Accueil » Le Leonardo AW139 de Héli-Union intègre la flotte de Bestfly

Le Leonardo AW139 de Héli-Union intègre la flotte de Bestfly

La compagnie angolaise d’aviation d’affaires va pour la première fois exploiter des hélicoptères. Elle s’est associée à la française Héli-Union pour le compte de sociétés pétrolières.

28.11.2018

Présente en Angola depuis une vingtaine d’années, Héli-Union renforce sa position dans l’ex colonie portugaise en s’associant avec Bestfly. Les deux AW139 seront bientôt sous immatriculation angolaise. © Bestfly

Le AW139 a réalisé son premier vol vers une plateforme pétrolière (dont le nom de l’exploitant n’a pas été dévoilé) le 23 novembre 2018. Le partenariat avait été officiellement annoncé le 5 septembre 2018 devant leurs clients à Luanda. Un second appareil suivra avant la fin de l’année. Les Leonardo seront principalement déployés sur des opérations sanitaires et transports de personnes en offshores. Héli-Union sera en charge de la maintenance et la formation des équipages. Des missions charter dans les secteurs de l’exploitation minière ou agricole sont aussi envisagées.

4 commentaires

  • Stormy
    Stormy

    Je pense que le rédacteur a dit « ex-colonie portugaise » pour la même raison que les journalistes écrivent « cité phocéenne » en alternance avec « Marseille », pour éviter les répétitions à l’écrit.

    Sinon je connais assez bien l’Angola, j’y vais régulièrement et j’en suis l’histoire depuis…. plus de 40 ans. On y parle portugais, et le fait que cela soit une ancienne colonie portugaise est consubstantiel à ce pays et à ces gens. Pour info, les plate-formes sont en mer, certaines gigantesques et toutes neuves (voir un récent article du Monde) et le symbole est grand : le pétrole est transféré en mer sur des pétroliers, l’achat est réglé … et les dollars ne touchent pas terre, et vont directement en Suisse ou à Dubaï. Le peuple à terre n’en voit pas la couleur (et il faut voir les bidonvilles là-bas…)
    Toujours pour info, la guérilla de l’UNITA qui luttait jadis contre le pouvoir de Luanda avait failli acquérir des Sukhoi-24 qui lui auraient servi à monter des raids à longue-distance pour détruire ces plateformes et couper le financement de l’ennemi. Cela ne s’est finalement pas fait, et l’UNITA a perdu le combat quelques années après.

  • pierre demonte

    Il n’a fallu qu’a peine 15 ans pour que Heli-Union réalise qu’il n’y avait rien à attendre de Airbus helicopters pour survivre dans le marché de l’offshore… Que de temps perdu….

    • Michel JAGUELIN

      Tu as raison Pierre . En 2003 après une visite des ateliers d’Agusta à Milan j’avais affirmé que l’AW139 était l’hélicoptère idéal du futur pour l’Off-Shore et les EVS car étudié dès la naissance pour ces missions. Il n’était pas encore certifié. Vu le nombre de commandes à ce jour, je suis obligé de constater que mon avis était judicieux. Dommage qu’il n’est pas été écouté…

  • Philippe

    “Ex-colonie portugaise “ ? On se demnade bien ce que ca vient faire la-dedans cher aero-buzz…. 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.