petit fute

Accueil » Culture Aéro – brèves » Aviation : héritage de 14-18

Aviation : héritage de 14-18

En prélude au défilé aérien du 14 juillet 2017, au-dessus des Champs-Elysée, qui prendra cette année une dimension nouvelle du fait du centenaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis d'Amérique, en 1917, RMC Découverte diffuse diffuse, le 10 juillet, un documentaire sur le développement de l'aviation en 14-18.

De Roland Garros à Guynemer, des hommes ont tout découvert des grandes lois du vol en testant au péril de leur vie les techniques les plus folles. © DR

Entre histoire et technologie, ce film raconte comment la première guerre mondiale a transformé cet engin volant qu’on appelait tout juste « avion », en une arme redoutable. Quelques mois de conflit ont poussé les états-majors à développer de nouvelles techniques de combat. C’est la naissance des escadrilles et le début de la période des AS. De Roland Garros à Guynemer, des hommes ont tout découvert des grandes lois du vol en testant au péril de leur vie les techniques les plus folles. 100 ans après, depuis leurs « Rafale » et avions de voltige ou d’entraînement les plus modernes, leurs successeurs portent un regard admiratif et respectueux sur leurs exploits.

© DR

Ce film constitue la fusion de deux projets de 2 réalisateurs, un choisi par l’armée et l’autre par Gédéon. La volonté de démontrer que les pratiques aériennes de la chasse actuelle sont issues de celles inventées au cours de la première guerre mondiale, et l’enchevêtrement des images des deux époques, est sans doute un peu systématique.

On y rappelle quelques faits de base : si les français n’avaient que 140 avions en 1914 et les allemands 244, ce sont les français qui ont inventé le chasseur monoplace en 1915. En 1916 l’aviation française comprendra 1 000 avions et ils seront 3 200 à la fin de la guerre. Au total 12 000 pilotes auront été formés. Il y aura eu 4 500 victimes dont 60% morts accidentellement.

Un film de Jean-Baptiste Lucchini et Nicolas Jallot. Une coproduction GEDEON Programmes, ECPAD. Avec la participation de RMC Découverte et LCP Durée 1 heure.

Le commentaire historique est assuré par deux historiens : Marie Catherine Villatoux et Patrick de GemlinePatrick de Gmeline, pour sa part, est le petit-fils de Wilhelm-Johann Von Gmelin, colonel des uhlans de la Garde impériale russe fusillé par les bolcheviques. Il publiera de très nombreux livres d’histoire ; le premier étant consacré au Baron Rouge.. Marie-Catherine Villatoux, professeur agrégé, docteur en histoire et membre titulaire de l’Académie de l’Air et de l’Espace (Toulouse), fut pendant 23 ans enseignant-chercheur au Service historique de l’armée de l’Air (SHAA) puis de la Défense (SHD/chef du Bureau Air) avant de rejoindre le CReA en septembre 2016.

J’ai été parfois gêné par la superposition de la musique à leurs commentaires.

Ce film, que j’ai trouvé un peu inégal, contient toutefois des pépites de nature très différentes :

  • la reconstitution en images de synthèse du premier combat victorieux de Roland Garros est exceptionnelle.
  • l’explication en image de synthèse du déflecteur pare balle sur l’hélice est particulièrement démonstratif..
  • l’explication des figures de voltige par François Le Vôt est aussi claire que spectaculaire.
  • le décollage d’un mirage à la fin du film
  • et les séquences tournées avec le « Mémorial Flight » de la Ferté Allais sont particulièrement belles.
  • et certains films de 14/18 comme l’entraînement au tir à Cazaux en 1915 à partir de bateaux et sur des cerf-volants sont particulièrement bien restaurés.
© Armée de l’Air

Alors découvrez les sur RMC Découverte le 11 juillet à 21 heures 50.

Jean Ponsignon

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910
cfc

Sur Facebook