Accueil » Défense – brèves » Entrée en scène de la Patrouille de France 2017 à la Ferté Alais

Entrée en scène de la Patrouille de France 2017 à la Ferté Alais

C'est parti ! Les pilotes marchent vers leurs avions respectifs en un alignement parfait,en guise de prélude à la présentation qui débute. © Ph. Chetail - Aerobuzz.fr

Moins d’un mois après son retour des Etats Unis et Canada où elle a effectué une tournée commémorative, la Patrouille de France a invité « à la maison » ses amis, ses partenaires et la presse à la traditionnelle première présentation de la saison, qui lance officiellement sa nouvelle saison de meetings.   

Ainsi, hier mercredi 31 mai, sur le tarmac de Base aérienne 701 de Salon de Provence, plus d’un millier de personnes ont pu découvrir la nouvelle série 2017 et ses nouvelles figures, une présentation inédite spécialement aménagée pour satisfaire les contraintes et la réglementation américaine .

2 commentaires

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Dominique ÇABAL

    Hier 1er juin 2017, nous étions en randonnée près de La Ferté-Alais, survolés plusieurs fois par un Boeing 777 Air-France à 100 ou 150 m d’altitude, quasiment sans bruit. Majestueux. Ce n’était qu’un début. Puis la démonstration de la Patrouille de France en répétition avant le meeting: le mouvement en hélice autour des fumées; la rencontre frontale; le bouquet éclaté… très spectaculaire! Disparition à l’horizontale sous le rideau d’arbres! Nous étions à 130 m d’altitude au lieu dit La Ruelle et là où ils évoluaient, à l’est de Baulne, le sol est à 72 m, c’est dire qu’ils n’évoluaient pas bien haut. Excellent souvenir d’un spectacle imprévu.

    Répondre
  • J’ai failli en être en 1960 , sur Fouga , mais j’ai dit non pour des raisons familiales et je le regrette toujours !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(34) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.