Accueil » Les Piaggio Avanti II d’Oyonnair à nouveau sur le front Covid-19

Les Piaggio Avanti II d’Oyonnair à nouveau sur le front Covid-19

[Actualisé] Les transferts aériens de malades du Covid-19 ont repris. Il s’agit en ce moment de soulager les services de réanimation des hôpitaux de Lyon et Saint-Etienne.

24.10.2020

Embarquement de patients Covid dans un Piaggio Avanti II d’Oyonnair, sur l’aéroport de Lyon-Bron. Vendredi 23 octobre 2020. © Oyonnair  

L’épidémie de Covid-19 a repris de la vigueur et à nouveau, les hôpitaux sont sous tension. La crise est particulièrement aigüe en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les services de réanimation des Centres hospitaliers universitaires sont à saturation. Comme lors de la première vague, des patients intubés-ventilés sont transférés vers des régions offrant des disponibilités de lits de réanimations. Le 23 octobre 2020, les Piaggio Avanti II de la compagnie aérienne lyonnaise Oyonnair ont évacué quatre patients de Lyon vers Poitiers (2 patients) et Brives (2), ainsi que quatre autres de Saint-Etienne vers Bordeaux, avec coopération avec les Samu 69 et 42.

26 octobre 2020. Evacuation sanitaire de 7 patients des hôpitaux lyonnais et stéphanois vers la région Nouvelle Aquitaine par les Piaggio Avanti II d’Oyonnair depuis les aéroports de Lyon-Bron et Saint-Etienne-Bouthéon. © Aerobuzz.fr

Le 27 octobre 2020, les Piaggio Avanti d’Oyonnair évacuent 12 patients de Lyon vers Angers et Nantes, de Saint-Etienne vers Nantes, et de Nîmes vers Brest. Deux patients par vol. 2 vols par avion. © Oyonnair

 

Les Piaggio d’Oyonnair en renfort dans le combat contre le Covid-19

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • Laurent Altenburger

    quel bel avion mais à propos de , y a t-il des News sur leur reprise? L’appel d‘offre date de 6 mois maintenant…

  • Pilotaillon écolo

    Avanti… le bel avion « qui fait du bruit ».
    Ayant un préjugé favorable pour les « pushers » et surtout pour leurs performances je me dis qu’il y a là l’occasion de démontrer aux voisins irascibles de Bron, que ces superbes machines sont là pour aider tout le monde, y compris eux-même ou de leurs proches…
    Le bruit de la tondeuse est pire, car il y en a des milliers (particuliers et administration) qui pétaradent chaque semaine d’été. Ces machines de petite vanité permettent de « maitriser son carré de nature » mais chassent les insectes, empêchent le développement de la bio-diversité. Les plantes sont coupées avant d’avoir pu produire des graines, l’hélice broie ou chasse la vie animale.
    A ces voisins sans trop de culture aéronautique (et agronomique) d’ajouter que même s’il a un bruit distinctif, la consommation de l’Avanti est moindre (turbo prop) pour une vitesse comparable aux Jets.
    Des kilos de CO2 en plus ou un autre bruit pour sauver vos semblables ?
    Comme nous avons le choix de laisser pousser l’herbe (des adventices = mauvaises herbes) dans les talus ou en ville, entre les rangs des cultures de céréales, alors que vous le considériez comme une négligence, un manque de propreté, et surtout de voir disparaitre les insectes (-80% des populations) à qui on a simplement détruit l’habitat.
    Adoptez l’écolo réalisme, réveillez-vous, svp faites preuve de discernement.
    Au fond, comme les automobilistes, ce serait bien que les pilotes aient de nouveau à nettoyer leurs parebrises…

    • Aff le loup

      Quel triste commentaire alors que l’ARA sombre dans l’épidémie ! Où est le TGV santaire partant de Sainté avec arrêt Part Dieu direction Massy puis Poitiers et Brive ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.