Accueil » DHL teste la livraison de médicaments par drone

DHL teste la livraison de médicaments par drone

En six mois de test, le drone Parcelcopter de DHL a effectué 180 décollages et atterrissages et totalisé plus de 2.000 minutes de vol. © DHL

DHL, la GIZ (l’agence de coopération internationale allemande pour le développement) et le fabricant de drones Wingcopter ont mené à bien un test grandeur nature de livraison de médicaments par drone en Afrique de l’Est.

Pendant six mois, DHL, la GIZ et Wingcopter ont testé la livraison de médicaments par drone sur une île du lac Victoria. Au cours des essais, le drone autonome DHL Parcelcopter 4.0 parcourait les 60 km qui séparent le continent de l’île en 40 minutes en moyenne. Au total, il a réalisé 2.200 km et a enregistré un temps de vol de 2.000 minutes environ lors de la mise en œuvre du projet pilote.

Les quelque 400.000 
habitants du district d’Ukerewe,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bof… je ne vois rien qu’un autogire ou un classe 6 ne pourrait faire avec en plus 80 kg de payload.. avec ou sans flottas..

    Répondre
    • Ouais, mais c’est pas à la mode ! Faut vendre du rêve bon dieu ! Faut du drone OBLIGATOIREMENT sinon le projet n’a aucune visibilité donc aucun budget ni crédibilité ! Faut de l’ingénieur, de la technique de hyper pointe ! Du connecté que diable ! (dans un coin du monde ou il n’y a pas de réseau ?) De l’électrique vert/écolo OBLIGATOIREMENT ! (dans un pays ou il n’y a pas d’électricité courante partout sauf groupe électrogène ?)
      Et puis c’est pas comme si ça piquait le boulot des avions taxi-brousse… Moi j’aurais bien vu un ULM à roues « toundra » faire le boulot pour un cout infime et un coté agricole/fiable/simple bienvenue en Afrique profonde… Même qu’un pilote local pourrait faire ça !

      Répondre
  • Ne vaudrait il pas mieux ne rien faire…pour la planète…

    Répondre
    • ??????? qu’est-ce à dire ????
      Le « Guynemer » est-il allé faire un tour par là-bas ? Que connaît-il de la vie et de la mort dans ces pays ?!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.