Accueil » Le CNES rejoint Valérian et Laureline

Le CNES rejoint Valérian et Laureline

L'entrée du pavillon du CNES au salon du Bourget 2017. © Jean Ponsignon / Aerobuzz.fr

Le CNES anticipe la sortie du prochain film de Luc Besson tiré de la série culte de bande dessinée Valérian. Au Bourget, le stand du Centre spatial fait pénétrer le visiteurs dans l’univers spatio-temporel créé par de Mézière et Christin à la fin des années soixante.

C’est dans un décor de bande dessinée que le CNES décline, cette année, la palette de ses activités au service de l’exploration spatiale. A la différence de Valérian et de Laureline, les agents spatio-temporel, le centre spatial se limite au voyage dans l’espace, pas encore le temps… En attendant la sortie du film de Luc Besson « Valerian et la cité des 1000 planètes », le 26 juillet 2017, la mise en scène du pavillon du CNES est une invitation à relire...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.