Accueil » 18 mai 2021, un double anniversaire pour la Marine

18 mai 2021, un double anniversaire pour la Marine

Le Charles-de-Gaulle fut, comme le Rafale M, admis au service actif il y a déjà 20 ans. © F. Marsaly / Aerobuzz.fr

Le 18 mai 2001 la Marine Nationale entrait de plain-pied dans le XXIe siècle. De la base de Toulon à celle de Landivisiau, c'est un double bouleversement profond qui se déroula ce jour-là.

A Toulon, après une mise au point complexe et parsemée d’embûches finalement surmontées, le porte-avions nucléaire R91 « Charles de Gaulle » était officiellement admis au service actif et pouvait donc débuter sa carrière opérationnelle.

Le même jour, sous le soleil de Landivisiau, la Flottille 12F, qui avait abandonné ses vénérables F-8P Crusader en décembre 1999, était recréée officiellement sur Rafale M au standard F1, devenant ainsi la première unité au monde à voler sur le nouveau fleuron de Dassault Aviation.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • J’avais vécu la cérémonie de retrait des Crouze le 3 décembre 1999 avec une pointe de nostalgie mais pour avoir depuis participé à de nombreux déploiements du CDG avec les Rafale dans leurs différents standards, le saut technologique nous a fait basculer définitivement dans un autre siècle. Je suis particulièrement fier d’avoir servi 35 ans au sein d’une marine capable de mettre en œuvre de tels outils.

    Répondre
  • 🤔 « Ce que personne n’imaginait encore alors » 🧐 ; ben si : heureusement beaucoup de gens l’avait imaginé, car c’est dans ce cadre (et bien d’autres) que le Groupe Aéronaval évolue et opère régulièrement …

    Répondre
  • par JACQUES CAMESCASSE CV(H)

    Bravo à nos camarades « Marins du ciel ». Vos « anciens » au service du musée de l’aéronautique navale à Rochefort.

    Répondre
  • Vive l’aéronavale française !

    Répondre
  • De bons (et beaux) « outils », efficacement mis en oeuvre par de très bons « ouvriers »…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.