Accueil » Décès d’Alphonse Cadière qui a voué sa vie à l’hélicoptère

Décès d’Alphonse Cadière qui a voué sa vie à l’hélicoptère

Alphonse Cadière était un personnage emblématique du monde des voilures tournantes en région Rhône Alpes. Pilote instructeur à la personnalité attachante et au parcours unique et incroyable, il s’est éteint le 10 novembre 2020, à l’âge de 85 ans.

21.11.2020

Alphonse Cadière avait débuté sa carrière de pilote d'hélicoptère à l'ALAT. Il l'a poursuivie dans le civil avant de devenir un infatigable instructeur en héli-club. © Caro la pilote

Breveté pilote avion à l’âge de 17 ans en Belgique où il est né et d’hélicoptère un an plus tard, sa vie entière fut consacrée aux voilures tournantes. Rapidement engagé dans l’ALAT alors que sévissait la guerre d’Algérie, le jeune officier pilote fait preuve de grande bravoure au combat, ce qui lui vaut d’être fait chevalier de la Légion d’Honneur à l’âge de 26 ans. «J’ai servi en Algérie sur H21 Vertol, un hélicoptère qu’on surnommait la banane volante. J’effectuais des transports de commandos mais  j’ai servi aussi de guidage aux avions de chasse et de bombardement en tant que pilote observateur… » confiait-il à un confrère il y a quelques semaines.

Pilote militaire, décoré de la Légion d’Honneur à 26 ans

A l’issue de cette carrière militaire comme instructeur à l’Ecole de Dax, il travaillera pour une compagnie d’assurances et pour l’ANPE avant de se consacrer totalement à sa passion en intégrant les compagnies d’avions et d’hélicoptères d’affaires Transair et Trans Hélicoptères Service (THS) sur l’aéroport de Lyon Bron. Pendant toutes ces années et jusqu’en 1996, année où il prendra sa retraite, il effectuera du transport de personnes, de la surveillance de ligne pour EDF, et du travail en montagne.

Dans son rôle d’instructeur, il permettra l’obtention de 97 brevets de pilotes professionnels et de plusieurs centaines de brevets civils.

La semaine terminée, c’est à l’aérodrome de Villefranche-Tarare où est implanté l’héli-Club du Beaujolais qu’il se rendait pour former de nouveaux élèves. Reconnu comme le spécialiste de la discipline, il enseignait également sur les aérodromes voisins de Roanne, Mâcon ou Grenoble.

Malgré son âge, Alphonse Cadière, après 68 années de passion pour hélicoptère, n’hésitait pas encore l’année dernière à se glisser aux commandes de l’un d’eux pour survoler sa région dont il connaissait la moindre vigne et le plus petit champ. Jusqu’au moment où toute activité aéronautique s’est arrêtée et où les portes de l’héli-club se sont refermées pour entrer dans le second confinement, cet infatigable transmetteur de passion a continué d’assurer des cours théoriques.

« Toujours en bonne santé, j’ai encore énormément de plaisir à voler et instruire » confiait-il tout dernièrement. Ce pilote instructeur aux plus de 20.000 heures de vol, qui a bravé tant de dangers dans sa carrière, n’aura pas survécu à l’épidémie qui frappe le monde actuellement.

Philippe Chetail

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

9 commentaires

  • YL

    J’ai eu le privilège de passer mon brevet de Pilote Privé Hélicoptère sur Bell 47 G2 avec Monsieur CADIERE en 1985. il a su me mettre en confiance pour cet examen. J’en ai un excellent souvenir. Chapeau bas monsieur Cadière. Yves

  • Alain de Valence

    Alphonse CADIERE rayonnait une passion intacte et heureuse des voilures tournantes, j’ai eu cette chance d’être un des derniers élèves formé par cet instructeur qui savait aller à l’essentiel et apporter le meilleur avec bienveillance et efficacité. Bien que ce soit un ULM classe 6 , il prodiguait son savoir et la pédagogie avec enthousiasme. Mais Alphonse était surtout un homme touchant de modestie, plein de délicatesse et d’humilité doté d’une chaleur humaine qui allait au plus profond du coeur.
    Merci Alphonse pour cette leçon de vie.

  • TjM

    Bonjour,
    Alphonse.. quel fabuleux pilote, une si belle personne.
    Il a su insuffler avec une énergie sans égale à toute une communauté ses enseignements avec rigueur et passion.
    L’équipe qui l’entoure et lui survit désormais s’en trouve garante.
    A nous de l’honorer en sachant transmettre son respect et sa passion à notre tour.

    Merci à l’équipe AéroBuzz de permettre cette tribune et relayer la triste nouvelle.
    TjM

  • ORSET Marc

    Merci à vous monsieur pour ce moment de partage de votre passion lors d un vol d initiation. Ce fut une belle rencontre
    Reposez en paix
    Marc ORSET

  • Constant

    J’ai connu Mr Alphonse Cadiére à l’heliclub beaujolais de Villefranche Tarare. C’était un très grand MONSIEUR ,humble, toujours à l’écoute des autres, près à rendre service et très apprécié. Beaucoup de gens devraient prendre exemple. Je présente toutes mes condoléances à sa famille.

  • François

    Respect Monsieur,
    Et bon vol !
    François

  • NOEL KILOMBA NGOZI MALA

    Je rends des hommages mérités à Alphonse CADIERE qui vraiment fût un pilote chevronné de l’hélicoptère et à travers cette petite interview que je viens de suivre, j’ai compris pourquoi il y a des accidentés entre deux hélicoptère.Les pilotes français de l’opération Barkane au sahel doivent s’en inspirer.
    Aphonse CADIERE reste un modèle pour tout jeune passionné d’être pilote d’hélicoptère et ses enseignements teintés d’une expérience avérée méritent de constituer un guide pratique pour piloter un hélicoptère.
    Cher Alphonse CADIERE, Vous avez été à la hauteur de votre métier de pilote et retenez qu’à jamais votre expérience restera à jamais un souvenir mémorable dans le pilotage des hélicoptères.
    HONNEUR ET HOMMAGES MERITES A ALPHONSE CADIERE.

  • ROBERT

    Un grand monsieur des voilures tournantes, respecté du milieu hélicoptériste et au service de son pays comme des héliclubs; c’est bien grâce à des gens comme Alphonse, qui transmettent leur savoir et leur savoir-être d’aviateur responsable, que bon nombre de curieux passionnés issus des aéroclubs deviennent pilotes et durent dans le temps. Respect éternel à vous Monsieur CADIERE. « Un pilote ne meurt pas, il s’envole et ne revient pas. » St-Exupéry

    • Dellier

      J’ai eu le privilège et la chance de travailler avec lui pendant quelques années à transair Bron puis à THS en tant que mécanicien sur le Hugues 300 de l’école, et en 1992 pendant les jeux olympiques d’Alberville ou nous avons passé 15 jours formidables avec des pilotes et des mécanicien venus d’autres régions.
      J’espère que la ou tu es il y aura des élèves à former et des gens à transporter.
      Bon vol Alphonse
      Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.