Accueil » Des baptêmes de l’air sans pilote

Des baptêmes de l’air sans pilote

En exclusivité mondiale, Hélicoptères Guimbal annonce qu'il propose les premiers vols passagers en drone coiffant au poteau tous les projets d'urban mobility de la Silicon Valley et de taxis volants. 

1.04.2019

Dans un premier temps, le VSR700, drone développé à partir de l'hélicoptère Cabri G2 ne peut emporter qu'un passager. Mais Bruno Guimbal promet qu'à terme, il y aura la place pour un deuxième. © Airbus Helicopters

Alors qu’un peu partout dans le monde, les sociétés les plus grandes comme les plus petites travaillent sur des engins autonomes pour préparer la « mobilité urbaine », le constructeur français, fort de ses avancées sur le programme VSR700 avec Airbus Helicopters, prend les devants en proposant pour la première fois des vols touristiques sur le Cabri entièrement autonome.

« Nous voulons mettre en valeur l’exceptionnel niveau de sécurité démontré depuis huit ans par les 240 Cabri G2 à travers le monde, en proposant des vols aux plus réticents, à l’abri de toute erreur humaine » annonce Bruno Guimbal, en exclusivité pour Aerobuzz.fr, constatant comme chacun, que les pilotes sont à l’origine de la quasi-totalité des accidents et incidents aériens.

« Nous espérons aussi que nos clients, découvrant la sensation merveilleuse de voler dans une machine fiable et performante, sans l’angoisse de dépendre d’un pilote et sans le stress du débutant, auront envie de commencer l’apprentissage du pilotage par eux-mêmes » poursuit l’ingénieur, lui-même pilote privé.

Le démonstrateur du drone VSR700 est un Cabri G2 lourdement modifié par l’adjonction d’un système très perfectionné de pilotage automatique et autonome, résultat de l’expérience unique d’Airbus Helicopters, leader mondial du pilote automatique et des commandes de vol électriques. Il comprend un système quadruple de pilotage, alimenté par un grand nombre de senseurs redondants : centrales inertielles, GPS, Galileo, Radioaltimètres, radionavigation etc.

Le constructeur travaille à la miniaturisation de l’électronique qui permettra de libérer la place gauche.  « Avec ce progrès, nous doublerons la capacité de l’appareil, et nous aborderons aussi une autre catégorie de client, qui pourra emmener un passager – ou une passagère – en laissant croire que c’est lui le pilote » annonce avec un clin d’œil Bruno Guimbal.

Une fonction d’atterrissage aléatoire en campagne est en cours de développement par les ingénieurs d’Airbus.

L’ajout de commandes de Cabri G2 désactivées – manche à balai,  levier de pas collectif et  palonniers – pourra se faire en une minute, moyennant un léger supplément de prix. Les premières réservations sont ouvertes à partir du premier de ce mois sur le nouveau site d’Hélicoptères Guimbal.

 

13 commentaires

  • Gégé la pendule

    Bravo monsieur Gimbal, cocorico !!!!!
    Mais juste une question ,nous qui volons ensemble dans le même espace aérien, si nous nous croisons,je ferai une manœuvre pour l’éviter,et lui que fera t’il ?,

    • Bruno Guimbal

      Cher voisin,
      C’est une bonne question, j’attends le 2 avril pour y répondre.
      Le sujet chaud et difficile du moment, c’est déjà de développer une architecture système (tout le bazar électronique en place gauche) qui soit suffisamment fiable pour voler au dessus des zones civiles, c’est à dire qui soit « totalement fiable » pour parler vulgairement. Puis il faut le démontrer par une certification indépendante et contradictoire, simulant TOUTES les combinaisons de pannes – l’actualité récente sur les pilotes automatiques donne tout son sens à cela, de même qu’elle donne tout son sens à la présence d’un pilote dans l’avion. Il n’y a qu’à voir le nombre d’accidents de 737 Max qui ont été évités…
      Après, seulement après, il faudra définir des règles et des stratégies de partage et donc d’évitement. Ce n’est pas mon métier, mais je vois chez les spécialistes que ce n’est pas pour demain.
      J’étais à côté du photographe qui a pris la photo ci-dessus, en croisement en vol, et je peux vous dire que c’est assez impressionnant, presque émouvant.

      Pour moi, les gens qui vendent la mobilité urbaine pour demain sont soit des (très riches) rêveurs, soit des escrocs, soit le 1er avril. Ceci n’engage que moi, et je n’en répondrai pas.
      Bons vols, et ouvrez l’œil dans la région aixoise 🙂

  • Jean-Mi

    J’ai ouï-dire que Mr Guimbal et son équipe préparaient une version spéciale pour l’instruction : une station sol permettrait à l’instructeur de rester dans son bureau et de guider son élève sans le stress de ne pas pouvoir récupérer une faute. L’instruction y gagnerait beaucoup en qualité, avec un instructeur détendu, et un élève en quasi situation « solo ».
    Les perspectives sont grandes ! Bravo !

  • Hubert Clouzot

    C’est vrai que comparé au prix d’un bon avocat ça vaut le coût de confier sa belle-mère à BG !
    Dommage que cette idée ne fasse écho à celle de fin avril 2017 « Uber prend la main sur l’avion-taxi du futur », un 1er avril …

    Pour autant cet article soulève des sujets très intéressants :
    – des crashes « non-mortels » ont lieu avec le Cabri G2, qui seraient exclusivement dû à du « Facteurs Humains » … quid du dernier en date au 31/01/19:
    https://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=221369.
    Il serait bon d’analyser les défauts de formation des pilotes qui passeraient des Robinson au Cabri avec de soit-disant problèmes de contrôle du fenestron en lacet … qui est un mensonge éhonté expliqué dans un excellent SB de chez Guimbal !
    – 2 morts sur une collision en vol … conclusion: des pales peintes pour rendre le rotor plus visible ont été recommandées … est-ce désormais proposé dans la gamme ? pas sûr !
    – quelles sont les statistiques exactes du G2 à ce sujet : 30 accidents tout de même depuis la certification …
    https://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=G2CA
    soit 2,5 accidents/an, pour 93% de survivabilité, pas mal, surtout si on regarde la nature de l’accident ayant provoqué les 2 morts … quelque soit l’appareil il n’y avait aucune chance d’en survivre.
    – est-ce que la concurrence fait mieux :
    > R44 = 803 accidents & 518 morts depuis 1993
    https://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=R44&sorteer=datekey&page=1
    soit 31 accidents/an, pour 35% de survivabilité
    > R22 = 1114 accidents & 407 morts depuis 1975
    https://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=R22
    soit 25 accidents/an, pour 63% de survivabilité

    – Cabri air-taxi: 8€/min dans le moins cher des aéroclubs pour du Cabri de base sans pilote donc sur du TP on serait plus cher que ce qui est proposé entre Nice et Monaco … avec du 70€ le trajet en H130
    – Cabri autonome offrant 2 places: les 335.000€ HT prix de base serait doublé voire triplé avec les systèmes de AP4axes+Guidage autonome … donc l’amortissement en proportion … ce qui n’améliore pas l’économie par rapport à du TP classique … au contraire ! et pour ne parler que tarif !!!

    Conclusions:
    un joli de poisson d’avril …
    mais l’EASA aurait aussi dû interdire les Robi depuis longtemps en Europe s’il n’y avait une quasi dépendance de la part des écoles de formation et usages privés … lors de sa dernière conférence sur la Sécurité Aérienne à Cologne, les responsables sécurité de l’EASA affichaient également les statistiques meurtrières de ces appareils (et de l’Ecureuil !) pour notamment des faits de conformité à des normes de certification très (trop) anciennes qui ne prévoyaient pas entre autres de sièges anti-crash … ils ont promis des mesures correctives réglementaires d’ici 2020 … nul doute que les appareils intégrant de base dans leur design les aspects survivabilité trouveront leur marché, en particulier si les autorités réfléchissent aussi avec fermeté économique « Europa First » ! Nos vies, nos emplois !!!

    • Bruno Guimbal

      Monsieur Clouzot,
      J’avoue que je n’avais pas l’intention d’aborder des sujets aussi graves et importants un 1er avril… bien fait pour moi, ça m’apprendra à l’ouvrir pour ne rien dire 🙂
      Comme la sécurité est un sujet qui m’obsède, et que votre commentaire est signé (merci !), je vais m’efforcer d’apporter un début de réponse à vos non-questions.
      D’abord, c’est vrai que les statistiques d’accidents en hélicoptère léger sont mauvaises, et ce depuis longtemps, et surtout qu’elles ne progressent pas beaucoup. C’est vrai aussi pour la moto, la montagne, le vélo – liste non exhaustive.
      Je ne suis pas de ceux qui prétendent que l’hélicoptère n’est pas plus dangereux que la voiture : j’ai fait un calcul avec la méthode de l’ingénieur, basé sur les statistiques que j’ai trouvées, assorties des larges incertitudes les concernant, qui me dit que l’hélicoptère en France est entre 11 et 45 fois plus mortel à l’heure que la voiture. Excusez du peu ! So what ? TOUT est plus dangereux que la voiture : nous passons tous des centaines d’heures en voiture, et je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un qui se limite pour des raisons de sécurité.
      Et une grande partie des accidents d’hélicoptère ont lieu pendant des missions qui seraient irréalisables avec autre chose qu’un hélicoptère.
      Quant au Cabri : la flotte a atteint 200.000 heures de vol sans aucun blessé avant la dramatique collision anglaise. Ce n’était jamais arrivé – et de très loin – pour AUCUN programme d’hélicoptère monomoteur.
      Les statistiques comptent encore trop d’accidents de Cabri, c’est vrai, mais presque tous en école, et la très grande majorité ont été réparés pour une fraction du prix du neuf, et volent encore… avec le même pilote.
      Par ailleurs nous faisons des efforts énormes de conseil et de démonstration aux instructeurs pour que les statistiques s’améliorent.
      A propos de la collision anglaise, le rapport complet recommande la peinture anticollision des pales TOUT EN affirmant que cela n’y aurait rien changé car le Cessna qui a abattu le Cabri en descendant dessus ne faisait aucune manoeuvre de lacet qui permette de voir sous l’angle de descente. D’ailleurs la visibilité était excellente et l’hélicoptère rouge vif, avec des bouts de pales jaune fluo (voir une photo sur l’accueil de notre site).
      Nous faisons depuis ce drame une ardente promotion de l’ADS-B, disponible sur Cabri, mais nous déplorons un grave manque d’empressement en Europe sur ce sujet par rapport aux USA. C’est surtout frappant en comparaison avec le 8.33 MHz, totalement inutile dans nos catégories.

      Je terminerai en disant qu’à mon avis, encourager la diffusion des statistiques d’accidents, même quand elles nous sont très favorables, et même un 1er avril sur Aerobuzz, n’est pas une bonne idée : au mieux cela ne sert qu’à renforcer la psychose de ceux qui n’y connaissent rien (les riverains des aérodromes notamment) ; les acteurs, ceux qui volent, qui travaillent ou qui investissent, sont déjà informés.
      Youtube offre aux voyeurs (que nous sommes tous un peu ?) une grande gamme de vidéos d’accidents, vues des millions de fois.
      Bons vols en sécurité – si vous volez.
      Bien cordialement

      • Hubert Clouzot

        M.Guimbal, avant tout merci pour l’attention à cette porte ouverte au dialogue malgré la petitesse de ce site !
        Je pense que vous vous trompez de combat !
        Faire du lobbying sur ce site est certainement intéressant mais le vrai combat est à mener auprès des autorités qui acceptent des statistiques atroces ! Je reconnais le drame aléatoire en termes d’analyse statistique que représente un abordage aérien… c’est un cas aberrant qui ne devrait pas être pris en compte car nul aéronef se voyant couper les ailes permettrait d’en survivre … mais ces chiffres de survivabilité sont en votre faveur et encore ils ne dévoilent pas tous ce qui s’est passé en vol interne Guimbal et certif …
        pour autant vous êtes conscient que des systèmes intégrés à votre appareil permettrait de compenser les défauts de perception humaine… alors trouver ce qui facilement permettrait à ceux qui ne savent complètement enfoncer un palonnier à droite et en percevoir le retour de contrôle en lacet d’agir comme il faut !

    • Martial DAUPHIN

      Bonjour Hubert,
      Petite précision sur le Nice Monaco en H130 le transit n’est pas à 70€, mais à partir de 130 euros par personne ce n’est pas la même chose, et même avec l’abonnement cela reste au-dessus de 100 euros en 2019.
      https://www.monacair.mc/fr/routes/helicoptere-nice-monaco/
      Pilote Instructeur sur Cabri j’ai été confronté à un accident dû à l’aérologie (montagne) selon le rapport du BEA.
      Je suis également instructeur R22 et 44 et j’affirme ici que ce sont les qualités du Cabri qui m’ont permis de limiter la casse mécanique et de sortir de ce vol d’instruction sans aucune blessure, l’appareil à été réparé à moindres frais et assure toujours ses vols.
      Vos chiffres Hubert le montrent bien, c’est un fait le Cabri est le plus secure et la politique de Monsieur Guimbal dans ce sens porte ses fruits.
      Alors merci à lui et à son équipe, et bien sûr ce n’est pas un poisson d’avril !:-)

      Pour les vols en autonome il me semble que c’est plus pour des missions de TA(travail aérien) ou pour les militaires.
      La sécurité des personnes à bord et la confiance que celles-ci ont dans la technologie, ne sera pas facile à obtenir, je partage la comparaison avec les problèmes du 737 max…un pilote à bord, c’est encore indispensable ! et la partie administrative reste une muraille à franchir conséquente.

      • Martial DAUPHIN

        Re bonjour Hubert,
        j’avais un doute sur le nombre d’accidents(30) en cabri de votre lien.
        https://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=G2CA

        En effet un petit passage sur le site du BEA montre l’oubli de:
        F.WYHG en 2008
        F.HOLA en 2015
        ZK-IIH en 2016
        Les AAIB du Royaume Unis
        BEA 2018.0353
        BEA 2017.0660
        BEA 2016.0368
        Au moins 6 de plus donc.
        Bien cordialement
        Martial

      • Hubert Clouzot

        Bien vu Martial !
        de toute façon seul l’industriel à véritablement accès à la liste sincère de tous les incidents-accidents notamment au travers des pièces que lui commandent ses clients pour remettre en état ses appareils avec ou sans déclaration auprès des assureurs …
        Les autorités d’aviation civile pourraient imposer aux constructeurs de tous poils, de l’ULM à la CS29 (idem côté avions !) de publier une page sur leur website « Statistiques Accidents », Classement des Bureau Enquête et Mesures correctives associées afin d’assurer une pleine transparence sur le niveau de sécurité de leurs appareils et leur implication dans leur résolution …

  • Jfb4353

    Bravo Bruno et Aerobuzz pour ce sujet digne d’un 1er avril !! bravo !!!

  • PlasticPlane

    Je voudrais réserver le premier vol pour Belle Maman. C’est possible ?

    • Arès

      Humour hilarant et décapant!!! j’en ai les larmes aux yeux! Extra PlasticPlane!. Est-ce que l’on pourrait s’entendre tous les deux, afin que ma Belle-Mère puisse profiter d’un vol, où elle pense que c’est la vôtre qui pilote?.

      • Raoul Volfoni

        Et du point de vue règlementaire, le duo de belles mères c’est considéré comme du co-avionnage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.