Accueil » Vince Reffet, l’homme volant se tue à l’entraînement à Dubaï

Vince Reffet, l’homme volant se tue à l’entraînement à Dubaï

Vincent Reffet faisait partie de l'équipe Jetman dirigée par Yves Rossy. © Jetman Dubaï

L'homme volant Vincent « Vince » Reffet, auteurs de nombreux exploits en solo avec son aile à réaction dans l’équipe Jetman ou avec son binôme Fred Fugen en wingsuit (The Soul Flyers), a été victime (mardi 17 novembre) d’un accident mortel lors d'un entraînement à Dubaï.

Vince Reffet, ancien membre de l’équipe de France de parachutisme était connu pour ses « premières » mondiales réalisées avec son aile volante ou équipé de sa combinaison windsuit, dont les plus spectaculaires ont été largement relayées par les médias : vol en formation avec un Airbus A380 ou avec la Patrouille de France, entrée dans un avion en plein vol et passage par l’ouverture de la célèbre porte du Ciel  dans le parc du Mont Tianmen en Chine...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

17 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Condoléances à toute sa famille. Je l’ai connu bébé tès triste nouvelle.

    Répondre
  • Triste de mourir si jeune

    Répondre
  • Paix à son âme

    Répondre
  • par gervaise.b02@orange.fr

    Vince bien connu au para de peronne toujours au top du défis
    Je me rappelle qu il avait fait avec Julien n des dédins comme il les appelais des ptits nounouse qui en sautant faisait voler le nounouse avec un ptit parachute
    Il a connu aussi un de mes fils Frédéric
    Condoléances à tout la famille très grande tristesse
    Leroux Yves

    Répondre
  • Déjà tout jeune, au club para de Peronne, il nous séduisait, avec son copain Julien !…Pensées à sa famille…

    Répondre
  • C’est avec une grande tristesse que je repense a tous ces moments passés avec Vince.
    Un grand athlète, une personne au grand coeur et un passionné qui aimait transmettre tout simplement sa raison de vivre.
    Repose en paix Vince.
    BSBD

    Répondre
  • Bien triste nouvelle parti bien trop jeune ,il est mort de sa passion
    Condoléances à ces proches

    Répondre
  • mais il s’est passé quoi ? l’article ne parle pas des circonstances de l’accident.

    Répondre
  • Bonjour
    La passion est un virus qui ne s’explique et ne soigne pas ! Retenons les belles pages et beaux moments vécus avec ses potes. Nous n’avons qu’une vie. Les pages remplies se referment trop tôt ! Mais bon ! Un passionné nous quitte. Pensée à ses proches.
    Michel BOUR

    Répondre
  • Bonsoir à tous. Cette info sur FR3 sport hier soir. Un de plus dans l’équipe d’Icare des hommes volants. C’est une triste expérience du progrès.
    Bon vol là haut. Amitiés à tous. Ch Valadon

    Répondre
  • Petite erreur dans votre article. Vince n’était pas le premier à décoller de puis le sol. Son « maître » Yves Rossy l’avait fait quelques semaines auparavant

    Répondre
    • C’est tout à fait exact, Yves Rossy, qui a été son formateur et mentor pendant quelques années avait ouvert la voie … en Suisse. C’est pour cela que nous avons publié le lien (phrase soulignée dans l’article) qui en fait état.

      Répondre
  • Bien triste nouvelle, toutes mes condoléances à ses proches.

    Quelques réflexions…n’était-ce pas malheureusement programmé ? Pendant des années, il a été formé par Yves Rossy, qui avec sa sagesse pesait systématiquement les risques et échafaudait toujours un plan B.

    J’ignore les circonstances de son accident, par contre j’avais vu son décollage vertical avec son aile et dans une vidéo trouvée sur youtube quelques mois auparavant, Yves Rossy expliquait qu’il existait une zone morte…entre le sol et quelques dizaines de mètres et qu’avec des réacteurs dont la fiabilité dans ces phases n’était que d’environ 95%, il fallait pour ne pas être sans option en cas de panne, se jeter depuis une plateforme.

    A Dubaï tout doit être clinquant et basé sur l’image, l’exploit alors réalisé était de la roulette russe. Un exploit certainement réalisé sous la pression des sponsors qui veulent toujours en avoir plus pour les yeux. Une des raisons pour lesquels Monsieur Rossy a quitté l’aventure à Dubaï

    Repose en paix Vince, tu nous aura fait rêver avec de belles choses et à tes successeur, gardez de la lucidité et un toujours un plan B.

    Répondre
  • Vince a toujours voulu aller au bout de ses rêves, il a eu cette chance de vivre sa vie comme une Aventure, chaque jour de son existence. Il connaissait bien les risques de son activité, malgré son experience il savait qu’il n’avait pas le droit à l’erreur.
    Repose en paix Vince , avec tous les « hommes volants » partis avant toi !

    Répondre
  • Paix à son âme. Il est mort comme il a vécu, en passionné!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.