Accueil » Vole, Jetman, vole !

Vole, Jetman, vole !

Alors que Yves Rossy, alias Jetman, forme son double, nous vous proposons de revenir sur le dernier exploit en date de l’homme quadriréacteur… C’était en septembre dernier, le vol en patrouille avec deux Albatros L39 de la Breitling Jet Team.

8.04.2012

28 septembre 2011 – Dijon – Deux Albatros L39 noirs siglés de jaune appartenant à la patrouille Breitling Jet Team s’alignent et décollent. A bord de l’avion N°1, le créateur et leader de la formation, Jacques « Speedy » Bothelin, dans son aile, le N°6, Patrick Marchand dit « Gaston » extérieur gauche et second charognard de la patrouille. La « mission » pour laquelle cette patrouille réduite à sa plus simple expression aujourd’hui est totalement inhabituelle.

Rapide prise d’altitude et mise de cap au Sud Est. Très vite, sous les ailes des deux jets, les Monts du Jura défilent, les lacs Léman et Neuchâtel passent de part et d’autre de la formation. Plus loin, la vallée du Rhône et l’aérodrome de Sion où se prépare celui qui va réaliser un nouvel exploit qui devrait s’inscrire prochainement au Livre des records.

Si la Suisse est la patrie du célèbre horloger qui parraine la formation depuis quelques années maintenant, elle va être dans quelques dizaines de minutes le théâtre d’un nouvel exploit à mettre au crédit de ces deux pilotes d’exception et d’un homme hors du commun.

Cet Homme s’appelle Yves Rossy
, il est plus connu sous le nom de l’Homme-Oiseau, Fusionman ou encore Jetman. Le vol qu’il projette aujourd’hui vient compléter toute une série de records ou de tentatives réalisés antérieurement. Equipé d’une aile volante à réaction, il a volé au-dessus du Grand Canyon, traversé la Manche et a aussi tenté de rallier l’Europe depuis l’Afrique en « jetpack », traversée avortée qui s’est soldée par un amerrissage forcé. Cette fois, il aura plus de chance, l’aventurier des airs va dans quelques instants réussir un vol en formation avec les 2 Albatros du Breitling Jet Team.

Alors que les deux chasseurs sont en approche de Bex, Jetman, accroché au patin de l’hélicoptère qui va lui servir de « rampe de lancement » se prépare mentalement. L’Ecureuil prend de l’altitude : 5000, 6000, 7000 Ft… Les jets arrivent, il est plus que temps d’allumer les 4 réacteurs de son aile rigide. Allumage « nominal » ! Presque instantanément, d’une poussée des bras sur les montants de la porte ouverte, Yves Rossy se laisse tomber en arrière et, après une rapide rotation guidée par les seuls mouvements de son corps, se met en ligne de vol. La caméra fixée au saumon de son aile droite filme cette séquence impressionnante.

1500 Ft plus bas, les pilotes des Albatros ont réduit leur vitesse, les avions sont en léger virage à droite, stables et en place, à la vitesse définie de 230 km/h. A cette faible vitesse, les L39 sont très peu manœuvrant et il faut toute l’expérience et la précision des deux pilotes pour maitriser parfaitement la trajectoire qui va permettre à l’homme oiseau de s’approcher au plus près. Par le dessus et en arrière, tel le rapace fondant sur ses proies, Jetman ajustant sa puissance grâce à une commande sous forme de molette qu’il tient fermement en main, rassemble sur la patrouille. Moins d’une minute plus tard, dans un « break » artistiquement dessiné, Yves Rossy quitte la formation et ouvre son parachute.

En place arrière du Pilatus « caméra » qui se tient à quelques longueurs d’ailes, le photographe Alain Ernoult mitraille et filme sans cesse, immortalisant cet instant pour la postérité. Il aura l’exclusivité de la diffusion des images pour une durée de 2 mois.

La fluidité de la scène pourrait laisser penser que sa réalisation est un jeu d’enfant. Et pourtant on peut réellement considérer cette patrouille atypique comme une réelle performance, tant les conditions de sa réalisation et de sa réussite étaient ténues. Cet exploit se renouvèlera à cinq reprises dans les jours qui suivirent, avec, à chaque fois plus de précision dans la tenue de la formation.

On peut légitimement se poser la question : Mais qu’est ce qui anime ce cousin éloigné des super héros de l’univers des « Marvel comics » ou de Superman, qui tel Yves Rossy, saluait les passagers d’un avion de ligne dans une de ses aventures ? Et où va-t-il s’arrêter ?

En réalité, cet aventurier du 21ème siècle, ancien pilote militaire de Hunter et Mirage III et commandant de bord sur Airbus qui consacre tous ses loisirs au vol sous toutes ses formes court depuis toujours aussi vite qu’il le peut derrière son rêve de voler de la façon la plus naturelle possible, sans avoir recours à une structure complexe comme celle d’un avion.

Ses rêves, il les réalise parfois, cette expérience nous le prouve. Actuellement, il fourmille de projets. Il forme en ce moment un second « homme oiseau » Jet Man Two pour voler en patrouille avec lui. Il cherche également le moyen le plus rapide pour se propulser à la verticale telle une fusée… mais il a bien conscience que le frein à toutes ses idées restent les limites du corps et non celle de la technique qu’il maîtrise de plus en plus depuis la création de sa première aile rigide en 2005.

Philippe Chetail

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

2 commentaires

  • muscat jacques

    Vole, Jetman, vole !
    bravo yves ;tu nous a fait un immense plaisir le 23 septempbre a st hilaire du touvet
    des frissons dans le dos; merci pour cette prestation . A bientot de te revoir dans les airs mai ou?cordialement jacques

  • Patrick COMBEAU

    Vole, Jetman, vole !
    Cet engin volant semble plus fiable que l’AIRBUS que pilote Mr ROSSY.
    Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.