Accueil » Le H160M sous l’uniforme

Le H160M sous l’uniforme

A l’occasion des journées de l’aérocombat organisées à Pau par l’Alat, Airbus Helicopters avait amené le premier prototype du H160.

12.02.2018

Le H160M au premier plan emporte un panier roquettes sous le marchepied et une nacelle avec une arme automatique à l’avant. A l’arrière plan, une autre configuration avec des mitrailleuses en sabord. Les deux appareils sont équipés d’une tourelle optronique. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Airbus Helicopters avait également fait le déplacement avec deux petites maquettes présentant son nouvel appareil de 6 tonnes (estimation de la masse max au décollage) aux couleurs de l’Armée de Terre. Au-delà d’un camouflage automne-hiver 2024-2026 très seyant, les maquettes faisaient apparaitre un armement conséquent laissant finalement peu de doute sur l’intégration du futur hélicoptère des armées dans le concept HForce cher à l’hélicoptériste…

Le premier appareil apparaissait avec des mitrailleuses en sabord, le second avec des paniers de roquettes installés sous les marchepieds. Tous les deux emportaient une boule optronique. Un panneau d’information installé auprès du H160 montrait également un H160M aux couleurs de l’armée de l’Air équipé d’une perche de ravitaillement en vol et une version destinée à la marine tirant un missile anti-navire léger… Le H160M est appelé à prendre une place centrale dans les armées, mais pas tout de suite…

Frédéric Lert

5 commentaires

  • Gaspe

    Mais c’est le nouveau camouflage de l’armée non ? Car la nouvelle version du char Leclerc avait un camouflage de meme couleur

  • Gilles

    Oui voilà, on reste sur cette conclusion du « …pas tout de suite… », car la mise en service que J.Y Le Drioan voulait avancer à 2024, est maintenant planifiée pour 2028, ce qui est un énième scandale : encore une fois nos armées sont victimes d’une caste politique qui se partage le pouvoir depuis 1974 et qui est dénuée de toute véritable ambition nationale. Nos chers dirigeants trouvent toujours du pognon (quitte à ce que ce soit en augmentant la Dette publique) pour satisfaire d’autres « priorités » fort discutables (et visant souvent à satisfaire des minorités vindicatives), mais lorsqu’il s’agit de l’intérêt général et des capacités d’action de la France à pouvoir peser efficacement sur la scène mondiale, là c’est portion congrue, et comme par hasard la « responsabilité budgétaire » devient un argument infranchissable ! Les faux-culs du « système » (non, non c’est pas du « conspirationnisme », juste un constat vérifiable par qui a un peu d’honnêteté) seront toujours les faux-culs -:((

  • SPLS

    Ils ne doivent pas encore trop savoir où ils vont… Sur l’une des maquettes, les roquettes tirent sur le support du pod mitrailleuse…2 pods mitrailleuses, 2 paniers roquettes pour un hélicoptère de 6 tonnes c’est la puissance de feu d’un Boeing AH6 (dérivé du MD500) de 1,6 tonne… Je reste toujours septique quant à l’utilisation du gros et cher H160 comme remplaçant de la petite et économique Gazelle. L’Inde et la Corée du Sud ont aussi choisi des gros bimoteurs pour cette mission, mais leur machines sont équipées de canon de 20mm en tourelle ( du Nexter pour le Dhruv indien).

    • FredericA

      Vous vous rendez compte que votre analyse technique est basée sur deux maquettes d’exposition ?

      • SPLS

        Bien-sûr que je m’en rends compte ! C’était un clin d’œil ! Il n’empêche qu’on a quand même l’impression que l’ALAT ne sais trop comment adapter le H160 à la mission ( cf les interviews et articles sur le sujet)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *