Accueil » B-1B : le début de la fin

B-1B : le début de la fin

L’US Air Force prévoit de retirer du service 17 bombardiers B-1B en 2021. Le premier appareil de ce lot vient de rejoindre la base de stockage de Davis Monthan (Arizona).

19.02.2021

Le retrait des premiers B-1B va permettre à l’USAF de mieux se consacrer à l’entretien des appareils restants. Il est aussi un préambule à la mise en service du futur B-21. © USAF

L’US Air Force explique que sur les 17 avions retirés du service, quatre seront placés en stockage longue durée, sous cocon, avec la possibilité d’être rappelés en service. Un autre sera affecté comme avion d’essais sur la base d’Edwards, un autre rejoindra la base de Tinker, important centre logistique de l’USAF, un troisième pourrait être utilisé pour des développements futurs tandis qu’un quatrième sera installé en pot de fleur sur une base qui reste non identifiée à ce jour. Tous les autres iront sécher au soleil dans le cimetière de Davis Monthan, prêts à se faire cannibaliser et démanteler.

Déduction faite de ces 17 appareils, il restera fin 2021 45 B-1B en service au sein de l’US Air Force.

Cent avions avaient été construits entre 1981 et 1988 à l’initiative du président Ronald Reagan. En 1977, son prédécesseur, Jimmy Carter, avait annulé le programme B-1A, bombardier Mach 2. Le B-1B qui lui avait succédé était limité à Mach 1,25 mais il était plus performant en basse altitude. Il restait néanmoins terriblement complexe et coûteux à mettre en oeuvre. Le retrait de service définitif des derniers appareils est attendu pour 2036.

Frédéric Lert

B-1B contre Go Fast : l’US Air Force envoie du lourd…


 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.