Accueil » Safedrone : un projet Européen pour simuler le partage du ciel avec les drones

Safedrone : un projet Européen pour simuler le partage du ciel avec les drones

En Espagne, Safedrone va entreprendre une série d’essais grandeurs nature pour tester la cohabitation entre drones et petits aéronefs classiques à très basse altitude (moins de 120 mètres).

24.12.2018

Les essais grandeur nature de Safedrone se tiendront dans le centre d’essai en vol ATLAS à Villacarrillo en Espagne. Le projet, mené par Indra à travers un consortium, est financé par le programme Sesar JU pour préparer la gestion du ciel européen dès 2020. © Indra

Pas moins de huit aéronefs, drones, petits avions et hélicoptères, évolueront ensemble pour simuler le trafic en zone urbaine et rurale. Coordonné en Espagne par la société Indra (consulting en technologie digitale), c’est un des nombreux projets européens pour préparer U-space, l’intégration de centaines de milliers de drones connectés et automatisé dans le ciel de demain. Safedrone doit apporter des solutions en matière de sécurité, et tout particulièrement sur l’automatisation des plans de vols (autorisations, surveillance et géo localisation, détection d’obstacles) afin de cohabiter avec le très dense trafic aérien existant.

Un enjeu de taille qui prend une nouvelle dimension à la suite des événements survenus, fin décembre 2018, sur l’aéroport de Gatwick. En France, le Groupe ADP, Thalès et la DGAC travaillent depuis mars 2018 sur le programme Hologarde, un radar pour la détection et neutralisation des drones dans un rayon de 5 kilomètres, déjà testé avec succès au Bourget et Paris CDG.

 

 

Un commentaire

  • Henry Thoor

    Effectivement il va falloir réglementer très rapidement le partage des accès à tous ces engins volants
    Très bonne initiative pour préparer le proche avenir des zones de survol….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.