Accueil » L’Armée de l’air bien dans son EPPAC

L’Armée de l’air bien dans son EPPAC

Pour protéger les pilotes et navigateurs des Mirage 2000 et Rafale du risque nucléaire, chimique et bactériologique, la DGA commande un premier lot de 50 Equipements de protection pour équipage d’avion de chasse (EPPAC).

9.01.2020

L’étanchéité se fait avec une cagoule (ventilée) et un ensemble masque et respirateur couvrant l’ensemble du visage. Et le vol de combat devient un véritable bonheur… © DGA

L’équipement, développé par la PME lyonnaise Ouvry, en lien avec le CEAM, avait été qualifié à l’automne 2019 et les 50 premiers seront livrés au cours du premier semestre 2020. Chaque ensemble se compose de sous-vêtements portés sous la tenue de vol et d’une cagoule ventilée portée sous le casque.

Cette commande s’inscrit dans un contexte de risque NRBC croissant, avec des efforts concomitants de la part de la DGA pour moderniser les différents matériels en service dans les armées. L’EPPAC est destiné tout à la fois aux équipages d’avions de chasse de l’armée de l’air et de la marine, et en particuliers aux équipages des forces aériennes stratégiques dans le cadre de la mission de dissuasion. F.L.

 

 

2 commentaires

  • Alpha

    « un contexte de risque NRBC croissant » : dixit la DGA ? sur base de quels éléments (pour les PN) ?
    Equipement obligatoire lors du prochain POKER ? 🙂
    Merci

  • fildru

    Donc , on devrait vraiment se prendre des BA ou BH BN sur le coin de la …! La meilleure protection serait la parafine à confitures !! Bonne Année !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.