Accueil » Un record au très long cours

Un record au très long cours

L'évènement s'est déroulé discrètement, sur la moitié d'une journée. Mais la page d'anthologie de l'ULM pendulaire qu'il a tournée remontait à 32 ans, 10 mois et 21 jours... une éternité pour ce sport aérien à peine cinquantenaire.

14.07.2020

Jean-Claude Quenault à Oloron, au terme d'un vol de 907 km : nouveau record du monde en attente de validation par la FAI. © Sébastien Pelé

Ce 11 juillet 2020, Jean-Claude Quenault a décollé au plus tôt de Dunkerque pour Oloron-Sainte-Marie, à 907 km de distance. Il était suivi par Blaise Bouchet, également au trapèze d’un pendulaire monoplace du constructeur français Ellipse, champion du monde en 2014 avec Jean-Michel Serre.

Ainsi accompagné, le premier pilote vise le record du monde de distance de 811 km en ULM pendulaire monoplace détenu par Patricia Taillebresse. Sa machine est un Alizé porté par une aile MysticCX et motorisé par un 4-temps Swissauto de 35 ch accouplé à une hélice E-Props. Il s’agit d’une machine standard, à laquelle deux réservoirs auxiliaires ont été ajoutés pour emporter au total 50 litres de carburant.

Blaise Bouchet, au trapèze d’un pendulaire monoplace Ellipse, à l’arrivée. © Sébastien Pelé

Les deux équipages n’ont profité que brièvement d’un vent du nord. Leur traversée de l’hexagone s’est donc déroulée à vitesse de croisière économique, autour de 70 km/h, car le record du monde de consommation est aussi visé. Machines et pilotes ont parfaitement rempli leurs missions : 12 h et 3 mn après leurs décollages, les machines se sont posées sur l’aérodrome d’Oloron, soit à 17 h 40 pour celle de Jean-Claude Quenault, dont les deux records doivent maintenant être validés par la FAI.

Cette réussite marque l’opiniâtreté du pilote de Loches, ainsi que celle de Jean-Marc Rousselet, patron d’Ellipse et instigateur de la tentative de record. Tous deux avaient déjà tenté de le décrocher en juin 2019, mais avaient dû abandonner après 443 km, pour cause de défaillance humaine. Une telle épreuve d’endurance exige d’excellentes conditions, météo, physiques et mécaniques, et une préparation sans faille.

Patricia Taillebresse au départ en 1987 pour établir un record de distance qui aura tenu près de 33 ans. © DR

On mesure ainsi l’épreuve qu’a traversée Patricia Taillebresse le 20 août 1987, seule 10 heures durant sur 812 km, de Belgique à Nîmes, aux commandes de son pendulaire d’alors, mû par un 2-temps miaulant.

Gabriel Gavard

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gabriel Gavard

chez Aerobuzz.fr
Pilote avion et ULM depuis 1984, c’est par la construction amateur et les revues techniques (Fox-Echos, qu’il a créée, puis Experimental dont il sera rédacteur en chef) que Gabriel Gavard a abordé la presse aéronautique en 1994. Rédacteur en chef d’Aviasport de 2005 à 2011 et d’ULM-Info de 2017 à 2020, collaborateur à Aerobuzz.fr depuis 2012.

3 commentaires

  • Thierry Pradines

    Chapeau pour cette magnifique performance , suivie en direct par de nombreux amateurs sur le site de Flymaster.
    Je suis pilote de pendulaire depuis une trentaine d’années ( actuellement en hydro, faute de piste sur mon ile , en Martinique) et je suis content de voir cette merveilleuse machine à la « une » ,pour une fois , pour la meilleure promo du vol en ULM .
    Bravo aussi pour l’étonnante sobriété mentionnée ci-dessus par Jean-Marc Rousselet , comparable à celle des liners modernes ( 3,5 l/h par passager) , sauf qu’ici on parle d’un vol individuel et autonome .
    Ce petit moteur Swissauto 4T avionné pour ULM léger semble être une réussite …… De quoi relancer l’attrait pour les petits trikes monoplaces ,qui manquaient jusqu’à présent d’un moteur adapté, depuis le retrait des fameux 447 et 503 Rotax , trop gourmands et polluants d’après les standards actuels .

  • CB

    Merci de nous rappeler qu’il existe d’autres avions que les bus et bizjets et que pour ceux-là aussi, il y a toujours des limites a repousser. Le pendulaire, on aime ou pas, mais on fait difficilement plus économique pour pratiquer l’aviation notamment en conso carburant, la preuve.

    • Jean Marc Rousselet, Ellipse

      La consommation moyenne finale a été mesurée à 3.5 litre par heure.
      Il restait largement de quoi chercher les 1000 km …
      L’exploit de ce record est humain ! Parole de constructeur et d’homme volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.