Accueil » Deux artisans de la sauvegarde du patrimoine aéronautique se tuent dans le crash d’un YAK 18 à Lens

Deux artisans de la sauvegarde du patrimoine aéronautique se tuent dans le crash d’un YAK 18 à Lens

Le Yak 18 se prépare à décoller sur l'aérodrome de Lens, quelques minutes seulement avant l'accident mortel. © DR

François Minard, l’un des fondateurs de « l’Association pour la Renaissance du Caudron Simoun » et Denis Walbrou, secrétaire de l’Association « Albert Vintage Aircrafts », ont trouvé la mort dans le crash de leur Yak 18, sur l'aérodrome de Lens-Bénifontaine, le 8 avril 2018.

La commémoration de la bataille de Vimy a été endeuillée par la mort de deux pilotes à la suite de l’accident de leur avion, le 8 avril vers 17 h 15, alors qu’ils quittaient l’aérodrome de Lens-Bénifontaine, à l’issue de la cérémonie. Leur Yak 18 s’est écrasé peu après son décollage.

Une douzaine d’appareils participaient à ce rassemblement annuel qui honore les soldats Canadiens ayant combattu sur la Cote 145 de cette  colline tristement célèbre. Les spectateurs présents sur l’aérodrome pouvaient...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

9 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Jaloustre René

    Surpris par le commentaire de T Koum: le Yak 18 est bien postérieur à 45 et n’était pas en service pendant la guerre

    Répondre
  • En voisins du Bourget, en partenaires d’Ameridair, en amis, nous partageons la douleur des proches de François et Denis. Pensées pour Louis, Stéphane, Jean-Pierre, Assia et tous ceux qui les aimaient.

    Répondre
  • Pendant la guerre,cet avion d’entraînement était connu pour avoir des fuites de vapeur d’essence dans l’habitacle…

    Répondre
  • Toute l’équipe du Musée Espace Air Passion d’Angers se joint au chagrin de l’ensemble de la communauté du patrimoine aéronautique.

    Répondre
  • par Giordana Alexis

    Toute l’équipe Action Air Environnement qui a été si bien accueillie et aidée par François Minard et son team à l’occasion des opérations de thermographie aérienne réalisée cet hiver avec nos 337, est atterrée par cette nouvelle épouvantable.

    Nous ne pouvons que nous incliner en pensant à des gens merveilleux que nous avons admiré autour de « Albert Vintage Aircrafts »

    Nos plus sincères condoléances aux familles, amis et proches

    Alexis Giordana
    * et tous les membres du GIPAG

    Répondre
  • Merci à vous de ce bel hommage à ces deux passionnés d’aviation. Nous sommes dévastés par l’événement – Association pour la Renaissance du Caudron Simoun

    Répondre
  • Tout le talent ne remplace pas la maladive vigilance à laquelle les pilotes sont assujettis. Un dernier passage funeste. Cause technique ou pas ? Nous perdons deux aviateurs de très grande qualité, des membres de la famille, et partageons la peine de tous leurs proches.

    Répondre
    • par Walbrou jacqueline

      Merci pour votre témoignage merci pour les deux victimes! Je suis l épouse du copilote et je demande svp de les respecter ils étaient bénévoles et ont malheureusement payer de leur vie leur passion ,et il ne nous reste plus qu a les pleurer et de regretter toute notre vie de les avoir laisser partir vivre leur passion. Je t aime denis

      Répondre
      • par Neplaz Marianne

        Madame
        J’étais une amie d’enfance de François et j’étais présente le 29 avril. Je voulais vous dire que votre fils a été d’une très grande dignité et ces mots absolument magnifiques.
        Je vous souhaite à vous et votre fils beaucoup de courage
        Marianne Neplaz

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.