Accueil » Lindbergh, le premier des Sky Heroes de Planète+

Lindbergh, le premier des Sky Heroes de Planète+

Entre images d'archives colorisées et animation, la série docu-fiction "Sky Heroes" revisite les grands moments de l’histoire de l’aviation en plongeant le spectateur à l’intérieur du cockpit. Le premier épisode est consacré à Charles Lindbergh, à l’occasion des 90 ans de la première traversée de l’Atlantique. A voir sur Planète+.

12.05.2017

Première diffusion TV des 2 premiers épisodes (26 min chacun), Lindbergh et Le Baron Rouge, aura lieu le jeudi 18 mai 2017 à 22h35 sur Planète+ © Yes Sir Films

Ce premier film court-métrage de 26 minutes est vraiment extraordinaire. D’abord parce que le vol de 33 heures et 30 minutes, en lui-même, est évidemment extraordinaire. Ensuite, parce que les réalisateurs ont récupéré des images d’archives époustouflantes. Images commentées par des experts de l’aviation, dont notamment Catherine Maunoury ou Germain Chambost.

Entre documentaire et fiction

Enfin, ce film est extraordinaire parce que la technique utilisée par les réalisateurs, la « motion-capture » permet un rendu vivant des mouvements reconstitués et dessinés pour l’occasion. Amateurs de sensations fortes : à vos écrans ! Suspens garanti (Alors même que tout le monde connaît la fin de l’aventure !). Amateurs de bandes dessinées : à vos postes également ! Car il y a de la bande dessinée dans cette série. Et c’est ce qui en fait un film intéressant.

La série « Sky Heroes » a été réalisée par Bertrand Dévé et Vincent Legrand. Elle a été imaginée et produite par François Cusset (Yes Sir Films). © Yes Sir Films

A côté des scènes d’archives et des commentaires, les images animées donnent au scénario un côté magique. Spectateurs, ne ratez surtout pas la séquence où Lindberg veut « alléger » son avion, trop lourd pour lui de quelques centaines de kilos. Dialogue entre Lindberg et son mécanicien : « Bon, faut alléger le Spirit ! La radio ? J’en ai pas besoin ! La batterie d’éclairage ? Pareil ! Faut l’enlever, je prendrai une lampe de poche, ça ira…Un parachute ? Au-dessus de l’Atlantique ? […] Mais tu sais même pas nager ! Eh bien j’apprendrai, allez on l’enlève ! »

Le recours à des commentateurs experts

Pour Germain Chambost, l’un des commentateurs « experts » du film : « le sujet de Lindbergh est véritablement passionnant. Sa traversée de l’Atlantique sans aucun moyen moderne de navigation, sans pilote automatique comme maintenant, relève de l’Exploit avec un grand « E ». Rendez-vous compte que Lindbergh a dû emprunter une route orthodromique entre les deux continents, ce qui imposait alors des corrections de caps constants. Je pense qu’aujourd’hui, avec le même avion, on serait incapable de recommencer une telle prouesse. »

Bertrand Dévé, réalisateur, explique le choix d’un 26 minutes : « Au départ, Planète+ voulait une série sur les plus grandes légendes des aventuriers, notamment ceux des débuts de l’aviation. Et tout naturellement nous sommes partis sur des films de 52 minutes. Mais pour garder un maximum d’intensité et de dynamique sur le sujet, nous nous sommes vite mis d’accord sur des 26 minutes. C’est un bon format pour garder l’attention des spectateurs. Car nous voulons satisfaire un public le plus large possible : pas uniquement les jeunes et passionnés, mais tous les curieux des grandes aventures humaines. »

Le deuxième épisode de la série Sky Heroes est consacré au Baron Rouge, as de la Première guerre mondiale. © Yes Sir Films

Ce premier épisode constitue une très belle page de l’histoire de l’aviation et rend un hommage mérité aux pionniers de l’air. Le deuxième volet de la série, consacré à Manfred von Richthofen, le fameux Baron Rouge, sera diffusé ce même 18 mai à 23 heures. A voir et revoir.

Bruno Rivière

 

4 commentaires

  • DAURAT

    oui beau boulot sauf le titre « premier »…il faut quand même avoir un peu de « Mémoire de l’air » et garder une place d’honneur a ceux qui dans les environs des années 1910 était capable a la boussole et au chronomètre…et rien d’autre… de rallier la Russie avec des cages a poules et des moteurs de même pas 80 cv ( et encore pas en permanence…) en partant de chez nous ou d’ailleurs les premiers c’est eux !

    • fildru

      On peut surtout penser aux premières tentatives en 14 18 de la naissance de la gonio et dans le brouillard pour se poser derrière les lignes ennemies pour planter des détecteurs d induction pour intercepter des messages … Lectures …

  • grrr

    Scoop ! Le Dr I avait une hélice quadripale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.