Accueil » La courte vie du Laté 631 F-BDRC

La courte vie du Laté 631 F-BDRC

Le 1er août 1948, le grand hydravion hexamoteur Latécoère 631 immatriculé F-BDRC a disparu au-dessus de l’Océan Atlantique. Cette catastrophe va induire l’arrêt de la « ligne des Antilles » de la compagnie nationale Air-France, reliant Biscarrosse à Fort-de-France…

6.12.2018

La Latécoère 631 FBDRC s'est abîmé en mer, lors de son 35ème vol, le 1er août 1948. © Mémoires de l'hydraviation

La veille, ce Laté 631 n° 6 de série était parti pour sa troisième rotation sur le parcours (et son 35e vol), et avait décollé de Martinique à 15 h 05 UTC, avec 40 passagers et 12 membres d’équipage tant technique que commercial. Il devait rallier d’abord Port-Étienne, en Mauritanie, escale qu’il n’atteindra jamais : le Laté a disparu à quelque 1.400 NM à l’ouest de Dakar et à 850 nautiques des îles du Cap-Vert. L’USS Campbell, navire des US Coast-Guards retrouvera des débris le 6 août suivant, mais aucun survivant…

L’auteur s’est déjà livré à une impressionnante monographie sur la petite série de Latécoère 631 (l’Exploitation commerciale des Latécoère 631) sortie en 2017. Il y a notamment publié les conclusions du rapport d’enquête du BEA. Mais à l’occasion du 70e anniversaire de cette disparition tragique, et à l’aide d’une très abondante iconographie, il a souhaité publier, sous la forme d’une plaquette de 64 pages au format 24 x 24, un complément à son ouvrage de fond.

La courte vie du F-BDRC, ou le rêve perdu du Laté 631, par Pascal Parpaite, édition Mémoires de l’hydraviation. Prix : 20 €. ISBN : 978-2-9559567-2-4.

Diffusée initialement par voie électronique, l’association Mémoire de l’hydraviation a finalement décidé d’en commercialiser une version imprimée, et c’eut été dommage de ne pas le faire, tant le résultat est aussi intéressant qu’impeccable, tout à fait apte à rejoindre le gros volume dans les rayonnages d’une bibliothèque. La densité informative du texte, liée à une mise en page professionnelle recherchée qui valorise les nombreuses illustrations rendent ce document exceptionnel. J.M.

 

Édité par l’association Mémoires de l’hydraviation, ce livre est disponible contre un chèque franco de port à lui adresser, au Lieu-dit Peigus, 84240 Ansouis.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.