Accueil » Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien

Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien

Airborne Concept et Egis développent l’intégration d’un transpondeur ADS-B sur un mini-drone à voilure tournante. Les premiers essais réalisés à Toulouse-Francazal constituent un début de solution pour atténuer les craintes des autres usagers du ciel et répondre aux attentes des états.

Sur l’aéroport de Toulouse-Francazal, Airborne Concept et Egis ont présenté fin septembre à la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), les résultats de leurs travaux de développement pour l’intégration d’un transpondeur ADS-B sur un drone à voilure tournante de moins de 10 kg.

Ce système vise à identifier en temps réel la position du drone, pour exercer une surveillance et faciliter la détection de drones destinés à des utilisations malveillantes.
 « Compatible avec de nombreux systèmes de contrôle aérien, ce...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

14 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par AIRBORNE CONCEPT SAS

    Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Afin de clarifier certaines informations, le projet d’Airborne Concept est en effet d’intégrer un transpondeur ADS-B sur des drones. Nous avons ainsi dû procéder à de nombreuses phases de tests sur plusieurs modules existants, dont le transpondeur Sagetech notamment visible sur la photo de l’article.

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Bonjour,
    considérant qu’il est question ici d’intégration de l’activité Drone Professionnelle dans l’espace aérien, cette démonstration a le mérite de faire avancer le « Shmilblik », Cocorico !
    Toutefois, en dessous de 500Ft, cela ne répond pas encore au risque d’abordage / de collision dans ces zones très basses qui requièrent déjà une très importante attention de la part des pilotes d’hélicos en vol à vue…

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    « Le but étant effectivement de limiter les vols de drones malveillants »
    « un drone circulant dans l’espace aérien et non visible sur un écran radar sera directement immobilisé par les autorités »

    Ahh oui ? Il sera détecté comment ? Avec un réseau de citoyens placés dans des tours de guet à vue ? Et immobilisé comment ?

    Autant l’argumentaire de l’insertion des drones dans la circulation aérienne est pertinent, autant il faudrait vraiment éviter de surfer sur certaines actualités pour rester crédible.

    M

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    hahaha, mort de rire. quand je lis certains ici, ‘Le transpondeur ADS-B a été développé en France, à Toulouse’ navre, Airborne concept, c’est faux. (un jours un de mes profs ma dit internet a etais developper en France, et quand j’ai recherchais, l’endroit dit n’etais rien d’autre qu’un champs.) Si on fait des recherche et on mets dans un placard ca ne compte pas.
    je ne sais pas si les personnes savent comment ca marche le system ADS-B.
    a l’heure actuel seul les tours ou les controles et certains avions equiper en avionics moderne (comme le g1000) equiper de recepteur ADS-B, peuvent recevoir….

    j’ai l’impression que les produits qui passe la frantiere francaise subissent des changement par magie. (je suis francais, mais j’en ai marre de l’administration qui se fiche de nous…).

    Répondre
    • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
      Bonjour Sthanley,

      Nous ne parlons pas ici du premier transpondeur ADS-B développé pour avion. Mais bien de celui développé par Egis pour les drones.

      De plus, vous qui aimez bien chercher les informations, de nombreuses applications existent pour suivre l’évolution du trafic aérien en temps réel…

      Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Je retiens avec la plus grande des attentions votre info !

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Bonjour à tous,
    Le transpondeur ADS-B a été développé en France, à Toulouse. Le but étant effectivement de limiter les vols de drones malveillants, pourquoi ? Tout simplement car un drone circulant dans l’espace aérien et non visible sur un écran radar sera directement immobilisé par les autorités. Mais le but principal est d’intégrer pleinement les drones dans l’espace aérien au même titre que les avions.
    Les drones que vous offrez pour Noël sont des drones de loisirs et ne sont donc pas concernés par ce type de matériel. Nous le rappelons, les drones de loisirs ne peuvent évoluer que sur un terrain d’aéromodélisme ou chez vous.
    Le transpondeur ADS-B pèse actuellement moins de 100g et nous sommes entrain de le rendre plus petit et plus léger. La réglementation pour le S3 permettra bien de faire voler un drone pesant jusqu’à 8 Kg.

    Répondre
    • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
      Bonjour,
      Les drones de loisirs peuvent évoluer N’IMPORTE OU (ou presque) comme tout aéromodèle, il suffit simplement d’obtenir l’autorisation du propriétaire du terrain qui sert de base de départ et /ou d’arrivée et évidement d’avoir signalé à son assurance que l’on fait évoluer des aéromodèles afin d’ajuster la prime responsabilité civile (souvent inclus dans le contrat de base)
      De plus croyez vous vraiment qu’un utilisateur malveillant va installer un de vos jouets sur sa machine ?
      Encore une restriction de liberté pour le commun des mortels très à la mode en ce moment …..
      a oui au fait c’est quoi le prix de votre truc ?

      Répondre
    • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
      un recepteur ADS-B (en reception) coute pas moins de 600e (si on inclus les taxes…) apres en emission meme si ca coutais autant, il faudra faire des controles certifier…. vu qu’un avion IR equipper coute 800e par an (just pour appuyer sur deux boutton et un coup de tampon)….

      Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Parce que, bien sûr, pour une utilisation « malveillante », on va naturellement laisser le truc sur « ON »… C’est beau la crédulité ! Donc cette « solution » ne va servir qu’à pénaliser les utilisateurs bienveillants, à rassurer le péquin et à pérenniser une source de revenus pour le fabriquant.

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Moi, j’aimerais savoir le poids du bazar, si ça va nous faire dépasser les 4kg fatidiques pour une utilisation en S3, ou si la DGAC va autoriser le S3 jusqu’à 8 kg avec extracteur de parachute limitant l’impact (toujours j’espère) à 69 joules.
    Car au 10 mars 2014, avec la mise à jour au 16 novembre 2015, il n’y a toujours aucune évolution concernant l’augmentation de la masse maximale en ordre d’opération.

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    A quoi cela sert-il puisque l’ADS-B n’est pas développé en France et ce n’est pas demain la veille ! au lieu de ce concentrer sur des choses simples utiles et efficaces on préfère opter pour des cher et compliqué !
    Il faut que tous les aéronefs de l’aviation générale y compris les ULM de toutes nature soient équipés d’ADS-B !
    Sinon, c’est un coup d’épée dans l’eau…

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Si les transpondeurs pour drones coûtent autant que les transpondeurs avion, les cadeaux de Noël vont devenir beaucoup plus chers ! 😉

    Répondre
  • Un transpondeur ADS-B pour identifier les drones dans l’espace aérien
    Ne restera plus qu’a programmer une logique d’évitement dans le programme de contrôle de trajectoire du drone, tout comme celle du pilote VFR (voir et éviter, doubler par la droite, etc..), et nous serons proches d’une solution viable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.