Accueil » Les avions de l’ennemi

Les avions de l’ennemi

Ysec-Éditions, maison dirigée par l'historien et auteur multirécidiviste Yves Buffetaut, est un éditeur plutôt spécialisé dans les deux guerres mondiales, mais pas que. Son initiative de publier une version traduite en français de l'exceptionnel ouvrage du Canadien Donald Nijboer (2011)  doit être saluée, tant il constitue un document technique et historique de premier plan.

26.06.2020

Un Sturmovik examiné par ses vainqueurs : de telles "prises" étaient bien évidemment disséquée pour analyser la technologie du "camp d'en-face". (DR)

Disons-le tout net, le titre est un peu trompeur, prêtant à confusion surtout si on l’intègre bien au visuel de la couverture. Il est vrai que « d’ouvrir » sur un avion arborant les croix noires de la Luftwaffe est probablement une action marketing pour renforcer les ventes. C’est de bonne… guerre ! Le sous-titre est plus intéressant : « dessins top-secret de la Seconde Guerre mondiale« .

Il ne s’intéresse pas uniquement, loin s’en faut, aux avions allemands, mais également aux plus célèbres ou courants des autres belligérants, limités toutefois aux États-Unis, à la Grande-Bretagne et à l’Union soviétique. Un tout petit regret personnel, dommage que la France (il y a cependant une belle vue technique du Gnome et Rhône 14M), l’Italie ou le Japon (le Zero trouve néanmoins une petite place en raison de son examen par les Américains) n’apparaissent pas dans ce quasi beau livre de 272 pages au format 23 x 28 cm !

Écorchés d’époque

Après des chapitres introductifs qui sont… instructifs, tant il ne s’agit pas de sempiternels commentaires sur la guerre aérienne de 1939 à 1945, mais de précieuses précisions sur « l’esprit« , l’utilité et la « fabrication » des planches qui suivent, ce volume permet au lecteur de découvrir des dessins d’époque, en particuliers des « écorchés« , exécutés « sur le vif » pourrait-on dire, car souvent à partir d’épaves d’avions abattus ou capturés. Ils sont complétés par des vues techniques employées notamment pour les manuels techniques d’exploitation des avions, voire des « parts catalogs« …

Cela va de « l’interprétation » disséquée du Junkers 188 (à moins que vous ne préfériez le Heinkel 177 ou le V-1…), à la structure du De Havilland Mosquito ou du quadrimoteur Halifax aux installations d’oxygène, la description technique avec vues en coupes des bombes et torpilles aériennes, mitrailleuses ou tourelles. Les moteurs, les circuits électriques ou  hydrauliques ne sont pas oubliés, de même que les instruments de bord.

Cette leçon d’anatomie comparée est un plaisir des yeux véritable, d’autant que texte et légendes sont judicieux et explicatifs. Des affiches enfin, complètent ce panorama étonnant, replaçant dans le contexte du conflit (un conseil, plongez-vous dans ce livre avec Glenn Miller en fond sonore !), même si l’on conçoit que l’auteur a effectué un tri sélectif – bien qu’il n’y ait rien à jeter ! – parmi la masse documentaire qu’il a pu compulser.

Les avions de l’ennemi, dessins top-secret de la Seconde Guerre mondiale, par Donald Nijboer, Ysec-Éditions. Prix : 36 €. ISBN : 978-2-846-73335-9.

L’index alphabétique et la bibliographie, à la fin, permettront en outre à ceux qui se serviront de cet opus comme d’un instrument de recherche, d’aller droit au but.

En conclusion, Les avions de l’ennemi a toute sa place dans les rayonnages de bibliothèques, du « simple » amateur de mécanique en quête de culture générale ou du spécialiste passionné d’histoire technologique aéronautique.

Jean Molveau

Commander le livre Les avions de l’ennemi : Dessins top secret de la seconde Guerre Mondiale

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jean Molveau

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique, Jean Molveau est le rédacteur en chef du magazine Vol à Voile dont il est l’un des fondateurs (1983). Il a également été, jusqu'en 2019, le rédacteur en chef d'Aviasport. Historien reconnu de l’aéronautique, il a signé 16 ouvrages. Il a rejoint Aerobuzz en 2009. Au sein de la rédaction, Jean Molveau traite plus particulièrement les sujets historiques.

Un commentaire

  • asrine

    Venant de recevoir le livre intitulé les avions de l’ennemi .
    Je suis très déçu car beaucoup de chapitres sont purement et simplement copies colles en anglais ,en allemand ,en russe .
    C’est écrit très très petit,il faut une loupe pour déchiffrer certaines informations .
    Il est vrai que j’ai plus de 90 ans que j’ai ete brevete mécanicien avion moteur sur spit à Rochefort en 1950 .( 18 ans dans l’armée de l’air et 16 ans à vilgenis)je suis
    peut etre plus attentif à trouver une info plus sérieuse et moins grand public ;
    J’avais acheté en 1941 un petit livret pour 20 francs, intitulé avions militaires allemands italiens américains et soviétiques ,qui etait mieux rédige; avec les performances de l’avion du moteur de chaque appareil .
    Je pense que cet ouvrage n’est pas bien fait et qu’il ne mérite pas le prix payé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.