d’avoir la rigueur intellectuelle de considérer l’ensemble du sujet et de comprendre ce que vous soutenez.
    Comprendre d’où viennent ces plateformes, que cela n’est pas arrivé par le venue du Saint Esprit de Saint Roch, qu’il y a parfois eu beaucoup d’engagement pour obtenir la construction de ces installations.
    J’aimerais également faire le calcul de consommation de toutes les tondeuses taille-haies et débrousailleuses qui le plus souvent tournent le WE au mélange 2Temps…
    Mais je sens que je ne vais pas me faire que des amis si je continue à parler de ce qui est pollué, « par les autres ».

    *Les skis Dynastar, fabriqués à Sallanches et vendus par SnowLeader, qui accompagne ses paquets d’un Reblochon

  • Paul

    Je préfère les « nuisances » des ULM que la pollution infecte des autos puantes au mazout.
    A propos, pourquoi la Municipalité veut- elle récupérer ce foncier si précieux ?
    Polo de Vetraz

  • Je pierre Perroud

    Mr le maire Bonjour
    Vous qui stationner devant la mairie sur des zones bleues st nous artisant nous pouvons p’ud travailler dans Sallanches même pour pour 1/2heure sans être avancer alors veuille z déjà respecter vous même vos électeurs

  • Marie

    Moi même habitant dans une ville avec une base aérienne où se trouve les rafales où se trouve aussi un aéroclub le bruit ne me dérange pas au contraire je lève les yeux et je regarde ces magnifiques « oiseaux »…Cet acharnement pour fermer cette aéroclub ne devrait pas avoir lieu, Monsieur le Maire allez faire un tour de ces merveilleux petits avions et ainsi vous comprendrez peut être le désarroi des adhérents de ce club…

  • muriel

    j’espère que Mr le maire va arriver à ses fins, y en a marre de ces avions envahissants, qui nous rasent, qui nous saôulent, qui polluent , gâchant ainsi le plaisir de la balade des 3 lacs, qui devient stressante au lieu d’être relaxante…..

    • Biba Peuh douhappe

      On verra bien quand vous aurez besoin d’être secouru par voie aérienne vous qui aimez la montagne…..

    • Raoul Volfoni

      @muriel Votre remarque est surprenante car quand on regarde les multiples avis sur les ballades autour des 3 lacs de la base de loisir des illettes publiées sur trip advisor on ne voit à ce jour que des qualificatifs comme « calme » « reposant » « agréable » « tranquille », pas une seule remarque quant au prétendues nuisances que représenteraient les avions et les ulm de l’aérodrome de Sallanches ? Au contraire, il y a un avis de 2016 qui dit je cite « Il y a un aérodrome qui longe les lacs et si on aime les avions (ou pour les enfants) c’est génial. Possibilité de faire des ballades aériennes. » Muriel : Seriez vous la seule personne aussi intolérante à la liberté qu’on les autres de choisir leur activité de loisir ou de travail ?

      https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g666179-d8539950-Reviews-or30-Bas_de_Loisir_des_Ilettes-Sallanches_Haute_Savoie_Auvergne_Rhone_Alpes.html

      De vous a moi Muriel: si vous êtes si sensible aux autres activités je vous invite à réfléchir à deux fois car si ce maire peu compétent sur le sujet (il signe des arrêtés illégaux) arrivait à ses fins vous savez ce que vous perdrez mais pas ce que vous allez gagner: zone industrielle ? logement social ? usine ? champ d’éoliennes ? quels sont réellement ses projets ? lui seul le sait: peut être les mêmes que ceux qu’avait Gilbert Meyer le maire de Colmar: fermer l’aérodrome pour y construire une prison ? Une vue sur des miradors et des hauts murs de béton gris surmontés de barbelés depuis votre promenade le long du lac ça vous plairait ?

  • Chaslin

    Cet aérodrome permet de former de futurs pilotes qui reçoivent des cours de pilotage
    Le choix a été fait de déplacer le 1er aérodrome de montagne de Passy à Sallanches.
    Il a toute sa place encore à Sallanches. Il fait parti de notre environnement et assure une sécurité pour les pilotes qui seraient en difficulté.
    La nouvelle zone commerciale est construite sur une zone humide. Pour permettre la réalisation du centre commercial, le maire a proposé de déplacer la zone humide en misant sur l aérodrome.
    Si le Maire de sallanches remet en cause la vétusté des hangars, Passy cherche désespérément un repreneur pour sauvegarder le hangard Bessonneau qui est en bon état ( salle Jean Pernod). C est le seul exemplaire restant en France. Il a eu son importance pendant la 2ème guerre mondiale et avec Joseph Thoret inventeur du tourisme aérien….
    Il pourrait trouver sa place à l aérodrome de sallanches.
    M. Le maire, vous pourriez faire une bonne action en maintenant l aérodrome et en sauvegardant ainsi un hangar unique par sa charpente.
    L aérodrome et le hangar doivent conserver leur histoire.
    Il faut rassembler tous nos efforts pour maintenir l aérodrome.
    Un label pays d art et d d’histoire est en cours d obtention. Ne détruisons pas notre passé.

  • Arnaud

    A force de nous polluer les oreilles 7 jours sur 7 avec vos avions ultra bruyant et vos survols tres bas permanents et inutiles des habitations , il ne faut pas s etonner que des solutions expéditives comme la fermeture d aérodromes vous tombent dessus. Pensez que votre passion et devenu notre enfer et vous comprendrez la réaction de ce maire dont beaucoup d administrés doivent souhaiter la disparition de cet aérodrome.

    • laude

      que faites vous sur ce site! moi c’est la lecture de votre prose qui me pollue la cervelle

    • Daniel

      Ce que vous devriez avoir l’honnêteté de dire c’est que l’aérodrome était là bien avant vous, que vous avez tout de même décidé d’y habiter.
      C’est malhonnête de maintenant venir se plaindretoujours les mêmes histoires.
      Quand vous aurez fait fermer l’aérodrome, vous ferez enlever les cloches des vaches, arrêter l’horloge de l’église, tuer les coqs qui chantent le matin. Retournez donc en ville et foutez nous la paix.

      • Florence Vieil

        La plupart des riverains de l’aérodrome se sont installés en toute connaissance de cause, et le plus souvent avec des tarifs à la baisse dus à cet environnement…… Et maintenant il faudrait remettre la présence de l’aérodrome et son activité en cause !
        C’est scandaleux et bien triste de voir des gens dont les actions ne sont menées que par leurs propres intérêts.
        Florence

      • Emmanuel

        La faute est bien celle des élus qui délivrent des permis de construire à tout va aux abords des aérodromes. Seuls les personnes qui étaient là avant l’aérodrome devraient avoir le droit de se plaindre selon toute logique, sinon c’est effectivement un peu facile et très malhonnête. Longue vies aux aérodromes, patrimoine français!

    • Vassal

      La pollution sonore des avions légers à baissé de 70% les 30 dernières années. Les moteurs Rotax et les hélices en composite sont quasiment silencieux. N’importe quel scooter est plus bruyant. L’hypocrisie des détracteurs est consternante. Surtout quand bien souvent ils se sont installés après la construction de l’aérodrome.

    • woodplane

      Faut en parler aux premiers propriétaires de pavillons tout neufs en limite de feu l’aérodrome de Guyancourt.

      Après quelques mois de résidence ces nouveaux habitants se sont rendus compte qu’il existait un aérodrome devant leurs portes!

      L’association une fois créée par ces derniers, une pétition pour la fermeture de ce terrain plus que centenaire à abouti à sa démolition avec la complicité des « politiques » locaux et des promoteurs avides de profits.

      Depuis, une méga zone industrielle y a été construite avec boulevards, rond-points… etc.

      Le bel espace de campagne et de verdure que représentait cet aérodrome s’est transformé en goudron, bêton, nuisances diverses et variées et pollutions.

    • Biba Peuh douhappe

      On peut peut-être discuter et se mettre d’accord afin que tout le monde cohabite, je n’arrive tout de même pas à comprendre comment ceci est arrivé depuis 2000, certains n’auraient pas profité de fait de terrains moins chers pour acheter, construire et maintenant faire monter la mayonnaise anti aérodrome ?

      • Jourdan

        Bien vu très souvent les intérêts des politiques et de leurs copains préval à l’intérêt général le plus rigolo c’est quand même l’aéroport Notre-Dame-des-Landes un coup ouvert pour le projet et finalement fermer il y a dû avoir des grincement de dents au niveau des propriétaires de maison d’un côté comme de l’autre je veux parler de l’ancien aérodrome de Nantes 😁😁😁

    • Daniel Perely

      ça ne mérite même pas une réponse !!!

    • PlasticPlane

      @Arnaud
      7j/7, et vous avez oublié 24h sur 24 🙂
      Au bout du compte, l’enfer, c’est toujours l’autre 🙂

    • Jacques Charles TAPON

      Que faites vs sur ce site spécialisé si vs n aimez pas l aviation. Vs provoquez ou vs foutez la merd…..passez votre chemin. Rien à faire ici.

  • PlasticPlane

    Après qu’il ait encaissé sereinement des loyers en louant en toute connaissance de dangerosité des locaux qu’il décrit aujourd’hui, pour étayer son combat personnel, comme dangereux, j’imagine que notre bon Maire serait accueilli avec curiosité par un tribunal ?

  • Latigeo

    Aérodrome de Sallanches!!!
    Retourner a Passy , point bar.

  • Raoul Volfoni

    Vivement les élections que ce maire soit remplacé par quelqu’un de plus compétent.

  • Pilotatillon, pilote Alpin

    Course contre la montre dans le temps démocratique !
    Les municipales approchent et il me semble qu’il y a matière à argumenter pour faire entrer ce sujet d’interet collectif et d’équipement local unique sur la zone dans le débat…
    A moins que Sallanches préfère les camions et la ravitaillement par les corbeaux :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.