Accueil » Un pilote de la « Stampe Formation Team » se tue lors d’un entraînement

Un pilote de la « Stampe Formation Team » se tue lors d’un entraînement

La présentation de la Stampe Formation Teal propose une série d’une durée d’une dizaine de minutes alternant des figures en patrouille dans différentes configurations et les évolutions d’un avion solo. © Stampe Formation Team

Un des équipiers de la patrouille anglaise « Stampe Formation team » est décédé dans le crash de son appareil ce dimanche 9 mai vers 16h30, lors d'un vol d'entraînement .

L’avion, un Stampe SV-4C de 1947, volait dans une formation à trois lorsqu’il s’est écrasé dans un champ près de l’aérodrome d’Headcorn (Royaume Uni) . Angus Buchanan, le pilote qui a trouvé la mort dans cet accident, était membre de l’équipe Stampe et propriétaire de son appareil depuis 2004.

4 commentaires

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(4945) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par JEAN MARIE MONKA

    Beaucoup de peine…Nous avons vécu la même souffrance morale le 1 Août 1999. Température Extérieure 40° degrés. Pas de vent. Le pilote a fait deux 360° à 60 degrés d’inclinaison. Au 2 ème tours au bord d’un village à 5 m d’une autoroute les deux ailes hautes ont décroché…D’où vrille immédiate. A 500 ft. Impossible à récupérer.
    C’était mon Meilleur AMI depuis mon Enfance. Je vous résume cela afin que cela n’arrive plus….
    1) Ne jamais entrer dans son propre sillage.
    2) 60 ° votre facteur de charge est multiplié par 2.
    3) Hauteur 500 ft vous ne pouvez récupérer une vrille…Il vous faut 3000 ft ( Securite)
    4) Condition météo…Important de prendre en compte. La: 40 degrés à 60 ° d’inclinaison.
    D’une manière technique ..Au deuxieme tour entrant dans la turbulence de son propre sillage. Le pilote a perdu 10 km/h..
    Donc il a dû passer à 130km/h …Le nez s’enfonçant son action à du être d’enfoncer son palonnier pour relever le nez de l’appareil. D’où déclenchement de la vrille.
    Pilote Pro.Avion.Helico+ Instructeur pour les deux. Par rapport à une LOI.
    @ NON À L’INDIFFERENCE@
    Mes chers(e) PILOTES….
    Veillez à Tout…Pensez à Tout…Surveillez Tout.
    Que l’esprit de son Âme nous attende dans le jardin ou il n’y aura que des ROSES BLANCHES SANS ÉPINE… => AMEN

    Répondre
  • par Pourrut Jean Pierre

    J’ai piloté a Rochefort Base 721 en.1957 un
    STAMPE avec Maître Principal Davenau
    Étant élève de la base Aero navale
    Et aussi des planeurs
    Que de souvenirs
    JP.POURRUT l

    Répondre
  • G-AWEF n’est pas un SV-4C (Renault) mais un SV-4B (Gipsy).
    Reste à savoir les circonstances de cet accident.
    Triste !

    Répondre
    • C’est un SV-4C re-motorisé avec un Gipsy ; comme beaucoup de Stampes volant outre manche… La modification de type sur le CdN n’a pa dû être faite…
      Triste pour l’avion… et encore bien plus pour le pilote. L’avenir nous dira peut-être ce qui s’est passé.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(4945) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(4945) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.