Accueil » Aviation Générale – brèves » Comment accompagner l’émergence des modes de transport aérien autonome

Comment accompagner l’émergence des modes de transport aérien autonome

TindAIR est financé par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne, dans le cadre de l'appel à propositions "U-space capabilities and services to enable Urban Air Mobility". © SESAR

Durant deux ans, 11 partenaires de 4 pays européens, réunis au sein du consortium TindAIR (Tactical INstrumental Deconfliction And In-flight Resolution) ont mené des recherches et une série de démonstrations en vol, dans le but de mettre en place de nouveaux moyens pour assurer une cohabitation des véhicules aériens sans pilote (UAV) aux côtés de tous les utilisateurs de l'espace aérien.

Sous l’égide du programme SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research), ce consortium composé de 30 personnes issues d’entreprises innovantes et de laboratoires de recherche de France, d’Italie, d’Espagne et du Royaume-Uni, coordonné par Innov’ATM, s’est associé pour relever ce défi.

A l’issue de la phase de tests, qui s’est déroulée en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine, le projet TindAIR qui a représenté un budget de 4M d’€, présente aujourd’hui les résultats de ses deux années de recherches et de démonstrations en vol :

  • En 2022, un an après le démarrage du projet, les tests à grande échelle, couvrant des cas d’usages représentatifs de la mobilité aérienne urbaine (UAM), ont mis l’accent sur la gestion des conflits et ont permis de valider la solution TindAIR, mise au point par le consortium.
  • La solution : Un lien radio respectant les standards aéronautiques européens permet au superviseur d’être en lien avec les télépilotes et de gérer les conflits de trajectoire en quelques secondes, grâce à un logiciel conçu spécialement pour le projet. Le système détecte et gère les conflits avant le vol et propose des solutions pendant le vol si besoin (changement de direction, de vitesse, d’altitude, vol stationnaire, atterrissage d’urgence). Ce système, qui a été testé pendant les démonstrations, a prouvé sa fiabilité et son efficacité.
  • En parallèle, une étude d’acceptation sociale a été menée par le consortium. Elle a montré qu’au-delà des garanties de sécurité, des inquiétudes demeurent concernant l’impact de ce trafic aérien sur l’environnement, les inégalités sociales et sur la vie privée. Les citoyens souhaitent un trafic qui bénéficie à tous, propre et silencieux, servant avant tout à gérer les situations d’urgence et médicales.

Martin R.

Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.