Accueil » Aviation Générale » Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée

Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée

Avec la suite avionique G3X, Garmin propose un nouveau Pilote Automatique pour l'aviation générale non certifiée. Il a tout d'un grand.

La suite avionique Garmin G3X pour l'aviation ultra légère et la construction amateur…
La nouvelle gamme G3X conçue par Garmin pour les...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    Bonjour à tous,
    Qui pourrait S V P, me renseigner dans quelle boutique peut-on trouver ce pilote automatique ?
    Est-il commercialisé en France ?

    Merci d’avance

    Répondre
  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    Bonjour
    ou peut on trouver l ensemble boitier +servos ,et doit on deja avoir un efis?

    Répondre
  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    C’est effectivement assez remarquable pour ce prix. Par contre, l’article semble suggérer que la certification est une grosse arnaque bureaucratique, et que le coût du PA est de 1.500 euros, plus 28.500 de bureaucratie pour la version certifiée (soit 20 fois plus cher). C’est pernicieux et totalement faux !
    En fait, la compétence et les efforts de développement – logiciel et matériel – sont payés par les clients « certifiés » – nombreux dans le cas de Garmin – ce qui permet d’offrir aux amateurs et ULM presque le même matériel pour pratiquement son prix marginal de fabrication (à Taiwan pour Garmin). De toute façon, n’étant pas soumis à la responsabilité civile, donc à la certification, ils ne seraient pas prêts à payer le prix fort, même s’ils le pouvaient.

    D’ailleurs dans un PA, le plus cher à développer et certifier est le logiciel, et il ne coûte strictement rien à fabriquer en série.
    Aujourd’hui, les grands de l’automobile (Bosch, Valeo, les constructeurs) dépensent autant en certification des logiciels que l’aéronautique, avec les mêmes procédures DO-178, et ils n’y sont pas obligés par l’EASA, mais par les exigences de sécurité et la responsabilité civile (voir les affaires d’emballement de contrôleurs de vitesse et d’ESP).

    Ce PA Garmin est à mon avis très comparable aux logiciels très coûteux qui sont offerts à 5% du prix aux étudiants. C’est pas pour autant que les développeurs font 95% de profit sur les licences normales !
    Dans les deux cas, c’est un équilibre délicat à trouver pour prendre la plus grosse part de marché et faire de ses produits un standard, tout en gagnant sa vie assez longtemps.

    Répondre
  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    Ne devrait on pas plutôt parler de « servos ». Ces petits moteurs asservis aux commandes électroniques que les modélistes connaissent bien? Le terme cerveau employé ici me parait bien bizarre.

    Répondre
  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    Vous allez peut-être dire que je fais mon chiant mais je trouve qu’ergonomiquement, le PA Dynon semble plus accessible et plus simple que celui de Garmin !

    Je n’ai pas toujours eu de très bons échos du PA de chez Dynon mais je pense quand même que pour les pilotes au long cours (vol de navigation au-delà d’une heure), le PA peut être un accessoire fort agréable. Il enlève une tâche considérable au pilote et cela lui permet de dédier son attention à d’autres paramètres, tout aussi importants que celui du pilotage.

    Donc moi, le PA, je suis pour !

    Répondre
  • Un nouveau PA Garmin pour l’aviation non certifiée
    Enfin un PA intelligent, avec autant de cerveaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.