Accueil » Aviation Générale – brèves » CESA Drones : mise en service de la première zone à longue élongation de France

CESA Drones : mise en service de la première zone à longue élongation de France

La quatrième zone d’essais du CESA Drones est désormais opérationnelle sur Vendays-Montalivet (Gironde). Il s’agit du 
premier périmètre sécurisé dédié aux
 vols à hors vue en France. 
Après Souge (près de Bordeaux), Dax et Biscarosse (Landes), la zone de
 Vendays-Montalivet complète l’offre 
de terrains d’expérimentation offerts 
aux drones par CESA (Centre d’Essais
et de Services sur les Systèmes
Autonomes) et permet des évolutions hors vue (scénario S4 et scénario grande élongation) avec une élongation maximum de 50 kilomètres (distance séparant en ligne droite Vendays du Porge).

Cette nouvelle zone d’essais va permettre de tester, en grandeur nature, les applications industrielles des drones. La clientèle principale de ces campagnes d’essais sera essentiellement celle des grands donneurs d’ordre qui éprouvent le besoin de valider leur technologie au cours d’essais réels.

Le premier essai sur la zone de Vendays-Montalivet a été réalisé dans le cadre du projet MIRIAD (Système de Mesures scIentifiques de flux de suRface en mIlieu mAritime embarqué sur Drone) MIRIAD (Système de Mesures scIentifiques de flux de suRface en mIlieu mAritime embarqué sur Drone). Coordonné par le CNRM-GAME, en partenariat avec le Laboratoire d’Aérologie (OMP) et la société AJS, le projet MIRIAD est soutenu par la région Midi-Pyrénées et l’Union Européenne pour 3 ans. La société AJS projette d’intégrer un radar altimétrique sur le drone lui donnant ainsi la capacité de réaliser des vols à très basse altitude au dessus de la mer (6 m si les conditions le permettent). Le CNRM et le LA sont en charge d’intégrer l’instrumentation scientifique et d’exploiter les données des campagnes de mesures pour améliorer notre connaissance des aérosols (sources, quantités, évolution) au dessus de la mer et à terme les modèles climatiques. pour le centre de recherche de Météo-France, avec un drone Boreal Le drone de grande endurance BOREAL, utilisé à l’occasion du premier essai, a été conçu par la société toulousaine AJS. Ses capacités techniques lui permettant de parcourir à très basse altitude plus de 500 km et d’emporter une instrumentation perfectionnée de plus de 5 kg (compteur de particules, direction et force du vent sur les 3 axes) ont été essentielles dans le choix du Boreal pour le projet MIRIAD.. L’objectif était d’opérer à très basse altitude au-dessus de la mer avec des drones de taille moyenne (<20 kg) capables de mesurer les caractéristiques détaillées de l’atmosphère (aérosols, vent sur les 3 axes, rayonnement, pression, humidité et température).[gallery link="file" ids="13842"]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910

Sur Facebook

cfc