Accueil » Les élèves pilotes militaires saoudiens arrêtés de vol aux Etats-Unis

Les élèves pilotes militaires saoudiens arrêtés de vol aux Etats-Unis

Conséquence d’une fusillade mortelle déclenchée par un élève pilote, les Américains parent au plus pressé. Mais sur le long terme, comment vont ils gérer les milliers d’élèves en provenance du Moyen-Orient qui défilent dans leurs écoles ?

12.12.2019

L’influence américaine est considérable en Arabie Saoudite, où volent plus de 200 F-15. Etonnamment, c’est à l’US Navy et non à l’US Air Force qu’a été confiée la formation des pilotes. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Le 6 décembre 2019, un sous-lieutenant de la force aérienne saoudienne a ouvert le feu dans une salle de classe sur la base aéronavale américaine de Pensacola (Floride) où il était en formation. Il a tué trois marins américains et en a blessé huit autres avant d’être abattu par la police. D’autres élèves pourraient être complices de cet attentat.

En réaction, l’US Navy a annoncé hier la suspension de la formation théorique et pratique d’un peu plus de 300 stagiaires saoudiens présents à Pensacola ainsi que sur deux autres bases en Floride. Les autres armées ont rapidement suivi le mouvement et ce sont aujourd’hui 850 stagiaires saoudiens qui sont mis à l’index sur le territoire américain. Il ne s’agit pour l’instant que d’une suspension, ce qui indique que la formation pourrait reprendre après une révision des procédures de sécurité et une étude plus approfondie du pédigrée des élèves.

Tous les autres pays faisant former leurs élèves aux Etats-Unis seront concernés par ce tour de vis, y compris la France qui confie à l’US Navy l’entrainement à l’appontage de ses pilotes de l’aviation embarquée.

Frédéric Lert

 

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

11 commentaires

  • lavidurev

    Dans ce jeu de dupes on se demande qui double qui?

    • Pilotaillon, Européen vigilant

      Lorsque le terrain (l’idéologie un poil rigoriste) du wahhabisme dépasse les bonnes manières indispensables à la crédibilité des autorités représentatives, à la façon d’apparaitre sous une forme « civilisée » aux yeux des occidentaux…
      On peut imaginer que de temps à autres, des éléments « incontrôlés » débordent d’initiatives !
      Les limites de la gestion des recrues sans doute.
      Enfin je dis ça, je ne dis rien ! Jusque là tout va bien, restons optimistes…

  • BOUR

    Bonjour
    Bla Bla Bla. Parlez de ce vous savez ! A vous entendre vous êtes à fois Ministre des Armées et Ministre des affaires étrangères.
    Cordialement
    Michel BOUR

  • Christian Romann

    Etonnant télescopage entre la fiction « Tanguy et Laverdure » et la réalité US.

  • Bishop

    La suspension de tous les élèves saoudiens devraient être « jusqu’à nouvel ordre », c’est à dire jusqu’à ce qu’une décision inverse soit prise et ce quel que soit le dossier de l’élève. De la même façon que la France devrait arrêter de vendre des armes et former des saoudiens. Au mieux, l’Arabie Saoudite se decidera peut être enfin à arrêter de soutenir le terrorisme. Au pire, on arrêtera de se fournir des armes à des gens qui nous tuent dans le dos.

  • pilotaillon

    la France ne sous-traite pas que la formation à l’appontage, mais la totalité de la formation des pilotes de la Marine avant la transfo rafale à St-Dizier par l’escadron de transformation rafale de l’armée de l’air

    • A

      C’est inexact. Seule une partie des pilotes sont formés intégralement aux us. Et de la même façon tous ne passent pas par Saint Dizier.

    • roccou

      Comme s’il n’y avait dans l’Aéronavale que des Rafales ou des Hawk-eyes!!! C’est bien réducteur. Les pilotes de multimoteurs et d’hélico sont bien formés en France, seules les formations à l’appontage sont faites aux USA.

    • Pilotaillon

      Il y a manifestement deux utilisateurs du pseudo « Pilotaillon », et l’auteur du post ci-avant (que je salue) aborde un sujet que je ne maitrise pas, dans lequel je ne me manifesterais pas davantage.
      Ne sachant pas comment la plateforme interprète la casse des caractères à l’inscription, la seule différence visible entre nous se situe au niveau de la majuscule.
      Les lecteurs habitués reconnaitront donc « ma » majuscule à la signature, adoptée communément pour les noms propres, que j’accompagne souvent d’une petite accroche, déclinée selon les sujets.
      Bonne journée à tous les pilotaillons, qu’ils utilisent / ou pas / une majuscule.

  • Jean-Mi

    Notre bon Général De Gaulle avait donc bien raison de vouloir garder nos militaires indépendants des Etats-Unis… Si notre marine se retrouve clouée au pont parce que nos pilotes ne sont plus formés, on va bien rigoler…

    • jcr

      Il ne faut pas se faire de souci pour la Marine, les volte-faces, elle connait. Elle pourra toujours se rabattre sur les copains de l’Armée de l’Air, ces derniers ont l’habitude des pirouettes navales !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.