Accueil » Renaissance du Luscombe 8 en version LSA

Renaissance du Luscombe 8 en version LSA

Tout droit sorti des années 1930, le Luscombe 8 est en passe d'être à nouveau produit aux États-Unis, cette fois sous le régime LSA. L'objectif du nouveau propriétaire de la marque est de faire du biplace un avion à bas-coût pour l'école.

10.04.2021

Les pièces des quatre premiers Luscombe 8 LSA sont entrées en production. © Luscombe Aircraft Corporation

Près de 50 ans après l’arrêt de sa production, le Luscombe 8 va être à nouveau proposé en version LSA. Luscombe Aircraft Corporation (LAC) a repris les actifs de Luscombe en juin 2019 pour s’installer dans un atelier de production situé à Chautauqua, dans l’état de New-York.

L’ambition des nouveaux propriétaires de la marque est de proposer un avion biplace tout métal à un prix réduit. De manière à lancer l’entreprise, le prix des quatre premiers Luscombe 8 a été étudié au plus bas, avec un équipement également réduit au minimum : même la radio est en option.

Le tableau de bord a été redessiné de manière à pouvoir intégrer une instrumentation moderne fournie par Trig Avionics. Comme sur la version de 1937, c’est un moteur Continental qui équipe le nouveau Luscombe 8, mais passant de 50 hp à 100 hp avec  le Continental O-200D.

La fabrication des toutes premières pièces des quatre appareils a débuté. LAC proposera également des pièces détachées et espère se voir confier la restauration des vieux Luscombe 8. La FAA recense 1.600 avions aux États-Unis.

F.M.

Motorisation Continental 0-200D-D4B
VNE 145 MPH / 128 kts
Vs 48 MPH / 42 kts
Vent de travers démontré 20 kts (att. et décollage)
Décollage et passage des 50 ft à 60 MPH Depuis une surface en dur, pleine puissance au lâcher des freins 950 ft / 289 m
Distance d’atterrissage Depuis 50 ft haut et vitesse d’approche 55 MPH 1.000 ft / 304 m
Endurance 4 heures avec 45 min de réserve
En option Radio, transpondeur, feux de navigation,
Prix 110.500$

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Raoul Volfoni

    Belle idée, mais qui perd son charme quand on voit le moteur choisi, le O200 une technologie qui date de 1947 … 70 ans….. Ils ne savent pas qu’il y a mieux, moins lourd, plus fiable, moins vorace en carburant, huile et heures de maintenance et moins polluant depuis. D’accord ce n’est pas made in America ni vintage mais il y a un moment faut quand même savoir évoluer. Il ne serait pas venu à l’idée de Fiat et Mini de remettre les moteurs des années 50 dans leur nouvelles fiat 500 et Mini.

    • Jean-Mi

      Non, parce que les nouvelles Fiat 500 et Mini sont deux fois plus grosses et lourdes que les originales… Le nouveau Luscombe est identique à l’original.
      Le but affiché étant de faire pas cher mais très fiable, y’a pas photo, le O200 ne coûte rien par rapport aux moteurs modernes, et marche depuis 1947. En plus, tout le monde sait l’entretenir et les pièces très simples sont disponibles partout. Si vous avez un moteur moderne et déjà certifié, donc disponible sur étagère, je pense qu’ils peuvent être preneurs.
      C’est bien là tout le drame des nouveaux avions…

      • Raoul Volfoni

        Je pensais au Rotax 912, : aux alentours de 25.000 € en neuf dans sa version certifiée alors qu’un O200 en neuf est en « List price » à 45.000 $ … plus cher qu’une Ford Mustang décapotable neuve qui contient aussi un moteur neuf….
        Les deux font 100 cv. et le 912 est maintenant largement diffusé aux USA sur beaucoup de LSA notamment, et en terme de fiabilité entre magnéto des années 50 du conti et allumage électronique du 912 pour n’évoquer que ça… .

      • Jean-Mi

        Ça se défend et j’avais pensé aussi au Rotax en écrivant ma réponse.
        Mais Rotax, c’est pas américain… Donc voilà…

  • Woodplane

    Ce projet avait déjà été lancé il y a quelques années mais sans suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.