Accueil » Charles Atger, l’envol d’un géant…

Charles Atger, l’envol d’un géant…

Le 15 mars 2020, Charles Atger a battu son record de durée en s’envolant une dernière fois dans le firmament…  Il y volera désormais pour l’éternité.

21.03.2020

Charles Atger devant sa monture, à l’époque de son incroyable performance : 56 heures 15 de vol confiné (déjà !) dans l’étroit cockpit de son monoplace. © coll. M. Chauvet

6 h 21 sur le terrain de Saint-Rémy-les Alpilles, à l’aube du 2 avril 1952. Le planeur Air-100 n° 12, F-CADC décolle au treuil dans le petit matin. À bord du monoplace de 18 mètres d’envergure, un ouvrier agricole trentenaire (il est né le 18 juin 1921). Le chef-pilote, le « père Brun » (Louis Brun) est sur place, assurant la veille radio. Marius Chauvet, le mécanicien, a veillé sur la préparation de ce planeur qui appartient au Service de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jean Molveau

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique, Jean Molveau est le rédacteur en chef du magazine Vol à Voile dont il est l’un des fondateurs (1983). Il a également été, jusqu'en 2019, le rédacteur en chef d'Aviasport. Historien reconnu de l’aéronautique, il a signé 16 ouvrages. Il a rejoint Aerobuzz en 2009. Au sein de la rédaction, Jean Molveau traite plus particulièrement les sujets historiques.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

6 commentaires

  • Jean-Paul PERAUT

    En juillet 1998 sur le terrain de Montluçon-Guéret LFBK, l’AA MG (Asso. Aéro. Montluçon-Guéret) devenue AAC (Asso. Aėro. Creusoise) a rendu
    hommage à Charles Atger comme en témoigne nos photos et le panneau toujours en place dans le hangar.
    Lors de son séjour Charles a été relâché sur son AIR 100 n° 12 De Son RECORD DE 56 h 15 en 1952.
    Quelle émotion et quel honneur d’avoir pu participer.
    JPP

  • de REYNAL

    L’AIR 100 a été acheté par Jean à l’AAC – Association aéronautique Creusoise quelques années après que Charles Atger soit venu chez nous en juillet 1998 pour fêter l’anniversaire de son record (52h15 mn en 1952).
    J’envoie à Gil les photos de cet évènement.
    La banderole que vous voyez sur les photos est toujours en place !

    Nous avons gardé un très bon souvenir de Charles, un homme simple et chaleureux

    Béatrice de REYNAL
    Présidente de l’AAC

  • D Prely

    Émouvant témoignage…. merci ! ??

  • Rantet jacques.

    Triste nouvelle…..mais c’est la vie…
    Un de ces pilotes qui m’ont fait rêver dans ma jeunesse et qui ont grandement contribué à entretenir cette passion qui ne m’a jamais quitté.Il nous quitte quelques jours après J.M Saget .Deux hommes avec des destins différents mais deux hommes qui,comme beaucoup d’autres , ont grandement contribué à faire évoluer le monde de l’aviation.
    J’ai eu la chance de rencontrer Charles en Argentine.C ‘était lors de l’entraînement pour les championnats du monde devol à voile finalement annulés en raison de la guerre des Malouines. Nous avons passé des heures à parler de son record .Mais nous avons aussi beaucoup évoqué son métier qu ‘il exerçait avec passion: le traitement des cultures ,le départ sur alerte lors des invasions de sauterelles.Une alerte survenue le jour de son mariage.Sans hésitation il a abandonné tout le monde ,est parti deux ou trois jours.Redoutant le retour à la maison il est arrive en ouvrant sa mallette pleine de billets ,prix de sa mission.Madame était ravie lui aussi
    Bon vol Charles…..et merci.
    Un homme passionné et passionnant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.