Accueil » Contre vents et marées

Contre vents et marées

Robert Peltier, ancien pilote de chasse sur Corsair pendant la guerre d’Algérie publie chez Vérone éditions, « Contre vents et marées ». C’est toute la vie militaire d’un jeune pilote de l’aéronavale dans les cieux, les mers, et sur les terres nord-africaines qui sont racontées dans ce roman.

1.09.2021

Le Corsair en vedette au meeting aérien 2021 de la Ferté-Alais. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

« Contre vents et marées » est bien plus qu’une biographie à peine déguisée en roman. C’est une véritable description militaire, aéronautique, et même politique des années 60, lors de la guerre d’Algérie. Plusieurs héros : un jeune officier pilote de chasse au sein de l’aéronavale d’une part. L’homme est un aviateur fougueux et militaire convaincu. Et puis d’autre part, il y a le Corsair, ce gros monomoteur à hélice quadripales dont les comptes-rendus de vols présentés ici vont ravir les « anciens ». Enfin, il y a une jeune femme, jeune maman, qui essaye de vivre dans le souvenir et la tradition de la communauté russe dont elle est issue. Même à Bizerte, en Tunisie, où est basé son pilote de mari, elle maintiendra un culte profond pour la terre russe de ses ancêtres.

 

« Contre vents et marées » Robert Peltier – Vérone Editions 321 pages – 24 euros ISBN : 9-791028-413460

L’originalité de l’ouvrage de Robert Peltier, est qu’il réussi admirablement à faire d’un roman trois histoires. Une belle romance d’amour, d’une part, dans le cadre feutré des cercles militaires et au gré des mutations du militaire. Une parfaite description des entrainements et combats aériens de l’époque, d’autre part, avec notamment ces vols en patrouille de Corsair et leurs bombarbements chirurgicaux. Et enfin, une réflexion forcément orientée sur les décisions politiques, et en particulier celles du général De Gaulle, lors de la guerre d’Algérie.

On sent ici que l’abandon de l’Algérie à son sort a laissé beaucoup de militaires, et de civils, dans le désarroi. Combien de militaires ont d’ailleurs démissionnés.

On assiste donc dans « Contre vents et marées » à des drames, des tragédies, des folles espérances, aussi bien chez les militaires que chez les population locales. Et le fait que l’héroïne, discrète et amoureuse, soit nostalgique de ses origines russes ajoute une lumière sur une réalité méconnue : celle de la communauté des russes blancs installée à Bizerte.

Un livre de passion, basé sur des faits historiques et rédigé d’une plume affinée par un « ancien » de l’aéronavale.

Bruno Rivière

Commander le livre Contre Vents et Marées

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.