Accueil » Décès accidentel de Des Barker, le monsieur sécurité des meetings aériens.

Décès accidentel de Des Barker, le monsieur sécurité des meetings aériens.

Des Barker (à droite) avec Rama Lyer, son co-pilote, tous deux décédés dans l’accident © SAAF Museum Historic Flight

Le Général Desmond « Des » Barker, victime d’une panne mécanique, s’est tué le 17 mars 2021, aux commandes d’un appareil de type « Patchen Explorer » appartenant au South African Air Force Museum Historic Flight. Ce pilote d’essai était LA référence mondiale en matière de sécurité des présentations en vol en meeting aérien.

Desmond « Des » Barker : 1949 – 2021 © DR

Des Barker a publié de nombreux rapports sur la sécurité des vols en meeting aérien. Son travail fait aujourd’hui référence. Il est aussi l’auteur de deux ouvrages dont Zero Error Margin – Display Flying Annalyzed (2003)...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(3) { [0]=> int(29) [1]=> int(31) [2]=> int(4936) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Et !.. une référence en matière de sécurité pour les AIRSHOWS mondiaux…
    RIP camarade.

    Répondre
  • Un très, très grand monsieur.
    Pilote de combat en Afrique du Sud, membre des Silver Arrows (la Patrouille de France locale) pilote d’essais du Cheetah, directeur du Centre d’Essais en Vol sud-africain, commandant de base aérienne, général, pilote d’essais civil et de meeting, il est peu de cases qu’il n’avait pas cochées. Il était de toute l’Afrique du Sud, celui qui avait le plus d’avions sur son carnet de vol, et pourtant les grands pilotes y sont quelques uns, il n’est que d’assister à leurs meetings pour s’en convaincre. Plus de 6000 heures de jets de combat en toute simplicité, avec un peu d’Angola et de Namibie, de la vraie guerre où on vous tirait dessus, même s’il ne s’étendait plus trop là-dessus.
    D’une gentillesse et d’une courtoisie comme on trouve là-bas.
    Un des plus grands, venant d’un pays lointain peu connu qui a beaucoup donné à l’aviation.
    C’est un frisson qui nous a tous parcouru, celui de son dernier envol.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(29) [1]=> int(31) [2]=> int(4936) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(29) [1]=> int(31) [2]=> int(4936) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.