Accueil » Karem Aircraft dévoile son concept AR40

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Karem Aircraft dévoile son concept AR40

Dans le cadre du programme FARA de l’US Army (Future Attack Reconnaissance Aircraft), Karem Aircraft mise avant tout sur un rotor innovant.

16.10.2019

Abraham Karem travaille depuis longtemps sur un concept de rotor innovant. Son application au programme FARA serait la clef pour obtenir un appareil léger et très rapide. © Karem Aircraft

La société qui porte le nom de son fondateur, Abraham Karem, souvent présenté comme le père du drone Predator, se lance dans la compétition de l’US Army avec un projet d’hélicoptère « compound » : un rotor principal épaulé par une hélice propulsive pour le vol d’avancement.

Avec le concept AR40, cette hélice est pivotante de manière à assurer également la fonction anticouple à basse vitesse. Une large voilure aide à la sustentation. Mais c’est surtout au niveau du rotor principal que se situe l’innovation de l’appareil, puisque Karem Aircraft mise sur un appareil sans plateaux cycliques. Sur les appareils « classiques », ces plateaux commandent les angles des pas collectifs et cycliques de toutes les pales. Il s’agit de mécanismes encombrants, lourds, mécaniquement complexes et coûteux. Avec le moyeu et le mat rotor, les plateaux cycliques représentent environ un tiers de la trainée totale d’un hélicoptère.

AVX et L3 entrent en lice pour la compétition FARA de l’US Army.

La plupart des hélicoptéristes ont travaillé sur leur remplacement par l’actionnement direct des pales au niveau de leur pied, ce qui exige un très haut niveau de puissance et de fiabilité. C’est cette solution que pousse Karem, avec des actionneurs électriques. Dans le cadre de la compétition FARA, le bureau d’études est adossé à Northrop Grumman qui assurerait la production et Raytheon en charge des équipements de mission. L’US Army devrait annoncer en mars prochain quels seront les deux projets finalistes de la compétition.

Frédéric Lert

Airbus Helicopters s’attaque au programme FARA de l’US Army

 

Un commentaire

  • Gauthier

    Les ailes sont à la mode sur les démonstrateurs rapides mais leur calage est toujours problématique et résulte toujours d’un compromis, là où on voudrait croire à un concept efficace du stationnaire à 250kts.
    Par ailleurs, en cas d’autorotation, le rotor pourrait ne pas être suffisamment chargé pour avoir une incidence autorotative (certes ce n’est pas le coeur du domaine).

    Encourageons les bureaux d’études pour dépoussiérer le concept d’Igor sikorsky ! AH a déjà bien ouvert la voie avec le X3.

    Pour mémoire le westland WG13 avait déjà un mât rotor ramassé sans plateau cyclique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.