Accueil » ETOPS 180 pour le Beluga XL d’Airbus

ETOPS 180 pour le Beluga XL d’Airbus

Deux des six Beluga XL qui composeront d'ici à 2023 la flotte des gros porteurs d'Airbus seront certifiés ETOPS 180 afin de pouvoir envisager des traversées transatlantiques.

12.02.2021

Avec un rayon d'action accru par rapport au Beluga classique et une capacité d'emport supérieure, le Beluga XL offre de nouvelles opportunités à Airbus. © Airbus

Les Beluga XL ont pour vocation d'assurer le transport des éléments d'Airbus entre les différents sites de production du constructeur, situés en Europe. La certification ETOPS (Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards)[note]L'ETOPS 180 autorise à voler sur un seul moteur jusqu'à 180 minutes pour rejoindre un aérodrome de dégagement.[/note] n'est donc pas nécessaire. Il le deviendra quand la mission dévolue à ces gros porteurs évoluera vers des transports transatlantiques. D'autant que son rayon d'action est de 4.000 km comparé aux 1.650...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

4 commentaires

  • ADS Toulouse

    Un des objets de cette certification vise le convoyage des Satellites développés par Airbus Defence ans Space à destination de Kourou ou des bases SpaceX etc.

    Depuis 30 ans le convoyage est réalisé avec des Antonov 124 car les anciens Beluga n’était pas à même de le faire (pressurisation, capacité/format et vols transatlantiques).

  • François JOST

    Une certification n’est-elle pas valable pour tous les appareils d’un même model ?
    Les deux appareils certifiés ETOPS 180 auront-ils des équipements différents des autres ?

  • Pilotaillon, vivant et réaliste

    Je crois voir l’ombre d’un repositionnement de notre firme Européenne, dans le dispositif industriel mondial à l’épreuve des protectionnismes et des compensations (opérations de fabrications dans le pays acheteur par ex) imposées lors de l’achat de matériels étrangers…
    Chacun des pays compte ses capacités à rebondir et se placer dans le monde version 2030.
    Sauf les dictateurs, tous les dirigeants connaissent la transitivité suivante : pas de travail => pas de moyens pour vivre => révolution. (#giletsjaunes, #printempsarabe, #etc…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.