Accueil » LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse

LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse

2. ULM biplace de loisir à l'origine, le LH10 est devenu une plate-forme volante pour différentes missionsA l’occasion du salon du Bourget 2013, LH Aviation a annoncé la signature d’un accord de distribution avec Jet Energy installé à Dubaï. Ce contrat porte sur la vente ferme de dix LH10 Ellipse en configuration surveillance, pour un prix catalogue de 13 millions d’euros. Ces appareils sont destinés à des missions civiles de surveillance. Ils seront produits dans l'usine de Melun-Villaroche. Les deux premiers appareils seront livrés au Groupe Jet Energy dès la fin de cette année.

24.06.2013

Retrouvez nous en podcast et vidéo

15 commentaires

  • Afftcrown

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    LH Aviation rachète le constructeur de drones INFOTRON ! TROP FORT

    LH Aviation rachète Infotron,
    le spécialiste du drone en France

    LH Aviation & Infotron, conseillés par Magellan Industries, ont signé un protocole d’accord en vue de l’acquisition de 100% des titres Infotron, par LH Aviation, le spécialiste de l’aviation de mission légère basé à Melun.

    Ce rapprochement permettra aux deux entreprises de créer un groupe unique en Europe, qui allie le savoir-faire aéronautique du constructeur Seine-et-Marnais, à l’excellence technologique du concepteur de drones, qui commercialise avec succès dans le monde entier, l’IT180, drone à décollage vertical.

    Des savoir-faire complémentaires
    Cette fusion s’inscrit naturellement dans la politique de développement de ces deux entreprises qui ont choisi d’unir leurs savoir-faire respectifs pour élargir leur offre et ainsi mieux répondre aux attentes d’un marché en plein expansion.
    Leur culture commune de l’innovation, leur volonté affichée de proposer des solutions à des coûts maîtrisés, leur ouvrent de nouvelles perspectives à l’heure des arbitrages budgétaires serrés.
    Des philosophies de travail identiques favoriseront les synergies et l’émulation entre les équipes, au profit d’une plus grande réactivité et d’une meilleure performance.

    Le nouveau groupe disposera à court terme, au côté de sa gamme d’avions de mission, d’une offre complète de drones professionnels 100% français, allant du mini-drone à voilure tournante au drone tactique à aile fixe. De quoi répondre aux attentes de la clientèle aussi bien sur les marchés militaires existants que sur les marchés civils naissants.

    LH Aviation & Infotron sont membres du pôle de compétitivité ASTech.
    A propos de :
    INFOTRON
    Spécialisée dans le développement et la commercialisation de drone à décollage vertical (type hélicoptère). Les solutions complexes et avancées requises par ce type de vecteurs aériens sont développées par une équipe d’ingénieurs experts issus des domaines des télécommunications sans fil et de l’aéronautique.
    INFOTRON a été récompensée comme la PME la plus innovante en 2012 par la DGA. Pour en savoir plus : http://www.infotron.fr

    LH AVIATION

    Créé en 2004 par Sébastien Lefebvre, jeune ingénieur alors âgé de 23 ans, cette PME basée en Seine-et-Marne, a su en moins de 10 ans s’imposer comme un constructeur aéronautique français à part entière et se positionner dans le secteur de la surveillance aérienne à l’échelle internationale.
    Son produit phare, le LH-10 Ellipse, avion biplace en carbone, adaptable à de multiples missions, est considéré comme le plus abouti de sa catégorie. Une réponse innovante, écologique et économique aux besoins du marché mondial de l’aviation légère.
    Pour en savoir plus : http://www.lhaviation.com

    MAGELLAN INDUSTRIES
    Fonds d’investissement spécialisé en aéronautique et en aérospatiale, partenaire du développement de LH Aviation depuis 3 ans

  • rouletabille

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    une petite question = lorsqu’il y a perte de plus des 3/4 du capital, n’y a t-il une double obligation au tribunal de commerce ?
    et autre = vu les pertes depuis une dizaine d’ années, qui paie ?, ou qui finance et bouche le TRES important déficit ? je doute que ce soit le Banquier même s’il a le sourire !
    en ce qui concerne la commande annoncée, à priori la seule , on en reparlera sans doute prochainement, espérons que ce ne sera pas seulement un effet d’ annonce…pour soutenir le moral du financier !
    problème technique = le montage central, dans un endroit mal refroidi ne posera t-il pas  » problèmes  » dans un pays chaud ? chacun ne pourra que se rappeler les incidents sur le BD dont un des derniers s’est crasché dernierement….sur panne moteur !

  • Christophe Bozec

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    C’est justement parce que la « conception de forme » dépend du matériau que l’Ellipse et le MCR sont en composite (tout comme la plupart des planeurs de performance et les racers modernes). Il est très compliqué de former de l’aluminium avec une double courbure prononcée : il faut soit l’étirer avec des machines très onéreuses sur des bâtis métalliques très lourds, chers et longs à produire, soit le chaudronner à la main, ce qui demande moins de moyens mais beaucoup plus de temps, et qui ne justifie pas économiquement pour une production en série. En comparaison, un fuselage composite se réalise dans des moules légers beaucoup moins onéreux, et quelques techniciens peuvent réaliser toutes les pièces dans un temps assez restreint, et reviennent effectivement moins cher que l’armée de chaudronniers qui serait nécessaire. C’est en quelque sorte un compromis entre les deux solutions métalliques sur le plan industriel. Les formes du fuselage du MC100 ne sont d’ailleurs pas identiques à celles du MCR. Il y a une « cassure » nette de la forme environ 1m en arrière du cadre de dossier, plus ou moins rebouchée avec des enduits par les constructeurs, alors que le fuselage du MCR est plus « propre » visuellement. Quant au Falco, il est donné pour environ 8000h de travail pour un constructeur amateur, encore une fois c’est possible, mais c’est du suicide sur le plan industriel.

    J’ai entendu parler de 700 000€ pour la boule optronique du LH-10 (donc plus de la moitié du prix de vente de l’avion), ça ne me paraît pas exagéré au vu des 1.5M€ (de mémoire, mais c’est l’ordre de grandeur) de la boule équipant des hélicoptères de la police belge.

    Effectivement, ces avions ne voleront peut-être plus dans 50 ans, mais une utilisation dans un cadre professionnel ou gouvernemental est autre chose que la ballade du dimanche d’un particulier, et le plus beau des Fournier ne tiendrait pas un demi-siècle en volant 1000h par an.

  • Pierre

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Gentlemen,

    Quelques réponses :

    TakeOff :
    Oui je pense que mes observations sont constructives car elles ne sont pas d’ordre passionnelles mais techniques et financières. Elles ont pour but d’éclairer investisseurs et clients, sur la réalité de cet appareil à la lumière d’observations et de remarques fondées. L’affaire SKYLANDER est encore dans toutes mémoires des investisseurs.
    Constatant les déficiences de conceptions de cette machine, je lis des textes publicitaires « enthousiastes » sur le site du constructeur, malgré des premiers choix de motorisations fantaisistes (moteur MASSHI truc…), choix de la transmission en mode propulsif non validé par des tests destructifs et d’endurances avant la commercialisation, aérodynamique bâclée (traînée de forme en arrière et dessous le fuselage, bras de levier aile fuselage ultra court nécessitant un volume et une surface d’empennages surdimensionnés, apex d’aile volumineux augmentant la traînée, envergure disproportionnée due au fort allongement de l’aile probablement rendu nécessaire par une augmentation de CZ en vol en montée), train principal fixe (non caréné de surcroît), masses à vide et maximale non divulguées sur le site internet, performances publiées sans précision concernant la pression d’admission et à quel régime moteur…
    Tout cela ne fait pas très sérieux et le moins que l’on puisse dire, ressemble à de l’amateurisme et pas à des professionnels de l’aéronautique qui font appel à des investisseurs financiers alors qu’ils engloutissent des sommes considérables (cf chiffres infogreffe).

    Ne soyez pas triste de travailler chez les Teutons, ils sont une référence de qualité, de patriotisme, de modestie et de responsabilité. Comme vous je pense qu’ils ont probablement aussi leurs détracteurs, en revanche, il y est beaucoup plus difficile d’y trouver les défauts majeurs de notre bonne vieille France que sont l’orgueil et la suffisance ( CQFD ).

    Concernant les 50 salariés que vous mentionnez, je suis ravi d’apprendre que les effectifs de LH ont presque doublé depuis 2011, dégradant encore d’avantage les résultats de cette entreprise, car les seuls chiffres rendus publics font état de 27 salariés au 31/12/2010 ET d’une perte de presque 4000 euros par jour travaillés à cette date.

    INFOGREFFE:
    DERNIERS CHIFFRES CLÉS
    Clôture CA Résultat Effectif
    31/12/2011 180 € -996 441 €
    31/12/2010 13 499 € -693 185 € 27
    31/12/2009 1 488 € -658 603 € 21
    31/12/2008 3 632 € -138 819 € 12

    Christophe :
    Vous ne me décevez pas car vous abondez dans mon sens 🙂
    Effectivement les 202 kg du MC100 sont une référence 🙂
    Concernant le MCR01, c’est une réplique artisano/industrielle du MC100, qui a trouvé plus de 500 preneurs (reste à savoir ce qui restera de ces petite machines dans 50 ans, car comme le précise Michel LEBLANC, les Fourniers, construits comme des Stradivarius, à la râpe et au rabot, sont toujours en vol…).
    Concernant le carbone comme référence de « qualité aérodynamique », je ne vois pas trop le rapport. C’est la conception de forme qui donne le résultat, pas le tissu.
    Avez vous observé un FALCO de près ou un MC100 ? En grattant un peu vous constaterez qu’ils ne sont pas réalisés en carbone…:)
    Question concernant  » le compagnon » : comment appelez vous un technicien composite ? Travaille t’il gratuitement ? Pour autant est ‘il moins cher que le chaudronnier ?
    En lisant vos lignes j’ai cru comprendre que pour 1.300.000 d’euros le client achète une boule optronique volante ?
    La transmission de l’anticouple hélico que vous évoquez fonctionne sur un principe TBO/TBR. On parle là de systèmes testés, éprouvés ET entrant dans le cadre REGLEMENTAIRE de la CERTIFICATION. Donc rien à voir avec l’arbre de transmission de l’ELIPSE.

    Michel :
    Pour vous en attaché, une photo d’un beau biplace doté de la même maladie que l’Elipse : l’arbre de transmission, (mais avec beaucoup moins de publicité et d’effets d’annonces tapageurs).

    Mes amis, pour certains, vos commentaires sont édifiants 🙂
    Ils sont le reflet d’esprits confus entre le passionnel et le rationnel…
    La femme dont vous êtes amoureux a le plus beau sourire au monde, c’est bien connu…:)
    Bien cordialement,
    Pierre

  • Michel Leblanc CFI

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    à Jean Cassin.

    Il y a toutefois une différence entre LH et René Fournier…
    Sans présager de l’évolution de la qualité du LH dans le temps, les RF traversent les ans sans prendre une ride. Plusieurs centaines de RF volent toujours dans le ciel d’une vingtaine de pays et rien ne les empêche de continuer. Leur conception rustique et leur construction traditionnelle constituent leur assurance vie. Ils viennent même de prouver qu’ils peuvent se couler dans les évolutions du cadre réglementaire sans difficulté. Les appareils de René Fournier continuent d’enthousiasmer leurs pilotes, 53 ans après le vol du prototype RF01 !
    Souhaitons la même chose aux futurs pilotes de LH, car ce beau biplace en tandem qui s’exporte vers des armées de l’air étrangères le mérite bien.

  • Cassin Jean

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    tous ces tracas administratifs Français envers l’aviation légère rappellent beaucoup les soucis faits à Monsieur René Fournier il n’y a pas si longtemps !…

    Pourquoi changer une méthode qui perd à coup sure ?…

  • Christophe Bozec

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Désolé de vous décevoir, Pierre, mais le MCR 01, qui fait 235 kg à vide à côté des 202 kg du MC100, s’est vendu à « quelques » exemplaires de plus. Et l’industrie, c’est faire de bonnes machines certes, mais c’est surtout les vendre.

    Il y a un préjugé qui a la vie dure en aviation légère, c’est que le carbone est fait pour faire léger. Or pour nos petits avions, les marges de sécurité supplémentaires dues aux procédés de fabrication annulent souvent le bénéfice de ce côté là. Par contre, ça permet une aérodynamique soignée, et en fonction des choix techniques, ça peut sérieusement faciliter la vie pour une production en petite série où l’on n’a pas forcément envie d’investir des millions en outillage (la lime et le couteau, c’est bien, tant qu’on ne paie pas le compagnon…).

    Pour ce qui est du prix unitaire (1.3 M€ si j’ai tout bien calculé), regardez le prix de la boule optronique seule et revenez pavaner. Il me semble bien que celle que l’on monte sur les EC135 de la gendarmerie coûte plus que le LH-10 ainsi équipé.

    Je ne suis pas un grand fana des arbres de transmission non plus, je l’avoue, mais on met des rotors anticouple à l’arrière des hélicos sans faire hurler l’EASA, donc on doit savoir faire des transmissions convenables. Et les avions de performance à hélice tractrice (du genre de ceux qui tournent à Reno) ont des prolongateurs qui me font largement aussi peur (déjà vu plus de 30 cm), et pourtant ça vole.

  • Rust-eze

    à Takeoff
    Malheureusement Takeoff, Pierre est dans le vrai. La genèse de cet avion a été… disons… atypique. On peut tout vendre à Dubaï, même des avions qui ne volent pas, pourvu qu’ils coûtent très cher, bien plus cher que les autres.

  • TakeOff

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Je vois ici la magnifique démonstration et le loisir de certains français qui s’évertuent à montrer qu’ils peuvent faire mieux que les meilleurs, en connaissance de cause on dirait ?Mais Pierre tu es consultant pour l’industrie aéronautique mondiale? tu as perdu des actions chez LH ? Une seule visite chez LH et tu as pu « pomper » toute la connaissance de LH pour construire une tel prose… Vous êtes directeur d’entreprise raté ou simple salariés syndiqué ?

    L’aventure aéronautique semble si facile à critiquer… après tout, s’ils ont de l’énergie à perdre: belle liberté d’expression Pierre. Soulagé d’apporter ta rondelle à l’édifice de l’aéronautique légère Française ? C’est tellement constructif ce que tu nous apportes…

    Je perds mon temps à écrire que l’industrie légère souffre de ceux qui pense la défendre? Gangrène de la France…

    Et triste de dire que je dois retourner en Allemagne pour bosser: L’herbe n’y est pas plus verte, mais les détracteurs y sont mois courageux.

    Bravo pour les contrats signés par LH et que l’activité des 50 salariés puisse prendre plus de sens avec l’apparition de nouveaux clients.

  • pilotman

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Je me suis délecté du commentaire de Pierre.

    Tout est dit.

    J’ajouterais également que 13 millions d’€ pour 10 machines, ça fait quand même plus
    d’un million d’€ par machine !!! Sebastien Lefèbvre pourrait quand même donner un petit bonus de fin d’année à son délégué commercial…et rendre une partie du pognon à ses investisseurs.

    Quand les émiratis prendront conscience qu’ils se sont fait copieusement arnaquer, Sébastien Lefèbvre sera pendu haut et court sur la place centrale de Dubaï City…

  • Yuku

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Bonjour Pierre, je te sens agressif sur ce coup la……

  • Pierre

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Le LH 10…toute une histoire…

    Ce petit appareil…
    Conçu suivant quel cahier des charges ?
    Avec quel budget ET quels retours sur investissements ET suivant quels calendriers, d’ou viennent les fonds (perdus) depuis 10 ans..?

    Il est tout carbone, « comme l’A350… », précise le site web du constructeur ! Donc l’oiseau doit être très léger !
    Ah bon ? Pas moyen de lire la masse à vide de l’oiseau au même titre que la masse maximale autorisé au décollage sur le site de LH…(sic) !
    Wikipédia : 270 kg à vide (pour info MC100 : 202 kg, tout métal, construit avec une lime et une scie à métaux.

    Ahhhhhh la transmission, l’arbre entre le moteur et l’hélice… : LE LOOK 🙂
    Une transmission entre le moteur et l’hélice ? Pourquoi donc, dans quel but ?
    Le rendement ? Observons simplement la traînée de culot sous le fuselage derrière l’aile, qui vient elle même réduire à néant l’alimentation amont du champs hélice et donc son rendement…(vue de profil en attaché)

    Au fait, la transmission, ça fonctionne combien de temps avant de casser (chiffres, essais multiples et démonstration à l’appui ?)
    LH pourrait répondre : la longueur de la transmission est courte, en plus « elle est réalisé en carbone (magique…), on a volé X heures depuis X années, ça n’a JAMAIS posé de problèmes (c’est ce que pensait le pilote d’essais du Balbuzard avant de fini ses jours dans la mer méditerranée).

    Concernant la transmission et sa durée de vie démontrée, l’utilisation multirôle comme drône pourrait être proposée en même temps qu’une introduction en bourse de la société…(ça me rappelle vaguement une carambouille qui vient de se produire à Chambley…)

    Une ultime étape concernant le rejet de CO2 au kilomètre (départ arrêté..), sera probablement de proposer une version motorisé par un moteur à caoutchouc, graissé par de l’huile de palme en provenance des Emirats….

    Encore une fois, on ne va pas refaire l’histoire…(P39, ORION,
    CIRRUS VK30, PRESCOT PUSHER, BALBUZAR, AERIKS 200, BD5, BD machin chose et Cie…)

    Mais alors, 10 années de gestation et d’énergie pour ça… ?
    Je vous tire mon chapeau, car il en faut de l’énergie,du désespoir, ou de l’ignorance, pour persévérer dans l’erreur si longtemps.

    Les frères KLEPMEIER ont rapidement effectués un 180° en abandonnant leur VK30 au profit de la série des CIRRUS SR20 et du succès obtenu.

    J’ai rencontré l’équipe LH à Melun il y a quelques temps déjà. Le responsable commercial me disant  » quelle allure à la BD5 n’est ce pas…? » J’avais envie de lui répondre  » aux innocents les mains pleines… » ?

    Aux titre des points positifs, chez LH j’ai rencontré une équipe ultra motivée emmenée par son « créateur » à l’aplomb sans failles (il en faut). Le truc qu’ils savent bien faire : les composites et …l’anesthésie des investisseurs financiers…

    Une commande de 13 millions c’est bien ça ? Bon boulot pour les commerciaux de LH 🙂
    Bon courage à vous et longue vie.
    Pierre

    NB : une des plus belles qualité de l’homme, c’est qu’il a peu de mémoire. Il n’est parfois pas en mesure de se souvenir du passé, de l’histoire et en l’occurrence, des erreurs de conception à ne pas commettre…

  • Axel bergman

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Le LH 10 est dans la categorie ULM ???
    C’est vrai qu’aujourd’hui certains ULM ressemblent à de veritables avions de « compet » !!!

  • cap dub

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Bravo a l équipe !

    J ai croisé des jeunes qui étaient la bas et on sentait que le projet LH10 est porte par tous les employés !!!

  • Hutinet

    LH Aviation vend dix LH 10 Ellipse
    Bravo à l’équipe de LH Aviation. J’ai toujours pensé que l’hélice propulsive était la solution pour une efficacité max.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.